ZION NATIONAL PARC, LE BIJOU DE L’UTAH.

C’est à partir de la ville de Saint George que nous nous rendons au Parc National de Zion. Il faut compter une heure de route pour rejoindre le Parc National. Juste avant nous avons visité un tout petit village abandonné « Graffon ». 

IMG_20200128_102624.jpg

IMG_20200128_101415.jpg

20200128_121813.jpg

 

ZION NATIONAL PARK. 

IMG_20200128_125151.jpg

IMG_20200128_113307.jpg

IMG_20200128_125630.jpg

 

Le parc national de Zion n’est autre que le tout premier parc national de l’Utah depuis 1919 ! Situé à l’extrémité sud-ouest de l’Utah, Zion est considéré comme l’un des plus beaux parcs des Etats-Unis. Il s’étend sur 60 000 ha en occupant partiellement trois comtés. C’est un parc naturel de première importance pour ses paysages et sa faune mais également pour les nombreux sites archéologiques qui y ont été mis à jour.

Dômes colorés, falaises et canyons font de ce parc un lieu riche en diversité géologique, mais également en faune et flore.  A mi chemin entre paysages désertiques et montagnes rocheuses, c’est un véritable incontournable lors de votre road trip américain.

Le parc peut se diviser en trois parties : Zion Canyon, au sud, Kolob Canyons, au nord, et Kolob Terrace au centre. L’altitude de l’ensemble varie entre 1 117 m (Coalpits Wash) et 2 659 m (Horse Ranch Mountain). Les imposantes formations rocheuses qu’on trouve alors portent des noms laissés par les mormons tels que les Tours de la Vierge, la Cour des Patriarches, le Grand Trône Blanc, l’Arrivée de l’Ange, le Temple de Sinawava ou encore le Dôme du Tabernacle.

carte-acces-zion

 

Nous passons l’entrée sans problème en montrant notre Pass Annuel, puis on récupère également la carte des trails auprès des rangers avant d’entrer dans le Parc. Par rapport à la periode où nous étions ( début février ), nous avons pu circuler dans le Parc sans obligation de prendre des navettes gratuites. Car très peu touristique en cette periode, nous avons pu profiter en voiture de tout ces paysages fabuleux. Mais qui dit basse saison, dit beaucoup de site parfois en rénovation ou fermé. Du coup, nous n’avons pas pu tout visiter ou admirer, mais en une journée nous n’avions pas l’ambition de tout voir non plus. 

 

PARTIE ZION CANYON. 

Il s’agit certainement du secteur le plus visité, et certainement le mieux aménagé pour les touristes. A savoir que la petite ville de Springdale est positionnée à l’entrée du parc et offre pas mal de commodités (restaus, hôtels, souvenirs). On y retrouve le Visitor Center principal et le Zion History Museum.

Pour explorer le canyon dans sa totalité, la route est donc fermée de mi-mars à novembre, et il faut prendre la navette gratuite, qui fait plusieurs arrêts entre le Visitor Center et Temple of Sinawava (comptez 45 min de trajet). Les départs de randonnées se font généralement depuis ces arrêts. C’est dans ce secteur qu’on y fait quelques randonnées emblématiques comme Angels Landing ou The Narrows.

IMG_20200128_135836.jpg

IMG_20200128_112642.jpg

THE NARROWS. 

IMG_20200128_115508.jpg

IMG_20200128_114504.jpg

IMG_20200128_114415-1.jpg

 

The Narrows, « passage étroit » est en fait une immense gorge située au fond de la vallée de Zion et creusée depuis des années par la Virgin River.
Ce qui fait l’originalité de cette randonnée, c’est que vous marchez la plupart du temps dans le lit de la rivière, au milieu des immenses parois rouges qui composent le paysage. Vous pouvez facilement marcher pendant des heures en remontant le courant de la Virgin River. Du coup, pensez à vous équiper avant d’entamer cette randonnée surtout si c’est la saison basse.

 

CANYON OVERLOOK TRAIL. 

