MALAGA, LA PÉTILLANTE D’ANDALOUSIE.

Depuis Madrid, nous avons loué une voiture pour partir en petit roadtrip en Andalousie, notre escale suivante fut Malaga, une des villes principales d’Andalousie, région du Sud de l’Espagne.

Toutefois nous dormons à Benalmàdena, une ville non loin de Malaga. C’est dans cette ville, que le petit frère d’Adam nous a rejoint pour ce petit périple espagnol. Du coup 23h30, nous voilà en direction de l’aéroport pour les retrouvailles après 1 an sans être tous ensemble.

Le lendemain, nous décidons donc de nous rendre à Malaga, ville bouillonnante de l’Espagne. Nous prenons le bus public 110, c’est la ligne Benalmàdena-Malaga. Il y a des bus assez fréquemment, le trajet coûte 1,70 euros et dure environ 1 heure-45 minutes. Faites juste attention quand vous faites le retour depuis Malaga les tickets de bus se prennent non pas dans le bus mais au guichet.

IMG_20191011_111627.jpg

IMG_20191011_112325.jpg

IMG_20191011_113443.jpg

IMG_20191011_135834.jpg

Nous commençons notre journée par arpenter les rues de la ville, des petites ruelles piétonnes remplies de boutiques de souvenirs et de restaurants. Sur le chemin nous nous arrêtons devant la cathédrale de l’incarnation. On ne peut pas la rater, elle pointe au-dessus des toits de Malaga. De l’extérieur, elle est tout simplement majestueuse, un petit bijou, une architecture renaissante baroque. Pour la petite histoire, elle a été construite entre 1528 et 1782 sur les ruines de la Mosquée Aljama lors de la reprise de la ville par les catholiques (après huit siècles de présence musulmane). Nous n’avons pas visité l’intérieur à cause de la foule, mais je pense qu’en vu de la beauté extérieure l’intérieur doit être très captivant.

IMG_20191011_112036.jpg

IMG_20191011_112336.jpg

IMG_20191011_112415.jpg

IMG_20191011_112507.jpg

 

IMG_20191011_124850.jpg

Puis, direction l’Alcazaba de Malaga est une ancienne forteresse utilisée pour protéger la province des invasions. Egalement utilisé par de nombreux rois, musulmans dans un premier temps, puis chrétiens, l’Alcazaba fut construit au XIe siècle. Un Musée archéologique expose même certains vestiges retrouvés dans l’Alcazaba (poteries, statues romaines…) abrité dans le palais ; puis, à ses pieds, on pourra remarquer la présence du théâtre romain datant de l’époque de l’empereur Auguste.
C’est vraiment un lieu incontournable d’une visite à Malaga. Il est très plaisant de visiter cet enchaînement de pièces, palais et de jardins surplombant la ville. Nous avons trouvé le lieu très joli et architecturalement très intéressant. Néanmoins nous vous conseillons de vous y rendre assez tôt, nous étions en Espagne la période où la fête nationale du pays a lieu, du coup nous avons eu un monde fou dans les sites touristiques. L’entrée coûte 3,10 euros par personne et inclus le Château du Gibralfaro.

IMG_20191011_130529.jpg

IMG_20191011_125017.jpg

IMG_20191011_124700.jpg

IMG_20191011_125840.jpg

IMG_20191011_124808.jpg

 

Puis nous continuons sur les hauteurs de la ville avec le Château du Gibralfaro, situé sur la colline du même nom, un prolongement naturel de l’Alcazaba, ces deux bâtiments sont assez bien distincts. En effet, le Château du Gibralfaro n’a été construit qu’au XIVe siècle afin de protéger l’Alcazaba. Ce château a été construit sur l’emplacement d’un ancien phare d’où son nom Gibralfaro. Une longue promenade s’offrira à vous au cœur des remparts, et rien que de voir la vue sur Malaga ce site vaut vraiment le coup malgré la pente assez dur pour y accéder.

IMG_20191011_135825.jpg

IMG_20191011_133205.jpg

IMG_20191011_133326.jpg

IMG_20191011_133711.jpg

IMG_20191011_130058.jpg

IMG_20191011_133419.jpg

IMG_20191011_124258.jpg

 

Notre début de journée à Malaga se termine, nous retournons à Benalmàdena récupérer la voiture et nous roulons en route vers Ronda qui s’annonce très prometteur.

 

 

 

 

 

 

AMSTERDAM, LA SULFUREUSE.

7h00 du matin, l’air glacial, les yeux à peine ouverts de notre énième trajet en bus de nuits depuis notre retour en Europe, nous voilà sur le seuil des Pays-Bas dans la sulfureuse et capitale Amsterdam. Impossible de ne pas succomber au charme de cette capitale posée sur les flots, enchevêtrement de grands canaux aux eaux changeantes, comme autant de veines qui affluent vers son coeur.

Dans la Venise du Nord, le temps varie aussi vite que les teintes de l’Amstel, le ciel pur succède à la brume, la tempête arrive sans mot dire. Ville capricieuse et contrastée, à la fois moderne et classique, sage et délurée, conservatrice et innovante, elle saura captiver tout voyageurs qui se donne la peine de vraiment la découvrir, au-delà des clichés et poncifs.

Nous déambulons instinctivement dans la ville, passant à droite à gauche des canaux sans but précis juste en nous imprégnant totalement de l’esprit Amsterdam.  Même si le temps n’était pas au rendez-vous, j’ai adoré cette ville à la fois turbulente avec son quartier rouge mais tellement charmante avec ces ruelles et bâtisses.

