CADIX, LE TEMPS D’UNE APRES-MIDI.

Si sa création n’est pas le fait d’Hercule comme le prétend la légende, Cadix date néanmoins de l’an 1100 av. J.-C : en ce temps-là, les Phéniciens fondèrent une colonie appelée Gadir. La ville fut ensuite romaine comme en attestent les vestiges d’un théâtre romain, puis musulmane. Plus tard encore, elle sera l’objet des convoitises des Français et des Anglais. De son port s’élança, vers une cuisante défaite, la flotte franco-espagnole qui fut coulée à Trafalgar. En découvrant la ville pour la première fois, on est saisi par son site privilégié, ceinturé de fortifications et relié au continent par une mince bande de terre dans l’océan.

Parfois injustement délaissée au profit de Séville, cette ville légère, joyeuse et un rien italienne mérite vraiment une visite en tout simplicité. Le centre historique est vraiment tout petit, voir attachant et se pratique très bien à pied. La ville moderne est, elle, sans intérêts. Cependant, vous pouvez profiter des plages si la durée de votre séjour vous le permet.

IMG_20191012_123814.jpg

IMG_20191012_134933.jpg

IMG_20191012_134124.jpg

IMG_20191012_135532.jpg

IMG_20191012_124532.jpg

IMG_20191012_124340.jpg

IMG_20191012_133731.jpg

IMG_20191012_133738.jpg

 

Nous ne dirons pas que Cadix est une étape primordiale lors de votre roadtrip en Andalousie, mais néanmoins si jamais vous pouvez vous y arrêter alors faites-le. On ne peut le nier que l’architecture à Cadix est vraiment séduisante. Puis, c’est l’endroit idéal pour se poser le temps d’un verre ou la dégustation d’une paëlla, why not ?!

 

Le soir nous reprenons la voiture en direction de Séville, ville tant attendu de notre petit trip au cœur d’une région fantastique et surprenante.

 

 

ANTALYA, LA DOUCEUR DU SUD DE LA TURQUIE.

IMG_20190912_121439.jpg

IMG_20190912_123444.jpg

 

Antalya est une station balnéaire turque, très prisée autant par les touristes que par les trucs eux-même. C’est une ville très agréable, surtout le vieux quartier historique car une ville toute moderne s’est construite toute autour.

Antalya est surnommée la « Riviera turque ». Fondée par Attale II (roi de Pergame) en 150 avant notre ère, la ville fut tour à tour convoitée et occupée par les Romains, les Byzantins, les Seldjoukides avant de tomber dans l’escarcelle de l’Empire Ottoman (1299-1924). Forte d’un riche passé depuis l’époque romaine, Antalya a toujours joué un rôle prépondérant en Méditerranée orientale.

Nous sommes arrivés à Antalya depuis Dalyan, toutefois pour la petite anecdote notre bus est tombé en panne à 10 km de Antalya. Nous sommes restés bloqués au moins 1 heure et demi, en vain nous avons décidé de faire du stop. Un jeune couple turc nous en pris sur le passage et nous ont déposés à notre hôtel ! Nous les remercions encore !

 

LA VIEILLE VILLE. 

IMG_20190912_125506.jpg

IMG_20190912_123421.jpg

IMG_20190912_122529.jpg

La vieille ville d’Antalya a gardé ses lettres de noblesse. Nommé Kaleici, le vieux quartier est un dédale de rues piétonnes et commerçantes. Kaleici est construit sur un éperon rocheux au flanc d’une falaise abrupte, en contrebas de laquelle se trouve un ancien port, réhabilité aujourd’hui en port de plaisance moderne et en petit marché.

IMG_20190912_123430.jpg

IMG_20190912_130518.jpg

IMG_20190912_130527.jpg

 

Puis, au fil des rues piétonnes, découvrez les vieilles maisons ottomanes, la Mosquée Yvliminare (une ancienne église romaine transformée en mosquée), une tour de l’époque romaine, la porte d’Hadrien et ses trois portes cintrées. D’innombrables boutiques, galeries d’art et magasins d’artisanat, de petits cafés turcs et de restaurant jonchent le pavé de la vieille ville.