IMG_20200128_132300.jpg

IMG_20200128_133737.jpg

IMG_20200128_130139.jpg

 

Nous finissons notre découverte du Zion National Park avec une petite randonnée au coeur du Zion Canyon Overlook, offrant un point de vue saisissant sur le Zion Canyon. La balade démarre de l’autre côté de la route par rapport au Parking. Lorsque vous serez au point de vue panoramique, regardez bien l’immense falaise sur votre gauche : c’est dans cette falaise qu’est creusée l’incroyable tunnel que vous avez emprunté juste avant. Ce point de vue vaut vraiment le coup, puis la randonnée n’est pas longue, ni compliqué, juste comme de nombreux point de vue dans le Zion Park il y a certain passage qui peuvent s’avérer très étroits et assez vertigineux, faites tout de même attention !

 

Notre journée dans le Zion National Park fut encore un enchantement unique, nous sommes vraiment étonné de tous les paysages que nous offrent l’Ouest américain ! Tous ces parc nationaux sont vraiment de petits bijoux naturels. Toutefois, je pense que si nous avions eu plus le temps et que nous étions pas dans la saison hivernale nous aurons pu encore plus profiter des randonnées que ce merveilleux parc a à offrir.

 

INFORMATION PRATIQUE.
COMMENT S’Y RENDRE ?

Le parc national de Zion est situé à 2h30 de route depuis Las Vegas, 1h20 depuis Bryce Canyon et 1h45 depuis Page.Il s’atteint en plusieurs accès : au nord à Kolob Canyons sur la route 15, au sud à Springdale par la 9, et à l’est par la Mount Carmel Highway.

 

QUEL TARIF ?

35$ par véhicule valable 7 jours. Le pass America the beautiful est accepté : pass annuel à 80$ par véhicule, valable pour tous les parcs nationaux des États-Unis. Pour rappel, ça vaut le coup de l’acheter dans le premier parc national où vous allez, si vous comptez voir au moins 3 parcs différents.

 

LIEN UTILE POUR LE PARC  :

• Outdoor project et Alltrails : la base lors de tout voyage dans l’ouest américain. Ces sites répertorient un bon nombre de randonnées, et sont parfaits pour repérer ce qu’il y a à faire et à voir dans un secteur.

 

 

 

 

BRYCE CANYON,AU CŒUR D’UN PAYSAGE ENNEIGE.

En fin de journée, juste après notre visite du Zion National Park, nous prenons la direction du Bryce Canyon, situé à deux heures de route du parc. Petit à petit, kilomètres après kilomètres, les paysages changent. Nous apercevons de la neige sur notre route ce qui rend le décor captivant. L’Utah est vraiment un état à part, un drôle d’espace où l’on finit par se demander quelles formes auront les formations géologiques des prochains parcs que l’on visitera. Et, le Bryce Canyon nous réserve bel et bien de superbes surprises.

IMG_20200128_153124.jpg

IMG_20200128_151557.jpg

Bryce Canyon National Park n’est pas tout à fait un canyon, c’est plutôt un gigantesque amphithéâtre naturel en forme de fer à cheval, créé par l’érosion de la partie est du plateau de Paunsaugunt. Au fil des âges, ces formations ont été sources de nombreuses croyances, notamment chez les indiens qui pensaient que ces formes étonnantes étaient des restes d’humains pétrifiés pour avoir mal agi.

Ses structures géologiques appelées « les hoodoos » sont extraordinaires. Ce chaos de blocs et d’aiguilles rocheuses délicatement dentelées, dominant les versants d’une vallée encaissée, est l’une des plus minutieuses sculptures géantes dont les artistes ne sont autres que le vent, la pluie et le gel. Le chef-d’oeuvre serait en quelque sorte inachevé si les caprices de la nature n’y avaient pas déposé, de-ci, de-là, des touches de couleurs comme du rose écarlate, d’orange, de blanc, de gris, de violet, de bleu, ou bien de vermeil… Une vrai palette artistique !