IMG_20191006_080302.jpg

IMG_20191006_082206.jpg

IMG_20191006_081043.jpg

IMG_20191006_084826.jpg

IMG_20191006_084739.jpg

IMG_20191006_082533.jpg

IMG_20191006_090148.jpg

IMG_20191006_081911.jpg

IMG_20191006_090022.jpg

IMG_20191006_081502.jpg

IMG_20191006_093537.jpg

IMG_20191006_090540.jpg

IMG_20191006_092912.jpg

IMG_20191006_091934.jpg

 

Amsterdam est une ville à découvrir le jour et à redécouvrir la nuit, ce genre de ville qui chamboule les mœurs mais aussi le cœur.

Nous retournons à la gare centrale, récupérer nos affaires dans les consignes puis prendre le métro afin de récupérer notre bus pour nous rendre à Bruxelles. A ce moment là nous sommes un peu nostalgique de nous dire que notre voyage de plus de un an se termine dans peu de temps.

 

COPENHAGUE, L’IMPERTURBABLE.

Capitale du Danemark, Copenhague est à la pointe du design et des nouvelles technologies. Cette ville scandinave où il fait bon vivre mêle à la perfection modernité, simplicité et originalité ; affirmant son identité avec fierté à travers un passé viking et des sagas nordiques. Notre visite s’est déroulé sur deux jours, où nous avons abordé cette visite suivant les différents quartiers à explorer. Nous arrivons à Copenhague depuis Stockholm via un bus de nuit avec la compagnie flixibus. 

Mais avant nous décidons pour ces deux jours de laisser nos affaires en cabine et juste récupérer un petit sac avec le minimum vital car nous dormons chez un hôte airbnb et l’heure à laquelle nous pouvons nous rendre était bien plus tard dans la journée.

 

QUARTIER INDRE BY.

IMG_20191003_105614.jpg

IMG_20191003_105625.jpg

IMG_20191003_112223.jpg

IMG_20191003_113027.jpg

IMG_20191003_110723.jpg

 

C’est l’un des quartiers les plus originaux, agréables et verts de Copenhague avec plus plusieurs parties distinctes : Résidentiel au sud, puis anciennement portuaire et industriel au nord. Et au milieu coule une rivière ou plus précisément des canaux  traversant et ceinturant le célèbre port Nyhavn. 

IMG_20191004_131629.jpg

IMG_20191004_133945.jpg

IMG_20191003_121536.jpg

IMG_20191003_122352.jpg

IMG_20191003_121858.jpg

IMG_20191003_121324.jpg

 

Nous trouvons que ce quartier donne un petit aperçu de ce que peut être Amsterdam, en beaucoup plus coloré, c’est une certitude.  Par contre, nous n’avons pas voulu faire le Parc Tivoli car pour nous, cela été hors-budget. C’est un parc d’attraction de plus de 170 ans.

 

 

QUARTIER CHRISTIANVAHN.

IMG_20191003_113046.jpg

IMG_20191004_130222.jpg

IMG_20191004_125348.jpg

IMG_20191004_125059.jpg

 

Je pense que c’est le quartier le plus insolite et underground que nous avons pu faire jusqu’à présent avec Christiana. Un lieu et un univers hors-normes assez anarchiste où pratiquement aucune lois règnent. Nous avons quand même été choqué de voir des parents emmenés leurs enfants sur ce lieu, je trouve que le contexte est pas trop propice pour des enfants ( vente de drogues, squat… ) Hormis, cette petite parenthèse, j’ai adoré cet endroit peu commun et rempli de street-art.

IMG_20191004_124207.jpg

IMG_20191004_124102.jpg

IMG_20191004_123926.jpg

 

Nous avons aussi admirer l’ Église de Notre-Sauveur, une des plus belle églises de Copenhague avec une vue incroyable sur la ville depuis son insolite tour en spirale. (bien sur la vue est payante).

IMG_20191003_113424.jpg

IMG_20191003_113629.jpg

 

 

QUARTIER OSTERBRO.

IMG_20191003_125945.jpg

IMG_20191003_131832.jpg

IMG_20191003_131453.jpg

IMG_20191003_131942.jpg

IMG_20191003_130127.jpg

 

Après la visite de Christiana, direction les remparts du Kastellet. Un parc arboré qui peut à la fois vous permettre de vous détendre ou à la fois vous promenez tranquillement le temps d’un instant. Nous avons adoré les moulins présents. Un charme fou ! Puis juste après en route pour admirer la fameuse petite sirène de Copenhague. Bon qu’on se l’avoue on la pensait vraiment plus grande. Et le meilleur moyen de la rencontrer est de se balader le long des quais Kobenhavns Havn. 

IMG_20191003_135150.jpg

 

 

 

Cph_districts

 

Puis après nous profitions de la fin de la journée en arpentant diverses rues avant de rentrer dans notre airbnb.

IMG_20191003_141557.jpg

IMG_20191003_110415.jpg

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES. 

– MONNAIE.

Il s’agit de la couronne danoise. 1 euro = 7,47 DKK.

– TRANSFERT AEROPORT-CENTRE VILLE.

je vous recommande de prendre le métro car c’est le plus rapide et le moins cher. Environ 10€ le ticket (pour un taxi comptez environ 70€).

– SE DÉPLACER.
  • La tarification en métro dépend du nombre de zones traversées.
  • Le City pass est valable 24 h ou 72 heures. La Copenhague Card (de 24 à 120 heures) est valable pour tous les moyens de transport, toutes zones confondues. Elle donne également l’accès gratuit à de nombreuses attractions et musées ainsi qu’à des réductions dans certains restaurants.
  • Vous pouvez acheter une carte anonyme à créditer : La Rejsekort. Vous devrez ensuite la valider à chaque entrée et sortie de transport. 2 inconvénients : La carte est payante (80 DKK) et un minimum de 50 DKK doit être crédité pour utiliser les transports. Bref, pratique si vous comptez revenir à Copenhague, mais pas forcément économique dans le cas contraire.
  • L’application Mobilbilletter Hovedstaden permet d’acheter les tickets en ligne.

