DÉCOUVERTE DE L’ÎLE EN SCOOTER.

Lombok, comment dire ?! Je pense que Lombok est aujourd’hui ce qu’était Bali autrefois, plus nature, plus sauvage, plus authentique, et moins touristique. Nous avons adoré arpenter cette île rempli de merveilles.

Pour cela, nous avons pris un ferry depuis Padangbai direction Lembar, puis nous avons négocier un taxi pour rejoindre la grande ville de Lombok, Mataram. Le ferry est le moyen le plus économique de se rendre d’une île à une autre, toutefois cela peut s’avérer un peu long. Nous décidons donc de louer un scooter depuis Mataram pour 3 jours, nous voilà donc parti en total liberté vers de nouvelles péripéties.

IMG_20190729_113635.jpg

 

SENDANG GILE WATERFALL.

Prendre le scooter c’est se laisser aller à la découverte de petits coins perdus, longeant la côte remplie de plages, traversant des villages plus authentiques les uns que les autres, apercevant les multiples sourires des locaux. Qu’est ce que cela fait du bien de retrouver un tel accueil chaleureux et solaire.

Notre premier vrai stop fut la cascade Sendang Gile, non loin de la fameuse Tiu Kelep. Pour y accéder, vous trouverez près du point de départ de nombreux parkings, toutefois payant et tenus par des locaux. Puis certains d’entre eux se proposeront comme guide car la jungle est dangereuse. Ne vous inquiétez pas vous pouvez le faire tout seul ! Une petite randonnée de 30 minutes vous emmènera face à une jolie cascade, où vous pouvez vous baigner, plus loin des cours d’eau et des rapides attendent votre exploration. Cela fait plaisir de se retrouver seul, au calme, à observer la nature.

IMG_20190729_131606

IMG_20190729_132547

IMG_20190729_133756.jpg

IMG_20190729_133428

Quelques heures plus tard, nous reprenons la route direction le volcan Rinjani et le petit village Sembalun lawang.

 

SEMBALUM LAWANG.

IMG_20190729_165749.jpg

IMG_20190729_174541.jpg

C’est dans les hauteurs, à la tombée de la nuit que nous arrivons à Sembalum Lawang, première halte de notre petit trip en scooter. Ce village est idéal pour observer d’une part le Rinjani et d’autre part il donne accès au trek pour entreprendre l’ascension du volcan. Pour notre part, nous avons décidé de faire la randonnée sur un view-point en face du Rinjani afin de l’observer de plus haut. ( voir article )

IMG_20190729_172851.jpg

IMG_20190730_144508.jpg

IMG_20190730_142339.jpg

IMG_20190730_142353.jpg

 

Dans l’après-midi, nous reprenons le scooter direction Kuta Lombok, sur le chemin nous admirons les nombreuses mosquées, les paysages très agricoles… Toutefois, la route qui descend jusqu’à Kuta est assez oppressante et chaotique faite donc très attention. Prenez également une paire de lunette car les routes sont assez sableuses en Indonésie.

 

NOTRE PETIT TRIP EN CHIFFRE :

Ville de Départ : Mataram.

Ville d’Arrivée : Mataram.

Durée de la boucle : 4 jours.

Mataram – Sembalun : 100 km.

Sembalum – Kuta : 105 km.

Kuta – Mataram : 50 km.

 

 

lombk

 

Ce petit trip au coeur de Lombok est très intéressant à faire d’une part car il permet d’explorer l’île en totalité, et s’aventurer entre cascades et volcans; mais aussi d’aller à la rencontre des indonésiens de l’île de Lombok. Rouler en scooter peut s’avérer très fatiguant et pénible, nous vous recommandons de prendre votre temps et en aucun cas d’avoir le sentiment de se presser.

Lombok est une île fascinante par sa beauté, et sa nature à l’état sauvage. De la douceur, de l’authenticité, des coups de cœur s’empareront de vous, et feront de Lombok une île incontournable de l’Indonésie.

 

 

 

 

 

 

KUANG SI, CES CHUTES D’EAU EXTRAORDINAIRES PROCHE DE LUANG PRABANG.

Une fois Luang Prabang arpentée de long en large, préparez-vous pour une aventure  hors du commun aux cascades de Kuang Si,  situées à une trentaine de kilomètres de la ville.

Pour vous y rendre, le moyen le plus économique et en total liberté est le scooter, la route est assez agréable même si à des endroits son état laisse à désirer. L’entrée est de 20 000 Kips par personne, et le parking est de 5 000 kips.

La grande cascade de Kuang Si se trouve au bout du chemin, mais au prix de quelques minutes d’escalades, vous trouverez d’autres trésors cachés dans une végétation luxuriante. Nous vous conseillons d’y aller tôt pour éviter la horde de touriste. Pour les aventureux sans peur, il est possible de se baigner à condition d’apprécier l’eau fraîche et de respecter les endroits signalés pour la baignade.