IMG_20200128_154453.jpg

IMG_20200128_154453.jpg

IMG_20200128_161000.jpg

IMG_20200128_155508.jpg

 

Le Rim Trail suit sur plusieurs dizaines de kilomètres le plateau déchiqueté qui borde le canyon. De nombreux stops en voiture sont possible tout autour, offrant des panoramas magnifiques sur le Bryce Canyon. Toutefois, en saison plus chaude, pensez à faire certaines randonnées que le site peut offrir, je pense que cela doit valoir vraiment le coup, car de plus près c’est toujours mieux pour bien admirer ces hoodoos, qui nous font penser aux cheminées de fées de la région de la Cappadoce en Turquie.

Nous sommes descendus au Bryce Point, puis remontés vers le Sunrise Point. Vous retrouverez ci-dessous une carte afin de visiter ce fabuleux site.

 

carte bryce

etape 3

 

INFORMATION PRATIQUE :

  • Comment s’y rendre depuis Zion National Park ? En seulement deux heures avec la route UT12.
  • Comment s’y rendre depuis Page ( Arizona )? Comptez 3h30 de route pour rejoindre Bryce Canyon.
  • Un visitor center se trouve à l’entrée du parc, juste après le péage. Notez que de fin Mai à fin Septembre, il existe des navettes gratuites reliant le Ruby’s Inn à Bryce Point. Fréquence de passages toutes les 10-15 minutes.  Les navettes commencent à fonctionner à 8 h. Les horaires du dernier autobus varient en fonction de la saison : 18h en basse saison et  19h en haute saison.

 

navette

 

  • Le Pass America the beautiful est accepté. Sinon 25 $ par voiture ou 12 $ pour piéton (valable 7 jours). 
  • Le site suivant vous informe des différentes randonnées que vous pouvez faire .

 

 

Malgré le froid glacial en fin de journée, nous avons adoré ce lieu, oui je sais nous nous répétons beaucoup, mais les paysages dans l’Ouest américain sont vraiment à couper le souffle. Et, là encore, nous tombons sur des formations géologiques complètement différentes de tout ce que nous avons pu voir, et la neige en prime, incroyable !

 

 

DEATH VALLEY : UNE MERVEILLEUSE ÉCHAPPÉE NATURELLE.

Le lendemain de Las Vegas, nous prenons la route en direction de la Death Valley. Lieu fascinant et incontournable lors de votre road trip dans l’ouest américain.

C’est sur la frontière du Nevada, à l’est de la Sierra Nevada, à la suite du Mojave Desert, que s’étend la fameuse Vallée de la Mort. Le nom indique bien l’aridité totale de ce lieu, où beaucoup se sont perdus en voulant atteindre la Californie.

Il y a quelque 200 millions d’années, la vallée était une mer en bordure de la faille de San Andreas, cette fameuse cassure de l’écorce terrestre qui fait trembler la Californie. Aujourd’hui subsistent des collines de sable blond totalement vierges ; des étendues salées et blanches, des montagnes, des collines et des canyons râpés et arides, d’une beauté d’autant plus impressionnante que le soleil, selon les heures, change les perspectives, les volumes et les couleurs.

 

IMG_20200127_123408

 

HISTOIRE DE LA DEATH VALLEY.

Les premiers habitants de la vallée étaient les Indiens Timbisha Shoshone, qui vivent aujourd’hui dans les Shoshone Mountains. Les premiers Européens à avoir connu ce désert sont arrivés lors de la Ruée vers l’or de 1848 à 1851. Ce furent près de 80 000 personnes qui partirent vers la Californie, pour une aventure périlleuse où il fallait s’attendre à combattre les animaux sauvages, les Indiens, et les éléments naturels. En 1850, de l’or fut découvert dans la Vallée de la Mort, ainsi que de l’argent, mais leur exploitation ne commença que lors de la découverte des gisements de borax en 1883. Le minerai était emporté par des wagons tirés par des attelages d’une vingtaine de mules. Des villes-champignons poussèrent autour de la vallée, comme Skidoo et Rhyolite, mais, le minerai s’épuisant rapidement, elles devinrent des villes fantômes. La Vallée de la Mort retint l’attention des parcs nationaux dès les années 1920, mais ce n’est qu’en 1933 que le président Hoover la déclara  »  monument national   »  ; elle ne devint parc national qu’en 1994.