 

 

Copenhague est une ville agréable et super jolie, avec beaucoup de facettes différentes. Néanmoins, c’est une des villes les plus chers d’Europe, du coup vous devez impérativement prévoir un budget conséquent pour visiter cette ville. Mais, Copenhague vous séduira entre tranquillité et émerveillement.

 

 

 

 

 

 

DÉCOUVERTE DE L’ÎLE EN SCOOTER.

Lombok, comment dire ?! Je pense que Lombok est aujourd’hui ce qu’était Bali autrefois, plus nature, plus sauvage, plus authentique, et moins touristique. Nous avons adoré arpenter cette île rempli de merveilles.

Pour cela, nous avons pris un ferry depuis Padangbai direction Lembar, puis nous avons négocier un taxi pour rejoindre la grande ville de Lombok, Mataram. Le ferry est le moyen le plus économique de se rendre d’une île à une autre, toutefois cela peut s’avérer un peu long. Nous décidons donc de louer un scooter depuis Mataram pour 3 jours, nous voilà donc parti en total liberté vers de nouvelles péripéties.

IMG_20190729_113635.jpg

 

SENDANG GILE WATERFALL.

Prendre le scooter c’est se laisser aller à la découverte de petits coins perdus, longeant la côte remplie de plages, traversant des villages plus authentiques les uns que les autres, apercevant les multiples sourires des locaux. Qu’est ce que cela fait du bien de retrouver un tel accueil chaleureux et solaire.

Notre premier vrai stop fut la cascade Sendang Gile, non loin de la fameuse Tiu Kelep. Pour y accéder, vous trouverez près du point de départ de nombreux parkings, toutefois payant et tenus par des locaux. Puis certains d’entre eux se proposeront comme guide car la jungle est dangereuse. Ne vous inquiétez pas vous pouvez le faire tout seul ! Une petite randonnée de 30 minutes vous emmènera face à une jolie cascade, où vous pouvez vous baigner, plus loin des cours d’eau et des rapides attendent votre exploration. Cela fait plaisir de se retrouver seul, au calme, à observer la nature.

IMG_20190729_131606

IMG_20190729_132547

IMG_20190729_133756.jpg

IMG_20190729_133428

Quelques heures plus tard, nous reprenons la route direction le volcan Rinjani et le petit village Sembalun lawang.

 

SEMBALUM LAWANG.

IMG_20190729_165749.jpg

IMG_20190729_174541.jpg

C’est dans les hauteurs, à la tombée de la nuit que nous arrivons à Sembalum Lawang, première halte de notre petit trip en scooter. Ce village est idéal pour observer d’une part le Rinjani et d’autre part il donne accès au trek pour entreprendre l’ascension du volcan. Pour notre part, nous avons décidé de faire la randonnée sur un view-point en face du Rinjani afin de l’observer de plus haut. ( voir article )

IMG_20190729_172851.jpg

IMG_20190730_144508.jpg

IMG_20190730_142339.jpg

IMG_20190730_142353.jpg

 

Dans l’après-midi, nous reprenons le scooter direction Kuta Lombok, sur le chemin nous admirons les nombreuses mosquées, les paysages très agricoles… Toutefois, la route qui descend jusqu’à Kuta est assez oppressante et chaotique faite donc très attention. Prenez également une paire de lunette car les routes sont assez sableuses en Indonésie.

 

NOTRE PETIT TRIP EN CHIFFRE :

Ville de Départ : Mataram.

Ville d’Arrivée : Mataram.

Durée de la boucle : 4 jours.

Mataram – Sembalun : 100 km.

Sembalum – Kuta : 105 km.

Kuta – Mataram : 50 km.

 

 

lombk

 

Ce petit trip au coeur de Lombok est très intéressant à faire d’une part car il permet d’explorer l’île en totalité, et s’aventurer entre cascades et volcans; mais aussi d’aller à la rencontre des indonésiens de l’île de Lombok. Rouler en scooter peut s’avérer très fatiguant et pénible, nous vous recommandons de prendre votre temps et en aucun cas d’avoir le sentiment de se presser.

Lombok est une île fascinante par sa beauté, et sa nature à l’état sauvage. De la douceur, de l’authenticité, des coups de cœur s’empareront de vous, et feront de Lombok une île incontournable de l’Indonésie.

 

 

 

 

 

 

LOOP DE THAKHEK, UNE AVENTURE UNIQUE.

Nous sommes arrivés à Thakhek depuis Paksé. La route en bus local a été énormément lente, un véritable petit calvaire dont notre patience se souvient encore. Le trajet nous à coûté 60 000 Kips par personne. Nous arrivons à la tombée de la nuit en gare extérieur, où nous marcherons 45 minutes pour rejoindre notre joli hôtel.

IMG_20190606_184344.jpg

Nous profitons pour reserver de suite notre scooter semi-automatique pour 3 jours afin de partir à l’aventure au coeur de la Loop de Thakhek. Le prix était de 50 000 Kips la journée.

Le lendemain, petit-déjeuner pris nous voilà prêts à partir à la découverte de cette région réputée pour les Karsts de Khammouane. Nous avons laissé un bagage à l’hôtel afin de voyager plus léger durant ces trois jours.

 

 LES KARSTS DE KHAMMOUANE.

IMG_20190607_125858.jpg

IMG_20190608_163521.jpg

Il ne faut que quelques kilomètres pour entrer dans la région et apercevoir les karsts de la province de Khammouane. Formant une ceinture de 270 Km de long sur environ 40 km de large, coincés entre le Mékong et la cordillère Annamitique, les karsts donnent naissance à des paysages remarquables, fascinants et variés : amples panoramas dominés au loin par les moutonnements de collines et de pics calcaires, vallées perdues et cols entortillés, engoncés dans des forêts de pierre, dense comme des murailles, grottes à profusion, rivières souterraines, forêts et jungles encore bien présentes malgré l’inévitable problème de déforestation.

