SUR LA ROUTE DES VILLAGES FANTÔMES DANS L’OUEST AMÉRICAIN, ET EN PRIME LA ROUTE DES OVNIS.

Juste après notre visite de la Death Valley, nous partons dans le Nevada à la recherche de village fantômes. Non loin de la Vallée de la Mort, nous retrouvons Rhyolite, un village abandonnée.

IMG_20200127_140625

 

RHYOLITE, LE PLUS ACCESSIBLE DEPUIS LA DEATH VALLEY. 

À son apogée, Rhyolite comptait 5 000 habitants, 50 saloons, 35 tables de jeu et 19 maisons de pension. Les mines ont été fermées en 1910 après le tremblement de terre de San Francisco qui avait perturbé le service ferroviaire desservant cette ville minière du Nevada.

IMG_20200127_141626 - Copie

Aujourd’hui, Rhyolite est l’une des villes fantômes les plus photographiées de l’État. Et pourtant, il en reste pratiquement plus rien. Ce n’est pas le plus intéressant de la région. Toutefois si vous n’avez pas forcément le temps d’en voir d’autre il peut être alors une option à votre exploration.

IMG_20200127_143331

IMG_20200127_143400 - Copie

IMG_20200127_143454

IMG_20200127_143514

IMG_20200127_143558

 

GOLDFIELD, VILLAGE FANTÔME PAR EXCELLENCE.

IMG_20200127_162015

IMG_20200127_160818

Nous arrivons à Goldfield, après 1 heures 20 de route. Dès notre arrivée nous nous sommes demandés si on était bel et bien dans un village fantôme, car Goldfield se montrait au premier abord très industrielle.

IMG_20200127_160925

Située entre Reno et Las Vegas, la ville de Goldfield a été l’une des plus effervescentes, sa population atteignant 30 000 habitants au tournant du siècle dernier. Aujourd’hui, moins de 300 habitants vivent dans ce qu’il reste de cette ancienne ville-champignon. Ruelles après ruelles, nous trouvons de nombreuses trouvailles très anciennes, cela nous plonge dans un décor Far West, hors du temps.

IMG_20200127_161001

IMG_20200127_161128

IMG_20200127_161342

IMG_20200127_161339

IMG_20200127_161445

IMG_20200127_161718

IMG_20200127_162115

IMG_20200127_161832

Nous continuons notre route vers St George, il nous reste 400 et quelques kilomètres ce qui est encore énorme on vous l’avoue. Mais ça c’est notre folie, cette folie à tout prix de passer par la routes des aliens, en plus dans la nuit.

 

LA ROUTE DES ALIENS : EXTRATERRESTRIAL HIGHWAY.

IMG_20200127_180534

IMG_20200127_182645

Rouler la nuit à travers ces longues routes monotones peut s’avérer un peu dangereux, encore plus quand sur votre chemin vous pouvez rencontrer vaches, biches,  cerfs, lapins… Donc soyez prudent ! Et, attention, il n’y a plus de station essence sur la Statre Route 375. Les stations les plus proches sont à Ash Springs et à Tonopah.

Extraterrestrial Highway , soit la « Route des Extraterrestres« ,  est une bande de bitume de 158 km entre Warm Springs et Crystal Springs, en plein South Central Nevada, est connue pour ses observations d’ovnis, sa proximité avec la zone 51 et Nellis Air Force Range. C’est, avec la ville de Roswell (Nouveau-Mexique) ou la San Luis Valley (Colorado), l’un des « hot spots » pour les ufologues du monde entier. 

IMG_20200127_191602

IMG_20200127_191705

IMG_20200127_193728

IMG_20200127_193747

C’est avec un ciel étoilé que nous commençons cette mythique route à la recherche d’un extra-terrestre. Bon qu’on se rassure mise à part des vaches, aucun alien fut au rendez-vous. Mais par contre nous avons adoré le côté très Kitsh des américains.  Il y a donc le petit motel-restaurant de Rachel, le Little A’Le’Inn, et la Black Mailbox, une simple boîte aux lettres, lieu de rassemblement des chasseurs d’ovnis. Nous avons même laissé une petite carte postal de la France. Donc si toi alien tu l’as reçu, merci de nous faire un petit hommage ;).