 

UNE SACRÉE RÉPUTATION.

La réputation de la Death Valley n’est plus à faire : il fait très chaud et très sec. En 1929 et en 1953, il n’a pas plu une seule goutte pendant toute l’année. Le record de température est de 128°F (54° C) et  200°F (93°C) sur le sol… De nombreux guides regorgent d’histoires morbides. La plus connue, et la plus ancienne, c’est celle des « 49 premiers perdus » de la Vallée de la Mort.

En 1848, de l’or a été découvert en Californie, et tout le monde se rue à la conquête de l’Ouest. Les premiers pionniers à partir, « les 49 premiers » partirent de Salt Lake City, en Utah, et se retrouvèrent, après déjà moults péripéries et raccourcis mal choisis, en plein cœur de ce qu’ils nommeraient ensuite la Death Valley, car elle allait coûter la vie à un membre de l’équipée, et aux ânes de leur caravane dont ils se sont repus pour survivre.

 

IMG_20200127_102703

 

Death Valley est une quintessence de désert. Un Sahara d’environ 150 km sur 80 km. Et, nous y voilà, on entre dans la Vallée de la Mort par la Death Valley Junction. Quelques mètres plus loin, nous observons le Zabriskie Point où l’arrêt à ce point de vue est quasiment incontournable.

 

LE ZABRISKIE POINT.

IMG_20200127_105025

IMG_20200127_104942

C’est l’un des phénomènes géologiques les plus surprenants de la vallée. Le paysage à 360° a un côté lunaire. Il faut vous y rendre au lever du soleil, quand les couleurs ont toute leur intensité. La roche semble avoir été peinte, passant du rose au vert ou à l’orange. D’un côté, la terre à dominante jaune, marbrée de strates sombres, est creusée d’une série de ravines que domine une aiguille, Manly Beacon. Au nord, une couche plus dure, rouge sombre, est nommée la Cathédrale rouge.

IMG_20200127_105330

IMG_20200127_105403

IMG_20200127_110056

C’est un de mes lieux préférés de la Death Valley, je trouve ce paysage complètement féerique et fascinant. Les couleurs changent constamment, et l’ensemble de forme de la vallée apporte une poésie naturelle captivante.

 

LE LAC À SEC DE BADWATER.

IMG_20200127_113104

Badwater, est une vaste étendue de marais salants, magnifique avec les réverbérations du soleil. Un lac temporaire peut se former après de fortes pluies au Printemps. Au flanc de la montagne, bien au-dessus des hommes, un panneau signale « Sea level ». C’est le point le plus bas  des Etats-Unis, 86 mètres sous le niveau de la mer.

IMG_20200127_115350

IMG_20200127_115008

IMG_20200127_114542

IMG_20200127_114223

IMG_20200127_113030

IMG_20200127_115440

Avec la chaleur qui continue d’assécher les cristaux, la surface se brise pour former des carreaux irréguliers. Puis peu à peu, tout continue à se briser et le sol devient plus chaotique, comme s’il avait été labouré.

 

LES MINES DE BORAX.

En continuant notre route en pleine exploration de la death valley, de nombreux paysages tous saisissants parsèment notre aventure. Mais celle-ci devient encore plus excitante quand nous décidons d’aller explorer une ancienne mine abandonnée…

IMG_20200127_123454_1

IMG_20200127_123429

 

IMG_20200127_132536

IMG_20200127_132405

IMG_20200127_132334

Les sous-sol de la vallée pouvait être une source de profit et autrefois on commença à exploiter du cuivre, de l’argent et de l’or, mais aussi du talc et du borax. Le borax, « l’Or Blanc du Désert » était utilisé dans l’industrie du verre, dans la métallurgie, mais aussi dans la fabrication de savon et de lessives, fut la principale production de la vallée.