 

AVANT DE PARTIR, NOS CONSEILS :

Après coup, voici quelques petits conseils qui peuvent être assez utiles lorsque vous partirez pour la Loop de Thakhek :

– Tester son casque avant le départ et veiller à ce qu’il ait une visière car sinon on mange pas mal de poussières. C’est vraiment le point important, car de nombreux camions sont présents sur la Loop et cela peut rendre la route très désagréable et fatiguante.
– Prendre un masque en plus ou des lunettes, surtout si l’on n’a pas de visière.
– Emporter des vêtements chauds car il y a certains coins où il peut faire vraiment froid.
– Le produit moustique.
– Un maillot de bain (et un débardeur pour les filles pour ne pas choquer les Laotiens) ET des tongs (ou mieux : des chaussures d’eau) car pour traverser des grottes c’est parfois bien pratique.
– Une trousse de secours.
– Une lampe frontale pour arpenter les grottes et y voir plus clair.

– Faites aussi attention aux nombreux papillons que vous croiserez en chemin ! vous allez être surpris par le nombre !

Point très important, prendre en photographie le contrat de votre location de scooter, prendre des photos avant votre départ devant l’enseigne, et noter le numéro de téléphone de votre loueur en cas de problème.

 

COMBIEN DE TEMPS POUR REALISER LA BOUCLE ?

Je dirai, cela depend de votre rythme. Nous avons fait cette boucle en 3 jours et demi. Nous vous conseillons de faire tous les stops possibles à l’aller car pour le retour il existe deux chemins, soir reprendre le chemin de l’aller soit prendre la grande route qui rejoint Thakhek.

Toutefois, conduire une moto quand on en n’a pas l’habitude peut s’avérer épuisant, donc prenez votre temps afin de profiter pleinement des moments sublimes que cette boucle a à vous donner. Rien ne vous presse !

 

LA LOOP.

IMG_20190607_095048.jpg

Durant votre boucle, vous pourrez explorer de nombreuses caves, nous avons commencé avec Tham Pha Fa Cave, cela a été une petite deception, rien de très interessant et de l’argent gaspillé pour pas grand chose. A l’entrée, des femmes vous forceront à porter un sarong afin d’entrer dans la cave (Donation 5 000 kips). L’entrée au Bouddha Cave est de 5 000 Kips par personne et de 2 000 Kips pour la moto.

IMG_20190607_101954.jpg

Ensuite, direction Tham Pha Inn, sur le chemin vous pouvez faire une halte à Xiang Liap Cave qui est plutôt sympa et gratuite. La Tham Pha Inn vaut vraiment le détour, nous avons été envoûté par cette petite grotte et son reflet de l’eau, captivant !

IMG_20190608_144846.jpg

IMG_20190607_113352.jpg

IMG_20190607_113355.jpg

Puis après nous avons exploré les petites rues cachés par ci par la, et avons découvert ce petit village tout mignon, avec cette école très loin de nos infrastructures européènnes.

IMG_20190608_163552.jpg

IMG_20190607_130315.jpg

IMG_20190607_130746.jpg

IMG_20190607_130737.jpg

IMG_20190608_171412.jpg

Puis direction le village de Thalang, qui marquera la fin de notre journée, mais avant n’oubliez pas de vous arrêtez a cette chute d’eau, un petit coin de paradis dans cette boucle. Peu de monde, le parking coûte 2 000 Kips. Son nom : cascade Tad Song Souk.

IMG_20190607_143235.jpg

IMG_20190607_143239.jpg

Je pense que notre arrêt à Thalang fût le meilleur endroit où nous pouvons nous arrêter, barbecue à 50 000 kips par personne, terrain de pétanque, convivialité unique ! Le parfait petit coin de paradis. Puis cela nous a permis de rencontrer plein de voyageurs, notamment F-X et Milk, ce couple Franco-Thaï avec qui nous avons partagé la suite de notre boucle.

En nous dirigeons vers Thalang nous avons été très surpris de certains paysages, cela nous a beaucoup attristé de voir ce que l’homme est capable de faire. Toute cette nature morte est détruite à cause de la création de lacs artificiels. N’oublions pas que nous sommes Homme de la nature, avant d’être celui de la société.

IMG_20190607_161134.jpg

IMG_20190607_161527.jpg

Le lendemain, nous reprenons la route en compagnie de nos amis, en route vers la cool spring, une petite piscine naturelle au milieu des montagnes, dont l’eau turquoise est terriblement fraîche ! L’entrée est de 10 000 Kips par personne, cela inclu le parking.

IMG_20190609_122830.jpg

IMG_20190609_122810.jpg

IMG_20190608_105026.jpg

IMG_20190608_105214.jpg

 

KONGLOR CAVE. 

Puis direction Konglor Cave, la plus merveilleuse grotte que nous avons fait dans notre vie, non je n’exagère pas. Cette cave nous a littéralement envoûté, captivante, surprenante, irréelle. Des yeux d’enfants, grands ouverts dans ce paysage naturel exceptionnel.

Cette merveille de la nature ressemble à un tunnel d’environ 30 mètres de large, 20 à 100 mètres de haut, et 7,5 km de long, où coule une rivière et quelques petits rapides. Située dans le secteur des pistes Ho Chi Minh, cette cave est utilisée comme planque pendant la deuxième guerre d’Indochine (1955-75).

IMG_20190608_161341.jpg

IMG_20190608_153710.jpg

La visite se fait en barque, comptez 100 000 kips pour une barque à 2. 45 minutes dans la pénombre incluant une petite marche au coeur de stalagmites et stalactites du Palais de Naga, puis retour à la lumière dans le paysage féerique entre faune et flore.