 

Pour la petite anecdote, c’est sur cette même route que nous avons eu à faire à la police américaine. La limite de vitesse à un croisement était de 25 kilomètres par miles, et Adam roulait à 30 kilomètres par miles. Du coup, tout sagement on s’arrête sur le côté voyant les gyrophares derrière nous et personne d’autre que nous roulait sur cette route. Dans le rétroviseur, on guette alors le policier, ce fut comme une scène d’un film, un moment de cinéma intense, lampe torche, fenêtre baissée, le policier nous accueille en nous demandant nos papiers. Bon qu’on se rassure le policier était très gentil, deux trois échanges, nous rappelant de faire attention aux limitations de vitesse, un petit sourire et nous pouvons reprendre la route.

 

etap 2

 

Cette journée de route fut très longue, nous avions hâte d’arriver à St George, ville dans la région de l’Utah. Aujourd’hui, L’exploration était au rendez-vous ! Nous avons adoré, et nous nous sommes vraiment sentis comme des acteurs déambulant à travers des décors mythiques américains.

 

LAS VEGAS : LA OU TOUT EST DÉMULTIPLIÉ, ENTRE EXTRAVAGANCE, DÉRAISON ET MAGIE.

Première ville de notre roadtrip, de 8 jours, dans l’ouest américain : Las Vegas. Nous arrivons depuis New York à L’aéroport de Los Angeles, c’est dans l’avion, une fois atteri que nous avons appris la terrible nouvelle concernant Kobe Bryant et le crash de son hélicoptère. Mais c’est vrai que ce jour là, le ciel fut très brumeux, d’en haut pendant l’atterissage nous n’avons absolument rien vu de la ville de Los Angeles.

Une fois sorti de l’aéroport, nous nous dirigeons vers les navettes concernant les voitures de location. Nous avons loué notre voiture (S.U.V) chez la compagnie Alamo. Une fois les papiers de location effectués, nous voilà prêts à partir vers Las Vegas !!

Las Vegas est une destination unique en son genre. Aucune autre ville ne lui ressemble, et pourtant ce n’est pas faute de retrouver à Vegas plusieurs monuments emblématiques du monde entier : le Sphinx, la Tour Eiffel, le Grand Canal de Venise, les buildings de New York… Il y en a vraiment pour tout les goûts.

Avant d’être un véritable parc d’attractions à ciel ouvert, Las Vegas n’était autre de que des prairies inhabitées. Bandits, milliardaires, crimes… en quelques années, las Vegas a connu plusieurs vies.

IMG_20200202_104531

 

AU COMMENCEMENT DE VEGAS.

C’est dans le quartier de Downtown que Vegas va connaître ses premières fois : le premier hôtel y est apparu en 1906, la première licence de jeu de hasard accordée en 1932, le premier building siège du Fremont hôtel a poussé en 1956 et le premier casino de Las Vegas, le Golden Nugget, a investi le milieu de Fremont Street en 1946.

Au début du XXème siècle, il n’y avait clairement rien. Les premiers paléo-indiens qui se baladaient dans la vallée avaient rangé leur tipis il y a 10,000 ans environ. Officiellement fondée en 1905 avec l’apparition d’une voie ferrée, Las Vegas ne comptait même pas 1,000 âmes 5 ans après. La ville attire aujourd’hui 40 millions de visiteurs, et 600,000 personnes y ont élu domicile.