Les cascades de Kuang Si sont merveilleuses, l’eau turquoise envoûte dont l’enchaînement de petites chutes d’eau mélangé à une nature verdoyante et dense semblent irréelles.

IMG_20190618_114848.jpg

IMG_20190618_114914.jpg

IMG_20190618_104823.jpg

IMG_20190618_111213.jpg

IMG_20190618_114612.jpg

IMG_20190618_115435.jpg

IMG_20190618_114548.jpg

IMG_20190618_104145.jpg

IMG_20190618_114653.jpg

IMG_20190618_114740.jpg

IMG_20190618_114515.jpg

IMG_20190618_111730.jpg

IMG_20190618_121533.jpg

IMG_20190618_114211.jpg

 

Une escapade inattendue entre jungle et chute d’eau, où la nature est synonyme de beauté, d’émerveillement et de stupéfaction. Tantôt les pieds dans l’eau, tantôt un sol parfois glissant, c’est tout une aventure qui s’offre à vous, emportez avec vous de bonnes chaussures et partez à l’exploration de cette cascade rempli de merveilles.

VANG VIENG, ENTRE TOURISME ET DEPAYSEMENT.

Nous arrivons à Vang Vieng depuis Vientiane, en mini van le trajet a duré environ 4 heures. Tu sais que tu es arrivé à Vang Vieng quand tu aperçois ces nombreux hostels, bar, restaurants, et agences de voyages, tout cela regroupés sur la même route. Tu sais également que tu es dans une ville touristique quant la majorité de la population est étrangère, enfin bref bienvenue à Vang Vieng.

La verdoyante région de Vang Vieng est baignée par la rivière Nam Song, que bordent de spectaculaires formations karstiques, truffées de grottes et flanquées de falaises abruptes faisant parfois penser aux motifs de la peinture chinoise sur soie ou sur porcelaine.

IMG_20190615_141023.jpg

Autrefois, Vang Vieng fut un vrai paradis terrestre au sein du Laos dans les années quatre-vingt dix mais malheureusement, à cause de l’arrivée d’investisseurs vietnamiens et chinois ce petit paradis a été transformé en enfer en moins de deux ans. Surnommé « le cancer du tourisme » dans les années 2000, les autorités Laotiennes ont sifflé la fin de ce calvaire en 2012. Depuis Vang Vieng est une ville libérée qui tente de se réinventer un futur, toujours du coté du tourisme.

Toutefois, notre séjour a Vang Vieng fut marqué par l’arrivée de la saison des pluies au Laos, nous n’avons pas eu un temps magnifique ou propice à la découverte, du coup nous avons un peu laissé tomber tout ce qui se référaient aux randonnées. A contre-coeur bien sûr, surtout lorsque nous connaissons les nombreux points de vue que cette région dispose. Et notamment le fameux panorama à 360°, le Piton Pha Ngeun.

IMG_20190615_165754.jpg

IMG_20190615_164520.jpg

IMG_20190615_175916.jpg

Concernant les grottes vous retrouverez Tham Chang, Tham Lusy et le Piton Phapouak, et enfin Tham Phoukham et le blue lagon. Les grottes sont toutes payantes, a vous de voir si vous voulez toutes les faire ou bien en sélectionner quelques unes. faites également attention au pont permettant d’accéder à l’autre rive, ils sont aussi payants.

IMG_20190615_170249.jpg

IMG_20190615_162502.jpg

Quant à nous, nous avons exploré tant bien que mal, en scooter la région de Vang Vieng, au coeur de ces nombreuses roches karstiques, les paysages malgré les nuages sont quand même impressionnants, un véritable envoûtement.

IMG_20190615_164917.jpg

IMG_20190615_162909.jpg

IMG_20190615_144324.jpg

IMG_20190615_171003.jpg

IMG_20190615_171155.jpg

IMG_20190615_174139.jpg

IMG_20190615_190639.jpg

 

Nous avons quand même réussi plus ou moins à nous rendre à une cascade Kaeng Nyui Waterfall, le moment fut agréable, et très apaisant. Toutefois, l’averse qui a suivi notre retour nous a valu une aventure hors norme au milieu de trombe d’eau. De plus, la route est en très mauvaise état, difficile à des moments de rouler parmi toutes ses pierres et trous présents sur le chemin, d’autant plus que notre scooter loué avait plus de freins, je ne vous explique même pas la galère que c’était. Pour cela, pensez vraiment à bien tout vérifier avant de partir en scooter quelque soit votre trajet.

IMG_20190615_121300.jpg

IMG_20190615_150917.jpg

L’INSTANT GASTRONOMIE.