IMG_20190608_144424.jpg

IMG_20190608_143037.jpg

IMG_20190608_144745.jpg

IMG_20190608_151538.jpg

IMG_20190608_143252.jpg

 

Tout au long de cette escapade au coeur de Konglor Cave, la magie s’empare de nous, et nous venons de prendre conscience que nous venons de vivre un moment unique, sans doute le plus beaux ici au Laos.

Notre deuxième nuit se fera dans le village juste avant la Konglor Cave, à Konglor, dans une petite homestay que connaisait F-X. Nous les avons retrouvés juste après notre visite de la cave qui feront le lendemain matin, nous avons mangé dans un petit restaurant local où nous avons été invité à une petite fête du village en l’honneur du départ de trois français venus apporter leur connaissance à l’aide d’une ONG dans ce petit village du Laos. Danse, bière, et chant un moment de partage agréable au sein des laotiens.

IMG_20190608_203321.jpg

IMG_20190608_204747.jpg

IMG_20190608_212230.jpg

 

Le lendemain nous quittons Milk et Fx, et nous reprenons la route en sens inverse, la grande route nationale pour rentrer sur Thakhek nous interressait pas. Avec quelques pauses notamment au temple de Laksao, nous avons fait d’un trait le retour Konglor-Thakhek.

IMG_20190609_113929.jpg

IMG_20190609_114307.jpg

 

thakeh

Cette boucle a été un véritable coup de coeur, autant pour les paysages que nous avons vu, que pour sa grotte finale extraordinaire et pour les rencontres que nous avons faites. Un conseil, foncez ! Des souvenirs ancrés en nous, une aventure unique et authentique, l’exploration à l’état pur !

 

 

PAKSE,ENTRE PAYSAGE NATUREL ET CULTUREL.

C’est au départ de Savannakhet, que nous nous sommes rendus à Paksé, situé à 265 km de notre première ville Laotienne. Cette nouvelle ville que nous découvrons est le chef-lieu de la Province de Champasak. 

Les Français fondent Paksé au début du XX ème siècle, pour servir de centre administratif du Sud et de point de contrôle de la navigation. C’est de nos jours un pôle économique majeur et une plaque tournante des importations du pays.

Notre arrivée à Paksé fut marquée par une petite péripétie, notre bus local nous a arrêté à la gare à l’extérieur de la ville (alors que pour les locaux, le bus continuaient au centre ville), ceci est une arnaque fréquente obligeant ainsi les touristes à prendre un taxi pour nous rendre dans le centre-ville. Même avec obstinence, nous avons été contraints de prendre un taxi un peu plus loin de la gare, car nous refusons de prendre les taxis de ceux qui participaient à cette petite magouille.

IMG_20190606_114911.jpg

IMG_20190605_171617.jpg

IMG_20190604_181748.jpg

 

Nous nous sommes arrêtés à un petit streetfood et avons goûté à la soupe de nouilles de riz avec des boulettes de poulet. Super bon !

IMG_20190604_175550.jpg

 

Le lendemain, nous avons loué un scooter semi-automatique, il y en a beaucoup au Laos, à 60 000 Kips la journée. Puis, nous sommes partis explorer les alentours de Paksé. Direction le site de Champasak, (voir article), la route pour s’y rendre est super agréable même si les paysages et les petits villages nous montrent autant la pauvreté du pays, que son authenticité pure.

IMG_20190605_114757.jpg

 

 

LE GOLDEN BOUDDHA.

IMG_20190605_130652.jpg

Ce bouddha dorée se trouve sur la colline, juste après le fameux pont japonais (Nippon Bridge). On l’aperçoit de loin, sans se rendre vraiment compte de sa taille impressionnante. Haut de ses 25 mètres il domine le Mékong et surplombe la ville. Pendant la montée, vous aurez l’occasion de voir de nombreuses autres statues.

Après avoir atteint le sommet, vous verrez le Bouddha doré, assis sur une fleur de lotus. Depuis le sommet de la colline, vous pourrez admirer la paisible ville de Paksé et le fleuve du Mékong. C’est tout autatnt l’endroit agréable pour un coucher de soleil. 

 

TAD FANE WATERFALL.

IMG_20190605_150144.jpg

IMG_20190605_150433.jpg

Je pense que cette chute d’eau fait partie des plus jolies et incroyables que j’ai pu voir durant notre voyage. Elle se trouve au commencement du plateau des bolavens, à 1h en scooter de Paksé. Cette chute d’eau est composée de deux cascades, on les appelle même « les jumelles » , situé dans la zone nationale protégée de Dong Hua Sao. Leurs hauteurs 120 mètres de haut ! Surprenant !

Il existe plusieurs cascades dans les alentours :

  • Tad Lo
  • Tad Yuang
  • Tad Phasum

 

 

LE PLATEAU DES BOLAVENS.

La ville de Paksé est le point de départ de la Loop du plateau des Bolavens. Il existe deux boucles à faire en moto au Laos, celle des bolavens et celle de Thakhek. Le plateau des Bolavens est une région situé à 50 km de Paksé, il est réputé pour son climat agréable, ses plantations de cafés et ses nombreuses chutes d’eau. Nous concernant, nous avons plutôt opté pour la boucle de Thakhek.

Si la Loop des Bolavens vous interesse, vous pouvez louer vos scooter semi-automatique chez MissNoi, cette entreprise est tenue par un belge il vous donnera tous les conseils utiles pour partir à l’aventure. Sachez que pour les trois jours le prix est de 150 000 kips.

 

 

Paksé est une ville agréable à découvrir, ces alentours naturels et culturels séduits et nous transportent au coeur d’un Laos authentique et sublime.

 

 

 

ANGKOR, ÉBLOUISSANTE CITE KHMÈRE.

