BATU CAVES, AU CŒUR D’UN SANCTUAIRE HINDOU.

Ces fameuses grottes sont situées à 14 km au nord de la ville de Kuala lumpur et sont devenus un haut lieu de pèlerinage pour les Hindous, constituant d’ailleurs le plus grand sanctuaire hindou hors de l’Inde. C’est le point de rassemblement lors de la grande fête hindou de Thaipusam en Malaisie, qui accueille en ces lieux jusqu’à 1,5 million de fidèles.

Les grottes aujourd’hui dédiées au culte de Murugan (Dieu de la guerre et le plus jeune fils de Shiva, un des Dieu Hindou de la trinité) ne l’ont pas toujours été et ne le sont que depuis la fin du XIXe. D’abord exploitée par des paysans chinois qui y extrayaient du guano, les grottes furent popularisées après qu’elles furent recensées par un naturaliste américain en 1878. Et c’est un commerçant indien qui, inspiré par la forme de l’entrée de la grotte principale, voulu dédier un temple ici à Muragan.

L’imposante statue qui orne son entrée, à côté des escaliers, mesure pas moins de 42,7m est impressionne lorsque nous arrivons devant. Il s’agit donc de Murugan, et cette statue est la plus haute du monde à l’effigie de ce dieu hindou, inauguré en 2006. Comme quoi même à notre époque on peut encore avoir de jolie prouesse. Pour accéder aux grottes, 272 marches vous attendent, mais gravir ces marches colorées est un pur plaisir ! L’accès au site est gratuit.

IMG_20190821_115134.jpg

IMG_20190821_115337.jpg

IMG_20190821_121407.jpg

IMG_20190821_121327.jpg

IMG_20190821_115311.jpg

IMG_20190821_121252.jpg

IMG_20190821_120034-1.jpg

IMG_20190821_120319.jpg

 

COMMENT S’Y RENDRE DEPUIS KUALA LUMPUR ?

  • Taxi – Grab : Le taxi reste une solution pour vous rendre aux aurores aux Batu Caves.
    Nous avons opté pour un Grab, solution bien plus économique puisqu’elle nous a coûte 24RM (5€) pour les 15km qui nous séparaient de l’hôtel.
  • Metro : Allez à Station KL Sentral, puis prendre la KTM Komuter (c’est la ligne rouge) vers Batu Caves. 2,30RM (0,4€) pour 30 minutes de train environ. La solution la plus économique.

train

 

Batu Caves est l’échappée belle à faire lors de votre séjour à Kuala Lumpur, une entrée directe dans la civilisation hindou. Un lieu unique, mystérieux et coloré qui vous enchantera à jamais.

 

 

PENANG, ET LA FABULEUSE VILLE DE GEORGETOWN.

Notre première grosse étape en Malaisie est l’île de Penang. Nous nous y sommes rendus le lendemain de notre arrivée, depuis Kuala Lampur, la capitale de ce nouveau pays.

L’Etat de Penang est souvent assimilé à la seule ville de Georgetown, qui n’est en fait que la capitale régionale, là où siège le gouvernement local.
Penang recouvre en fait non seulement l’île sur laquelle se trouve l’incontournable Georgetown, mais aussi une petite bande continentale, sur la péninsule. Ces deux parties de l’Etat sont reliées entre elles par le fameux Penang Bridge, long de 13,5 km, soit l’un des plus longs d’Asie. Penang est d’ailleurs un véritable symbole du melting-pot qui compose la Malaisie : c’est le seul Etat du pays où la population malaise n’est pas majoritaire.

Pour les voyageurs, c’est avant tout l’île de Penang qu’il est intéressant de visiter. Il ne faut surtout pas vous attendre à une île déserte, bordée de jolies plages. Non, cette île-ci héberge 750 000 habitants et est très densément construite. Le meilleur endroit pour se loger est sans aucun doute la vieille ville historique de Georgetown. Un véritable coup de coeur !

IMG_20190713_143714.jpg

IMG_20190713_151446.jpg

IMG_20190713_173331.jpg

IMG_20190713_173715.jpg

LES JETÉES DE PENANG.

La mer encerclant presque la vieille ville, n’est pas vraiment belle. Le seul coin sympa est celui des jetées, appelées « jetties » en anglais. Ce sont ne sont pas de simples pontons, mais de véritables petits villages sur pilotis qui s’enfoncent dans la mer.