 

Nous arrivons en fin de journée dans cette mythique ville, nous déposons nos affaires dans l’hôtel puis allons arborer en voiture les rues de Las Vegas, et ces nombreux Outlet. Le soir, nous sommes à 25 minutes à pied de la célèbre rue où toutes les folies sont au rendez-vous : Le Strip. Sachez qu’il est presque impossible de se garer au niveau du Strip sans payer le parking d’un l’hôtel. Et en plus, si jamais vous séjournez dans un hôtel sur ou vers le Strip vous serez amené à payer une taxe supplémentaire si votre hôtel possède une salle de jeux.  

 

LA PLACE INCONTOURNABLE : LE STRIP.

IMG_20200201_193130

C’est la rue centrale où se trouvent les casinos, les hôtels et les lieux de divertissement. La nuit c’est un monde à part, les illuminations subliment la ville et nous trouvons vraiment l’ensemble d’un point de vue décoration et architecture très joli. Notamment quand les hôtels nous offrent des spectacles magnifiques : l’hôtel Bellagio et son spectacle des eaux et l’hôtel Mirage pour son spectacle de feu. 

IMG_20200201_200822

IMG_20200201_195731

IMG_20200201_194755

IMG_20200201_194001 (1)

IMG_20200201_193511

Toutefois, nous n’avons pas tellement aimé l’ambiance qui règne autour de cette ville où drogue, alcool parsèment les rues. C’est vraiment un sentiment bizarre des cris, des chants, de la joie, de l’extravagance, des casinos à outrance, à vrai dire les jeux d’argent ne font pas partir non plus de nos loisirs. Difficile pour nous de trouver notre place ou l’essence même de notre voyage. Mais on ne pouvait pas ne pas passer pas là.

Peut-on visiter les hôtels du Strip gratuitement ?

Tous les hôtels du strip de Las Vegas se visitent gratuitement. Chaque établissement va au-delà du simple hôtel en réalité : chacun d’eux possède son centre commercial, son casino, ses restaurants en tout genre, salon de massage etc. La plupart des voyageurs se promènent ainsi d’hôtels en hôtels.

 

ET A PART LE STRIP ?

Las Vegas est connu et reconnu pour ces nombreux spectacles et musées ou expositions temporaires. Je pense que même si on aime pas les jeux, il y a de quoi s’occuper à Vegas. Donc laissez-vous aller à vos envies, surtout qu’il est possible d’avoir accès à certaines d’entre-elles pour un prix raisonnable.

 

AUTOUR DE LAS VEGAS : LE RED ROCK CANYON. 

IMG_20200202_111022

IMG_20200202_115352.jpg

Vegas s’est vraiment implanté dans un décor assez majestueux. Le désert, les canyons, les Joshua tree…, toute une géologie incroyable arbore et berce cette ville démesurée. Le parc le plus proche pour se déconnecter un peu de cette folie est la zone de conversation nationale de Red Rock Canyon. On y découvre alors toute la diversité impressionnante du Mojave où nous avons la possibilité de rouler le long des 13 miles de laScenic drive ou bien encore de prendre l’un des sentiers de randonnée pour se rapprocher des emblématiques roches de grès rouge.

IMG_20200202_112725

IMG_20200202_114227.jpg

IMG_20200202_114223.jpg

IMG_20200202_112805.jpg

 

L’entrée est comprise dans le Pass America The Beautiful Pass. (80 $ dollars). Sans le pass, le prix d’entrée de Red rock canyon est de 7$ / véhicule. Néanmoins, étant tout proche de Vegas, il y a énormément de monde sur ce site.

 

road trip usa montage

 

Dans l’ensemble on ne pourrait pas réellement vous dire si nous avons aimé Vegas ou pas. C’est une sensation étrange. Un grand écart même. Nous avons été admiratifs et en même temps resté longtemps consternés. Un peu dégoûtée de voir  un tel contraste entre ces nombreuses personnes sans domicile et l’argent qui coule à flot dans les casinos. Toutefois, je pense qui faut vivre l’esprit Las Vegas au moins une fois dans sa vie pour justement voir et essayer de comprendre une telle démesure mais aussi pour y faire son propre avis.