Angkor, avant même de mettre un pied sur ce site majestueux, rien que de le prononcer il en fait rêver plus d’un d’entre nous, si ce n’est pas tout le monde. Pour moi, il fait partie de ces sites qui devraient être listés dans les 7 merveilles du monde, mais ça c’est tout un autre débat.

Se rendre à Angkor, c’est toucher du bout du doigt le rêve fascinant de découvrir ses temples. Une merveilleuse cité inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Un patrimoine historique et culturel unique qui fait totalement la fierté de ce pays enclavé entre la Thaïlande, le Vietnam et le Laos.

 

PREMIÈRE APPROCHE DU SITE D’ANGKOR.

Il faut savoir que le site d’Angkor aurait été autrefois trois fois plus vaste que celui que l’on connaît aujourd’hui. Toute cette conclusion a été faite par une équipe d’archéologues grâce à l’imagerie laser (LIDAR, technologie de balayage laser embarquée dans un avion, permettant de voir en 3D à travers la végétation avec une précision de quelques centimètres.), les archéologues ont aussi découvert que la combinaison de certains désastres environnementaux comme déforestation, inondation et surpopulation aurait engendrer l’effondrement de la civilisation khmère au XIVe siècle en plus des conflits au XVe siècle avec leurs voisins Siams du royaume d’Ayutthaya.

 

 

UNE CITE DE LÉGENDE.

La glorieuse capitale khmère aura vécu plus de 500 ans, de sa fondation au IXe siècle jusqu’à son déclin au XIVe siècle. C’est en 889, que le roi Yasovarman Ier fonde cette capitale qui portait autrefois son nom. Mais les cambodgiens l’appelleront par la suite tout simplement Angkor qui signifie en langue khmère capitale. L’emplacement de ce site fut choisi par la proximité du grand lac Tonlé Sap, des collines et des terres fertiles permettant la culture du riz. Néanmoins, cela ne s’arrêtera pas là, le roi dévot de Shiva avait besoin d’une montagne sacrée, le Mont Meru pour y installer les dieux.

Puissant, influent, culturellement riche, l’Empire Khmer a laissé une empreinte importante dans le développement du Cambodge actuel et plus globalement de l’Asie du Sud.

 

 

DEUX DATES CLÉS DANS LA DÉCOUVERTE D’ANGKOR.

La première est en 1296, un voyageur chinois Tcheou Ta-Kouan arrive à Angkor Thom. Il eût alors ces mots, restés célèbres.

 » Je salue la perfection.  « 

Après une année passée à sillonner la région, cet explorateur chinois rédigea un écrit détaillé qui sera considéré par la suite comme le premier ouvrage sur le Cambodge, intitulé  » Mémoires sur les coutumes du Cambodge.  »  Ce livre recueil une objectivité totale et pure sur les habitudes et coutumes du peuple Khmère durant l’époque angkorienne.  

Quant aux occidentaux, il faut attendre le XIXe siècle pour que nous puissions voir des premières images de cette mystérieuse cité, rapportées d’Angkor. Et, nous les devons au botaniste Henri Mouhot qui en 1861, découvre alors à son tour ces temples somptueux.

 

Pour visiter le site archéologique d’Angkor il faut se rendre et loger dans la ville de Siem Reap.

 

 

NOS CONSEILS AVANT D’ENTREPRENDRE LA VISITE.
  • 1. Se couvrir les épaules et les genoux impérativement lors de vos visites.
  • 2. Munissez-vous d’un couvre chef et d’une bouteille d’eau voire plusieurs, le soleil peut cogner très fort.
  • 3. Afin d’éviter la foule, vous pouvez faire les circuits inversés/ou en horaires décalés et aller les découvrir les temples les plus reculés auxquels les cars touristiques n’y vont jamais.
  • 4. Si vous le souhaitez, des guides francophones peuvent vous être utiles pour la visite des sites, il suffit de les réserver en avance. N’hésitez pas à parcourir les forums, les voyageurs y laissent de nombreuses recommandations de chauffeur.

 

  • Les horaires des temples : tous les jours de 7h00 – 17h30.
    • Exceptions pour les temples suivants :
      • Angkor Wat : 5h00 – 17h30 (la partie centrale où l’on peut monter est ouverte à 7h30)
      • Srah Sang : 5h00 – 17h30
      • Phnom Bakheng : 5h00 – 19h00
      • Pre Rup : 5h00 – 19h00

 

 

COMBIEN COÛTE LE TICKET D’ENTRÉE ?

Il faut plusieurs jours pour explorer totalement la cité, ce qui est tout à fait réalisable grâce aux pass 3 ou 7 jours, et vous n’êtes pas obligé d’organiser votre visite sur des jours consécutifs. Nous nous avons pris le pass de 3 jours, qui est à notre sens totalement suffisant.

  • PASS 1 jour : 37 $ /  Valable le jour de l’achat si achat avant 17h ou le lendemain après 17h00.
  • PASS 3 jours : 62 $  / Valable pendant 10 jours.
  • PASS 7 jours : 72 $  / Valable pendant 1 mois.

 

A noter que la billetterie est ouvert tous les jours de 5 heures du matin à 17h30. Celle-ci se trouve sur la route 60, au nord-est de Siem Reap à l’Angkor Panorama Museum.

Et pour la petite astuce, si vous achetez le billet la veille soir à 17h30 , vous avez la possibilité de visiter les temples sans que vos billets soient compostés.

 

COMMENT VISITER ANGKOR ?

À Angkor, il faut oublier la marche à pied, et plutôt choisir un moyen de transport pour faciliter votre visite sur un ou plusieurs jours.