 

GEORGE TOWN, VILLE OU LE STREET ART SUBLIME.

IMG_20190713_195405.jpg

IMG_20190713_163346.jpg

IMG_20190713_163400.jpg

IMG_20190713_153140.jpg
jhdr_soft

Inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco en 2008, Georgetown est une superbe petite ville qu’on visite facilement à pied. Son atout ? Se perdre dans ses rues au milieu de maisons de style peranakan joliment rénovées, et être omnibulé par tous ses graffitis aussi nombreux que magnifiques.

Toutes les guesthouses vous parleront du Heritage Trail, un parcours qui vous permettra de visualiser les principaux monuments historiques dignes d’intérêt mais surtout «Mirrors Georgetown», à la recherche des œuvres street-art au milieu du centre historique de la ville réalisées, à l’excellente initiative de la ville, par l’artiste Lituanien Ernest Zacharevic. A ne surtout pas rater !

IMG_20190713_154728.jpg
jhdr_soft
IMG_20190713_151639.jpg
cof_soft

IMG_20190713_152319.jpg

IMG_20190713_161019.jpg

IMG_20190713_171529.jpg

L’artiste Lituanien a composé de superbes tableaux en associant des enfants peints avec des objets, qui eux sont bien réels. En revanche, l’ensemble de dessins en fer représentant de manière caricaturale et humoristique des tranches de vie du quotidien ou des faits historiques de la Malaisie me semblent très intéressants. 52 scènes composent cette œuvre parsemant la ville. Une manière très originale et contemporaine d’appréhender la culture et l’histoire locale.

IMG_20190713_151339.jpgIMG_20190713_151429.jpg

IMG_20190713_170315.jpgIMG_20190713_161650.jpgIMG_20190713_155112.jpg

Puis, Georgetown c’est aussi une ville où le passé colonial persiste notamment l’architecture britannique qui se retrouve surtout sur les gros bâtiments officiels et sur quelques villas. Toutefois, la majorité des bâtiments est construite dans un style beaucoup plus asiatique. De nombreux négociants chinois sont venus s’installer sur l’île au cours des deux siècles passés et y ont importé leur culture. C’est joyeux, vivant et très coloré.

IMG_20190713_171726.jpg

IMG_20190713_155323.jpg

Nous nous sommes restés qu’une journée à Penang, donc nous avons pu visité que cette partie de l’île. Cela est un petit regret car nous avons vraiment adoré nous promenés au coeur de cette ville rempli de charme et d’art. Puis Penang a d’autres sites touristiques à offrir (Parc national, Penang Hill, Jardin Botanique, Temple Ke Lok…) ne vous limitez pas juste à Georgetown sauf par manque de temps.

 

 

COMMENT SE RENDRE A GEORGETOWN DEPUIS KUALA LAMPUR ?

Penang est très bien desservi depuis Kuala Lumpur, c’est un des axes majeurs de circulation. Les bus partent principalement du Terminal Bersepadu Selatan et arrivent au Penang Sungai Nibong bus terminal (qui est à 20 minutes de Georgetown). Le trajet dure environ 4h30 et coûte entre 38 à 42 RM en fonction du standing du bus.

Arrivé au terminal à Penang, vous pouvez prendre les bus de villes (les jaunes ou les Rapid Penang), plusieurs passent par le centre de Georgetown comme le U301,U303,U401, le Milan 3 ou 4.

Si vous optez pour un bus venant de Kuala Lumpur dont le terminal est Butterworth (en face de l’île de Penang), il vous suffira de prendre le ferry (environ 15 minutes) qui vous amènera directement à Georgetown. La fréquence des ferrys est toutes les 20 à 30 minutes la journée et un par heure de 22h à 1h du matin. Le prix est de 1,20 RM pour les piétons. C’est cette option là que nous avons choisie, nous l’avons trouvé super-efficace ! En règle générale, les transports de villes en villes en Malaisie sont très bien développés et très facile d’accès.

 

Penang est une étape incontournable dans votre séjour en Malaisie, cela permet de découvrir une nouvelle facette de ce pays, haut en couleurs. Le street art domine et rend moderne toutes ces rues et bâtisses coloniales.