Il en reste aujourd’hui quelques mines abandonnées, à l’exploitation desquelles furent employés de nombreux ouvriers chinois, et le souvenir du fameux équipage de 18 mules et deux chevaux (twenty mules team) d’Harmony Borax Works, transportant en 10 jours sur une distance de 270km des chariots de 36 tonnes de borax. Harmony Borax Works fut exploitée de 1883 à 1888.

La mine abandonnée que nous avons exploré fut vraiment très bien conservée, et pratiquement personne la visite car la route pour y accéder est assez compliquée surtout si vous avez loué une mustang.

IMG_20200127_132314

IMG_20200127_132142

IMG_20200127_132052

 

 

D’AUTRES SITES A VOIR :

  • DANTE’S VIEW.
  • DEVIL’S GOLF COURSE.
  • ARTIST’PALETTE.
  • SAND DUNES.
  • UBEHEBE CRATER.

 

 

La réputation lugubre de la Vallée associée à la beauté de ces lieux désertiques nous transporte tout de suite dans une atmosphère intimidante. C’est vraiment une exploration unique en son genre, dépaysante et fabuleuse. En aucun cas, vous serrez déçu. Nous avons passé juste une journée à arpenter cette vallée car la suite de notre itinéraire fut chargée. Toutefois nous vous conseillons de passer au moins deux jours si vous voulez tout voir.

 

INFORMATION PRATIQUE : 

Plan du site : 

ob_b32c46_carte-valle-e-de-la-mort

Comment s’y rendre ? 

  • En excursion organisée depuis Las Vegas.
  • Situé pile à la frontière entre la région de Californie et le Nevada, Death Valley est facilement accessible en voiture depuis les villes de Los Angeles et Las Vegas. // Los Angeles → Death Valley : 360 km – environ 5H de route. // Las Vegas → Death Valley : 210 km – environ 2H30 de route.

 

Visitors Center ?

Furnace Creek ou Scotty’s Castle. Furnace Creek est ouvert de 8h à 17h d’octobre à juin, et de 9h à 18h le reste de l’année. Scotty’s Castle est ouverte de 8h45 à 16h30 de février à avril, de 9h45 à 15h45 en avril et mai. En été, il n’ouvre que du vendredi au lundi, de 9h45 à 15h15. Plus d’informations sur le site officiel.

 

Concernant la météo ? 

Bon, vous devez le savoir. Il fait chaud à Death Valley. Les mois de juin, juillet et août sont les mois les plus chauds (entre 43 et 47°) et la nuit ne change pas grand chose. La meilleure période pour visiter le parc est clairement le printemps avec des températures plus fraîches et les fleurs qui font leur apparition.

 

Horaire du site :

La Death Valley est ouvert 24h/24.

 

Tarifs du site.

20 $ le véhicule, 10 $ par personne. Pass America The Beautiful accepté.

POURQUOI CHOISIR LE PASS AMERICA, THE BEAUTIFUL LORS DE VOTRE ROADTRIP ?

 

 

Comment visiter les parcs nationaux aux États-Unis en  profitant au maximum et faisant des économies ? Tout simplement grâce au pass America the Beautiful. On vous explique tout sur cette carte pratique dans cet article avant que vous vous envolez à travers votre roadtrip américain.

 

Lors de votre road trip Ouest Américain, il y aura forcément des parcs prévus à votre programme. Parcs nationaux, parcs d’Etats, National Monument …, tous sont le trésor de ce pays immense. Grands espaces, étendues désertiques, forêts géantes, ils nous offrent  vraiment une diversité de paysages étonnante, des décors irréels et spectaculaires à couper le souffle.

Certains sont gratuits mais la plupart sont payants. Du coup, afin de réaliser des économies, vous serez sûrement amenés à acheter le Pass America The Beautiful. Vous vous poserez sûrement beaucoup de question, tout comme nous, lors de votre réflexion sur l’achat de ce Pass. C’est pourquoi dans cet article on vous conseil sur l’achat très nécessaire de celui-ci.

 

Qu’est-ce que le Pass America The Beautiful ?

Le Pass America The Beautiful est également appelé Interagency Annual Pass. Il vous permet pendant sa durée de validité de visiter, de manière illimitée, tous les parcs nationaux, les National Monuments, les National récréation Areas, etc. Sa durée de validité est de 1 an.