  • Option tuk-tuk : C’est le moyen le plus simple et l’un des moins coûteux. Discutez avec un chauffeur de tuk-tuk pour qu’il vous guide dans Angkor à un prix raisonnable. N’oubliez pas de fixer le tarif à la journée d’avance et d’établir un plan de route avec lui, en lui notifiant les pauses que vous aimeriez faire. Cela limitera certaines déceptions face à des tuk-tuk arnaqueurs. Comptez environ 15~20$ par personne pour la journée et pourquoi ne pas partager votre véhicule avec des touristes sympathiques pour payer encore moins cher.

  • Option vélo : A louer à Siem Reap, c’est le moyen le moins cher pour vous déplacer. Vous pouvez vous en sortir à 5$ par jour et par personne en louant un VTT qui vous emmènera partout, à la force de vos jambes.

  • Option voiture : Plus cher, moins sympathique mais plus confortable, à vous de choisir.

  • Option scooter : Cette solution est déconseillée par tous les guides, cependant elle a été notre moyen de transport. De nombreux ouvrages interdisent de louer un scooter à Siem Reap, la ville elle-même l’interdit car la police cambodgienne est adepte des amendes distribuées à droite à gauche assez facilement.  Pourtant vous retrouverez dans la ville de nombreux vendeurs de scooter, et à 15$ la journée c’est un moyen agréable à visiter les temples sans trop se fatiguer et en totale liberté. Puis, concernant les policiers, nous n’avons eu peut-être par chance, aucun problème, aucune amende, aucun contrôle.

 

L’option en scooter n’est pas un choix que l’on conseille les yeux fermés, cela dit cela reste possible.

 

 

PARTONS A LA DÉCOUVERTE DES TEMPLES D’ANGKOR.

 

Il existe deux circuits pour visiter la cité d’Angkor, toutefois libre à vous d’entreprendre votre exploration selon votre temps et surtout vos envies. Durant ces deux jours nous avons parcouru énormément de temples connus, et parfois moins touristiques. Nous les avons explorés selon nos envies et en se laissant guider pas notre instinct.

 

IMG_20190513_092145.jpg

 

 

JOUR 1.

 

Lever de soleil au temple Pre Rup.

Imposante pyramide de brique sur plusieurs niveaux, il s’agit du dernier temple construit dans ce matériau. La grimpette est assez raide mais permet d’apercevoir dans l’enceinte d’un temple le lever du soleil. C’est une option moins connu que de le voir au et c’est ce qui nous a séduits, être seul dans cette cité durant l’aube. Ce temple est ouvert de 5h à 19h.

IMG_20190513_053237.jpg

IMG_20190513_054113.jpg

IMG_20190513_053526.jpg

 

Srah Sarang.

C’est les ruines d’une piscine royale, construit en 953 par le roi Jayavarman VII. Escaliers et terrasses construits en grès rouge. Endroit idéal pour le lever du soleil.

IMG_20190513_062300.jpg

 

Bat Chum.

Petit temple hindouiste dressé au Sud de la pièce d’eau du Srah Srang, comportant trois tours en brique, celles-ci sont gardées par des lions en grès. L’entrée se fait par l’Est en suivant une levée de terre et en traversant une enceinte en ruine au niveau d’un Gopura ( construction par laquelle on pénètre dans les enceintes successives d’un temple ).

En 1952, les archéologues ont retrouvé dans ses fondations un Yantra (support graphique de méditation) en grès. Il exprimerait la connaissance du monde de son bâtisseur.

 

IMG_20190513_070419.jpg

 

Ta Prohm.

IMG_20190513_080036.jpg

Un de nos préférés ! Ta Prohm révèle un lieu magique, enivré par la jungle laissant la nature reprendre ses droits. C’est le temple que l’on connaît tous grâce à Lara Croft. Nous avons adoré nous perdre dans ce lieu immense et tellement beau !

IMG_20190513_080344.jpg

 

IMG_20190513_080124.jpg

IMG_20190513_081014.jpg

IMG_20190513_082146.jpg

IMG_20190513_075601.jpg

IMG_20190513_080053.jpg

IMG_20190513_081811.jpg

 

Ta Nei et Ta Keo.

IMG_20190513_090501.jpg

IMG_20190513_070527.jpg

IMG_20190513_070553.jpg

Spean Thma.

Selon certains textes, ce site serait un ancien pont. Construit sur l’ancien cours de la rivière Siem Reap entre Angkor Thom et le baray oriental après l’époque angkorienne, peut-être en remplacement d’un pont antérieur. Celui-ci comprend en effet de nombreux blocs de grès réutilisés.

 

Chau Say Tevoda.

Situé au sud de la voie qui mène à la porte de la Victoire, il fut érigé au XII ème siècle, probablement sous Sǖryavarman II, datant de la même époque que le Thommanon situé au nord de cette même route. Ce temple-montagne est enserré dans une enceinte unique entourée d’un douve (fossé large et profond rempli d’eau) qui contient quatre gopurasaux points cardinaux, des « bibliothèques » et aussi la tour-sanctuaire.

 

La Porte de la Victoire.

La Porte de la Victoire se situe à l’est du site d’Angkor Thom. Ces portes monumentales semblables sont dans un sens le premier témoignage de la grandeur de la cité que nous pouvons découvrir lors de notre visite. Hautes de 23 mètres, elles portent une triple tour sculptée sur ses quatre faces, comme au Temple Bayon. Les visages ressemblent aux portraits de Jayavarman VII. A la base on trouve de chaque côté un éléphant tricéphale cueillant des fleurs de lotus avec ses trompes. L’éléphant est Airavata, la monture d’Indra.

IMG_20190513_100647.jpg

IMG_20190513_095333.jpg

 

 

Preah Khan.

Temple bouddhiste construit par Jayavarman VII vers 1191.  Son nom signifie « épée sacrée » en l’honneur de la victoire sur les Chams du roi. Le site a servi de ville provisoire pendant la construction d’Ankgor Thom et le monastère fut terminé après que Jayavarman VII se fut installé dans son nouveau palais.