IMG_20190912_131235.jpg

IMG_20190912_132234.jpg

IMG_20190912_122229.jpg

A noter que les habitants d’Antalya sont habitués aux touristes, et tout particulièrement aux touristes allemands. On vous abordera systématiquement en Allemand afin de vous vendre toutes sortes de choses, dont beaucoup de contrefaçons.

 

Si vous êtes de passage à Antalya, non loin vous retrouverez les chutes de Düden, par choix car nous préférons visiter encore et encore des ruines nous les avons pas faites mais apparemment elles valent le coup.

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES.

Prix d’un ticket de bus : 0,40 cts.

 

Antalya est une ville très paisible et moderne au delà de la vieille ville, vous retrouverez de nombreux grands supermarchés, des avenues remplis de boutiques et de kebab même si les attractions touristiques se situent qu’au cœur de la vielle ville.

 

 

 

 

 

 

 

KEP, CE PETIT VILLAGE AUX CRABES CÉLÈBRES.

Créée en 1908 par les Français sous le nom de Kep-sur-Mer, cette petite station balnéaire fut très prisée dans les années 1960 avant de s’évanouir dans les tourments de l’histoire Cambodgienne. Kep est situé à 30 minutes de Kampot, et est essentiellement connu pour son marché et pour la dégustation du crabe accompagné par le poivre vert de Kampot.

 

Eh oui, cela a été notre principale et seule activité de Kep, après la visite du marché, nous avons été conquis par la dégustation de ces fameux plats dans les restaurants près du port. Et en effet il est excellent, je pense que c’est le meilleur plat que j’ai pu goûter pour le moment dans ce tour du monde. L’assiette de deux crabes coûte 6$, cela peut varier en fonction des restaurants.

 

IMG_20190518_134842.jpg

IMG_20190518_135304.jpg

IMG_20190518_134949.jpg

IMG_20190518_135151.jpg

IMG_20190518_143329.jpg

IMG_20190518_143334.jpg

20190518_145935.jpg

20190518_145931.jpg

 

Kep sera notre dernière ville de notre visite du Cambodge, le lendemain nous partons direction le Sud du Vietnam, en passant par la frontière Ha Tien. Nous n’avons pas fait de demande de visa, car pour les ressortissants français nous avons le droit à 14 jours gratuit sur le sol vietnamien.

GALLE, LA DOUCE POINTE DU SRI LANKA.

Galle que l’on prononce « Gaule », c’est cette ville où d’imposants remparts l’entourent, s’avançant dans les eaux vives de l’Océan Indien. Au loin, un phare tout blanc domine la pointe où des ruelles tracées à angle droit nous emportent à travers cette architecture coloniale hollandaise datant du XVIIIe siècle.

IMG_20190501_140113.jpg

IMG_20190501_134026.jpg

IMG_20190501_134030.jpg

 

D’abord Portugaise, Galle est à son apogée lors de son contrôle par les néerlandais. Comme toujours en Asie, les anciennes villes coloniales conservées donnent des visites magnifiques, surtout lorsque les bâtiments sont conservés ou bien rénovés. La ville de Galle est d’ailleurs au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1988, et cela implique un respect du cahier des charges très précis. Les propriétaires doivent suivre des règles très strictes d’urbanisme, les immeubles ne peuvent pas dépasser deux étages, les toitures portent obligatoirement des tuiles rouges, et les façades doivent être peintes dans des couleurs pastel ou terre. Pareillement, toutes les fenêtres sont en bois naturel, pas de panneaux ni de pancartes en plastique.

A l’origine, pour la petite histoire, il y aurait eu ici un comptoir phénicien (peuple antique de la Phénicie, Liban actuel), certains historiens avancent même que Galle aurait été la ville biblique de Tarshish avec laquelle le Roi Salomon aurait développé le commerce d’épices, de pierres précieuses, d’ivoire et de paons. Puis par la suite, Galle deviendra portugaise en 1587, hollandaise en 1640, puis anglaise. Une multitude d’influences qui se dégagent lorsque nous arpentons la vieille ville.

 

De nombreux tuk-tuk vous proposeront leurs services à l’entrée de la vieille ville pour vous permettre de faire un tour complet, libre à vous de la visiter en tuk-tuk ou à pied, même si déambuler dans les rues à pieds reste le meilleur moyen de s’imprégner totalement des lieux, d’autant plus quand cette ballade est très agréable.