Annual-Front-495x323

 

Le pass est valable pour l’ensemble des passagers d’un même véhicule. Si vous êtes nombreux et que vous voyagez à plusieurs véhicules, il faudra autant de pass que de véhicules.
En revanche, si vous êtes en moto, le pass peut être utilisé pour deux motos, à condition que les deux pilotes aient bien signé le pass conjointement.

 

Combien coûte le Pass America The Beautiful et est-il rentable ?

Le pass coûte $80. Il y a eu au cours de ces derniers mois une hausse significative des tarifs d’entrée des parcs nationaux. Il faut donc compter en moyenne entre $30 et $35 pour entrer dans un parc national. Après tout dépend de combien de parc vous visiterez c’est une certitude. Mais si vous visitez au moins 3 parcs, le Pass est plus que rentable.

 

Où acheter votre Pass America The Beautiful ?

L’acheter en ligne, ça n’a aucun intérêt et cela vous coûtera plus cher… En effet, pour les « non américains« , une commande en ligne n’est pas possible, il faut remplir un document, le faxer et pour tout ça, il y a des frais qui feront vite grimper le prix de votre pass.

Le mieux à faire est d’acheter votre pass au péage d’entrée de votre premier parc, ça ne prend que quelques minutes et de toute façon, c’est un passage obligatoire.
Si le parc n’a pas de péage, vous pourrez acheter votre pass au Visitor Center comme nous l’avons fait à la Dead Valley. Puis à chaque entrée dans un parc national vous serez amener à le présenter.

 

Quelques points auxquels y faut faire attention :

  • Les states parcs (comme par exemple la Valley of fire), ou les réserves indiennes (Monument valley, …) ne rentrent PAS dans le pass America the Beautiful.
  • Le pass doit toujours être accompagné d’une pièce d’identité du propriétaire et n’est pas revendable.
  • Certains sites pratiquent des prix d’entrée par personne et non par véhicule. Le pass ne fonctionnera alors que pour son propriétaire, les autres personnes devront payer leur entrée. Visiblement ce sont des cas assez ponctuels, sur notre road-trip nous avons à chaque fois payé par véhicule.
  • De façon assez évidente, le pass couvre uniquement l’entrée des parcs. Les campings et attractions ne sont pas compris.

 

Notre conclusion après avoir acheté le Pass :

C’est quasiment indispensable lors d’un road trip aux Etats-Unis puis cela génère une envie d’en visiter plein. Et niveau économie, cela vaut largement le coup ! Alors foncez !

 

FAQ.

Quels sites je peux visiter ? 

Voici une brochure où il est retranscrit tous les sites que vous pouvez visiter avec le Pass.

Y-a t-il une réduction pour les étudiants, personnes âgées ou avec un handicap ? 

Il n’y a pas de réduction pour les étudiants.  En ce qui concerne les deux autres situations vous devez être résidents permanent ou bien citoyen américain pour pouvoir avoir prétendre avoir accès à certaines réductions.

Si jamais je perds mon Pass ?

Si jamais cette situation vous arrive, malheureusement vous devez en racheter un, car le Pass est nominatif et ne peux être remplacé en cas de vol ou de perte.

 

 

 

LAS VEGAS : LA OU TOUT EST DÉMULTIPLIÉ, ENTRE EXTRAVAGANCE, DÉRAISON ET MAGIE.

Première ville de notre roadtrip, de 8 jours, dans l’ouest américain : Las Vegas. Nous arrivons depuis New York à L’aéroport de Los Angeles, c’est dans l’avion, une fois atteri que nous avons appris la terrible nouvelle concernant Kobe Bryant et le crash de son hélicoptère. Mais c’est vrai que ce jour là, le ciel fut très brumeux, d’en haut pendant l’atterissage nous n’avons absolument rien vu de la ville de Los Angeles.

Une fois sorti de l’aéroport, nous nous dirigeons vers les navettes concernant les voitures de location. Nous avons loué notre voiture (S.U.V) chez la compagnie Alamo. Une fois les papiers de location effectués, nous voilà prêts à partir vers Las Vegas !!