IMG_20190513_103615.jpg

IMG_20190513_111938.jpg

IMG_20190513_112329.jpg

IMG_20190513_103238.jpg

 

 

Mebon Oriental.

IMG_20190513_114215.jpg

IMG_20190513_114113.jpg

Ce temple date du X ème siècle, et est construit sous le règne du roi Rajendravarman II. Il se démarque en ce sens qu’il est construit sur ce qui était autrefois une île artificielle au centre d’un réservoir aujourd’hui à sec : le Baray oriental.

Dédié au dieu hindou Shiva et bâti en honneur de la famille royale. Sa situation reflète particulièrement la préoccupation des architectes khmers pour l’orientation des sanctuaires en lien avec les points cardinaux. Ainsi, le temple fut construit sur un axe nord-sud.

 

 

Temple Bayon.

IMG_20190513_121503.jpg

IMG_20190513_123810.jpg

Aussi un de nos temples coup de coeur ! Le temple de Bayon est très connu pour abriter des dizaines de sculptures de visages, il y en a de partout et elles sont assez grosses, voire surprenantes. Une prouesse architecturale unique. Chaque tour porte quatre visages colossaux de bouddhisme tournés vers les quatre points cardinaux. Le Bayon fut édifié par Jayavarman VII, le grand bâtisseur d’Angkor.

C’est le dernier des « temples-montagnes » du site. Sa décoration est d’une exceptionnelle richesse, à l’apogée de l’art bouddhique mahāyāna. Ce fantastique monument avec ses tours à visages fut dédié par le souverain au Bouddha dont il diffusa la doctrine. Cependant, sous le règne de Jayavarman VIII, vers 1350, le temple fut converti à l’hindouisme et les remaniements opérés ont ajouté à l’impression de confusion de son plan.
Le nom de Bayon dérive du pâli Vejayant (sanskrit Vaijayant) désignant le palais céleste du dieu Indra dont, selon la légende fixée par écrit en moyen-khmer, le Bayon est le reflet terrestre.

IMG_20190513_123613.jpg

IMG_20190513_122136.jpg

IMG_20190513_124541.jpg

IMG_20190513_122103.jpg

IMG_20190513_123412.jpg

 

JOUR 2 .

 

Banteay Kdei.

Edifié par Jayavarman VII vers 1185, ce temple d’inspiration bouddhique signifie « la citadelle des cellules« . Il fait parti des temples plats (opposés aux temples montagnes). L’environnement boisé de ce temple rend l’endroit très agréable.

IMG_20190514_085942.jpg

IMG_20190514_090451.jpg

IMG_20190514_085320.jpg

IMG_20190514_091017.jpg

IMG_20190514_085734.jpg

IMG_20190514_093927.jpg

IMG_20190514_093908.jpg

 

Terrasse du Roi Lepreux et des éléphants.

 

IMG_20190514_095540.jpg

IMG_20190514_095614.jpg

IMG_20190514_095642.jpg

 

Baphuon.

Il constitue l’un des plus grands édifices religieux du Cambodge ancien. Autrefois comparé à une montagne d’or, le temple fut construit au milieu du XI ème siècle. Ce site est d’un point de vue architecture très interessant et vaut absolument le détour.

IMG_20190514_101714-1.jpg

IMG_20190514_100707.jpg

IMG_20190514_103019.jpg

IMG_20190514_102813.jpg

 

Angkor Wat.

Finir Angkor en beauté ! Angkor Wat reste le plus grand et le plus important temple du site d’Angkor. Considéré comme un héritage architectural, il est vraisemblablement le principal lieu touristique du pays. Sa structure est donc reconnue par la grandeur de l’architecture et la beauté de la décoration architecturale khmère. Compte tenu de sa valeur culturelle, historique et naturelle, le temple est salué comme la huitième merveille du monde.

Il fut construit vers le début du 12e siècle par Suryavarman II pour honorer la divinité Vishnou d’où sa construction exposée à l’ouest. Vishnou est l’un des trois principaux dieux du panthéon hindou dont les autres sont Shiva et Brahma. En revanche, il fut adapté au bouddhisme vers la fin du 14e siècle. Aujourd’hui, les moines bouddhistes viennent encore en pèlerinage sur le site.

A noté que depuis 1992, Angkor Wat figure au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le site est rès prisé pour le lever du soleil ! Et penser toutefois à le visiter en fin de soirée, presque à la fermeture pour être quasiment seul dans ce temple mythique.

IMG_20190512_174000.jpg

IMG_20190514_122222.jpg

IMG_20190514_122606.jpg

IMG_20190514_123324.jpg

IMG_20190514_131809.jpg

IMG_20190514_123029.jpg

IMG_20190514_123711.jpg

IMG_20190514_122952.jpg

IMG_20190514_131006.jpg

IMG_20190514_124340.jpg

 

 

IMG_20190514_122940_1.jpg

IMG_20190514_131444.jpg

IMG_20190514_131547.jpg

 

Nos 5 lieux préférés :
  • Ta Phrom, pour cette immersion dans le lieux culte du film Tomb Raider.
  • Angkor Wat, pour son architecture somptueuse et sa grandeur.
  • Bayon, pour cette multitude de visage unique au monde.
  • Porte de la victoire.
  • Ta Nei et Ta Keo, plus petit que Ta Phrom mais le plaisir de se retrouver seul !

 

 

Angkor est un site à voir au moins une fois dans sa vie. Cet empire autant majestueux qu’unique est ancré dans nos souvenirs. De la magie, à l’émerveillement en passant par l’aventure dans cette nature puissante et omniprésente, Angkor est un lieu extraordinaire. Laissez-vous le temps de bien vous ancrer de cette civilisation épatante et de son architecture indétrônable !