Ensuite, chose que nous faisons très rarement, voir jamais, se rendre à une ferme bio-écologique pour goûter leur fromage de chèvre. Des voyageurs français que nous avons rencontré le matin même nous ont totalement convaincu, et après coup on ne le regrette pas du tout ! Manger un bon fromage après tant de mois passé en Asie, cela fait un bien fou ! L’endroit : Organic Mulberry Farm Café,  cette ferme bio est réputée hormis pour le fromage de chèvre, pour sa production de thé à base de feuilles de mûriers à soie. Puis elle a tout un projet éducatif autour des jeunes du village, dont des cours d’anglais et des projets sur la biodiversité.

IMG_20190615_143007.jpg

IMG_20190615_142954.jpg

 

Même si la météo n’a pas été au rendez vous, et que nous n’avons pas pu profiter pleinement de tous les trésors dont regorgent cette région, Vang vieng reste une escapade à faire lors d’un séjour au Laos. Fermez les yeux sur l’aspect touristique qui l’habite, et partez à la découverte de ses alentours captivants.

PAKSE,ENTRE PAYSAGE NATUREL ET CULTUREL.

C’est au départ de Savannakhet, que nous nous sommes rendus à Paksé, situé à 265 km de notre première ville Laotienne. Cette nouvelle ville que nous découvrons est le chef-lieu de la Province de Champasak. 

Les Français fondent Paksé au début du XX ème siècle, pour servir de centre administratif du Sud et de point de contrôle de la navigation. C’est de nos jours un pôle économique majeur et une plaque tournante des importations du pays.

Notre arrivée à Paksé fut marquée par une petite péripétie, notre bus local nous a arrêté à la gare à l’extérieur de la ville (alors que pour les locaux, le bus continuaient au centre ville), ceci est une arnaque fréquente obligeant ainsi les touristes à prendre un taxi pour nous rendre dans le centre-ville. Même avec obstinence, nous avons été contraints de prendre un taxi un peu plus loin de la gare, car nous refusons de prendre les taxis de ceux qui participaient à cette petite magouille.

IMG_20190606_114911.jpg

IMG_20190605_171617.jpg

IMG_20190604_181748.jpg

 

Nous nous sommes arrêtés à un petit streetfood et avons goûté à la soupe de nouilles de riz avec des boulettes de poulet. Super bon !

IMG_20190604_175550.jpg

 

Le lendemain, nous avons loué un scooter semi-automatique, il y en a beaucoup au Laos, à 60 000 Kips la journée. Puis, nous sommes partis explorer les alentours de Paksé. Direction le site de Champasak, (voir article), la route pour s’y rendre est super agréable même si les paysages et les petits villages nous montrent autant la pauvreté du pays, que son authenticité pure.

IMG_20190605_114757.jpg

 

 

LE GOLDEN BOUDDHA.

IMG_20190605_130652.jpg

Ce bouddha dorée se trouve sur la colline, juste après le fameux pont japonais (Nippon Bridge). On l’aperçoit de loin, sans se rendre vraiment compte de sa taille impressionnante. Haut de ses 25 mètres il domine le Mékong et surplombe la ville. Pendant la montée, vous aurez l’occasion de voir de nombreuses autres statues.

Après avoir atteint le sommet, vous verrez le Bouddha doré, assis sur une fleur de lotus. Depuis le sommet de la colline, vous pourrez admirer la paisible ville de Paksé et le fleuve du Mékong. C’est tout autatnt l’endroit agréable pour un coucher de soleil. 

 

TAD FANE WATERFALL.

IMG_20190605_150144.jpg

IMG_20190605_150433.jpg

Je pense que cette chute d’eau fait partie des plus jolies et incroyables que j’ai pu voir durant notre voyage. Elle se trouve au commencement du plateau des bolavens, à 1h en scooter de Paksé. Cette chute d’eau est composée de deux cascades, on les appelle même « les jumelles » , situé dans la zone nationale protégée de Dong Hua Sao. Leurs hauteurs 120 mètres de haut ! Surprenant !

Il existe plusieurs cascades dans les alentours :

  • Tad Lo
  • Tad Yuang
  • Tad Phasum

 

 

LE PLATEAU DES BOLAVENS.

La ville de Paksé est le point de départ de la Loop du plateau des Bolavens. Il existe deux boucles à faire en moto au Laos, celle des bolavens et celle de Thakhek. Le plateau des Bolavens est une région situé à 50 km de Paksé, il est réputé pour son climat agréable, ses plantations de cafés et ses nombreuses chutes d’eau. Nous concernant, nous avons plutôt opté pour la boucle de Thakhek.

Si la Loop des Bolavens vous interesse, vous pouvez louer vos scooter semi-automatique chez MissNoi, cette entreprise est tenue par un belge il vous donnera tous les conseils utiles pour partir à l’aventure. Sachez que pour les trois jours le prix est de 150 000 kips.

 

 

Paksé est une ville agréable à découvrir, ces alentours naturels et culturels séduits et nous transportent au coeur d’un Laos authentique et sublime.