IMG_20190501_141424.jpg

IMG_20190501_133249.jpg

IMG_20190501_133509.jpg

 

Dans l’enceinte des remparts vous trouverez mosquée, église, hôpital, bastion, clock tower, plage et de nombreuses boutiques artisanales remplis de souvenirs. Puis, lors de votre ballade vous apercevrez la vie quotidienne des Sri Lankais, et notamment leur passion pour le cricket.

IMG_20190501_140753.jpg

IMG_20190501_134226.jpg

IMG_20190501_132953.jpg

IMG_20190501_133253.jpg

La ville fortifiée de Galle avec ses petites ruelles pavées est une invitation à la flânerie. On oublie le temps, on oublie le bruit et l’agitation qui règne dans les autres quartiers de la ville, tout en déambulant dans le passé coloniale à l’architecture envoûtante.

 

Nous avons visité Galle lors de notre séjour à Unawatuna situé à 5 km, petite ville balnéaire de la côte sud. Pour se rendre à Galle, nous avons tout simplement pris sur la voie principale le bus local, reliant Matara à Galle. Si vous décidez de vous rendre à Unawatuna pour vous relaxer au bord de mer, la jungle beach est la plage idéale pour un petit moment de détente.

IMG_20190502_112355.jpg

 

Notre dernière escale au Sri lanka entre Galle et Unawatuna a été un moment paisible, qui résume parfaitement la douceur de ce pays.

 

ROVINJ, PETITE PERLE CROATE.

IMG_20180327_220941_462.jpg

Rovinj est un petit village de pêcheurs,  remplis de charme aux allures d’un petit St Tropez. Quand on arrive à Rovinj, c’est tout d’abord le port de la petite ville qui nous accueille, accompagné d’un arrière plan de maisons colorées aux allures italiennes voir vénitiennes.

IMG_20180327_145353_997.jpg

IMG_20180327_145325_932.jpg

 

 

VILLE AUX MULTI-INFLUENCES.

La ville de Rovinj a une histoire assez mouvementée. Ainsi, elle a vu passer les Romains, les Huns, les Byzantins et s’est aussi placée sous la protection de Venise au XIIIe siècle, afin de se protéger des pirates. C’est pourquoi le lion vénitien est donc souvent présent sur les vieilles maisons ou sur les vestiges des remparts de la cité. Par ailleurs pour la petite anecdote les pierres qui ont servi à la construction de Venise viennent de Rovinj.

IMG_20180327_145430_487.jpg

Rovinj était également une île avant d’être reliée à la Croatie. La vieille ville semble véritablement flotter sur la mer. Il est très agréable de déambuler à l’intérieur de ses ruelles étroites et pavées vous laissant guider en haut, accédant à l’église Sainte-Euphémie. Cette petite ballade paisible vous charmera, et fera de Rovinj un véritable coup de coeur.

20160828_134747.jpg

IMG_20180327_145257_057.jpg

20160828_135523.jpg

 

Nous avons été également surpris par l’abondance de méduses géantes rien avoir avec nos méduses méditerranéennes aux abords de Marseille. Elles sont fascinantes autant par leurs tailles et leurs couleurs que leurs mouvements.

IMG_20180327_221015_050.jpg

Notre petit conseil : Rovinj attire beaucoup de touristes c’est pourquoi nous vous conseillons  de vous garer à l’extérieur du centre ancien. De toutes façons, les ruelles sont accessibles qu’aux piétons. Cela vous permettra d’arriver dans le centre ancien par le port, et de profiter d’une jolie vue d’ensemble.

 

PETIT PASSAGE PAR PULA. 

Au retour pour nous rendre à Lovran, nous sommes passés par Pula. Nous avons trouvé cette ville très industrielle malheureusement elle ne nous a pas vraiment envoûtée. Son amphithéâtre reste à voir, mais on vous conseille de visiter Pula par simple passage et non comme lieu de vacances précis.

IMG_20180327_145143_492.jpg

 

La route pour rejoindre Lovran est magnifique, voici un paysage dont vous pouvez avoir la chance de rencontrer lors de vos vacances en Croatie.

IMG_20180327_145111_715.jpg

 

Rovinj fait partie de ces villes mignonnes, portuaires qui apportent douceur et tranquillité. Une première approche de la Croatie complètement envoutante.