Las Vegas est une destination unique en son genre. Aucune autre ville ne lui ressemble, et pourtant ce n’est pas faute de retrouver à Vegas plusieurs monuments emblématiques du monde entier : le Sphinx, la Tour Eiffel, le Grand Canal de Venise, les buildings de New York… Il y en a vraiment pour tout les goûts.

Avant d’être un véritable parc d’attractions à ciel ouvert, Las Vegas n’était autre de que des prairies inhabitées. Bandits, milliardaires, crimes… en quelques années, las Vegas a connu plusieurs vies.

IMG_20200202_104531

 

AU COMMENCEMENT DE VEGAS.

C’est dans le quartier de Downtown que Vegas va connaître ses premières fois : le premier hôtel y est apparu en 1906, la première licence de jeu de hasard accordée en 1932, le premier building siège du Fremont hôtel a poussé en 1956 et le premier casino de Las Vegas, le Golden Nugget, a investi le milieu de Fremont Street en 1946.

Au début du XXème siècle, il n’y avait clairement rien. Les premiers paléo-indiens qui se baladaient dans la vallée avaient rangé leur tipis il y a 10,000 ans environ. Officiellement fondée en 1905 avec l’apparition d’une voie ferrée, Las Vegas ne comptait même pas 1,000 âmes 5 ans après. La ville attire aujourd’hui 40 millions de visiteurs, et 600,000 personnes y ont élu domicile.

 

Nous arrivons en fin de journée dans cette mythique ville, nous déposons nos affaires dans l’hôtel puis allons arborer en voiture les rues de Las Vegas, et ces nombreux Outlet. Le soir, nous sommes à 25 minutes à pied de la célèbre rue où toutes les folies sont au rendez-vous : Le Strip. Sachez qu’il est presque impossible de se garer au niveau du Strip sans payer le parking d’un l’hôtel. Et en plus, si jamais vous séjournez dans un hôtel sur ou vers le Strip vous serez amené à payer une taxe supplémentaire si votre hôtel possède une salle de jeux.  

 

LA PLACE INCONTOURNABLE : LE STRIP.

IMG_20200201_193130

C’est la rue centrale où se trouvent les casinos, les hôtels et les lieux de divertissement. La nuit c’est un monde à part, les illuminations subliment la ville et nous trouvons vraiment l’ensemble d’un point de vue décoration et architecture très joli. Notamment quand les hôtels nous offrent des spectacles magnifiques : l’hôtel Bellagio et son spectacle des eaux et l’hôtel Mirage pour son spectacle de feu. 

IMG_20200201_200822

IMG_20200201_195731

IMG_20200201_194755

IMG_20200201_194001 (1)

IMG_20200201_193511

Toutefois, nous n’avons pas tellement aimé l’ambiance qui règne autour de cette ville où drogue, alcool parsèment les rues. C’est vraiment un sentiment bizarre des cris, des chants, de la joie, de l’extravagance, des casinos à outrance, à vrai dire les jeux d’argent ne font pas partir non plus de nos loisirs. Difficile pour nous de trouver notre place ou l’essence même de notre voyage. Mais on ne pouvait pas ne pas passer pas là.

Peut-on visiter les hôtels du Strip gratuitement ?

Tous les hôtels du strip de Las Vegas se visitent gratuitement. Chaque établissement va au-delà du simple hôtel en réalité : chacun d’eux possède son centre commercial, son casino, ses restaurants en tout genre, salon de massage etc. La plupart des voyageurs se promènent ainsi d’hôtels en hôtels.

 

ET A PART LE STRIP ?

Las Vegas est connu et reconnu pour ces nombreux spectacles et musées ou expositions temporaires. Je pense que même si on aime pas les jeux, il y a de quoi s’occuper à Vegas. Donc laissez-vous aller à vos envies, surtout qu’il est possible d’avoir accès à certaines d’entre-elles pour un prix raisonnable.

 

AUTOUR DE LAS VEGAS : LE RED ROCK CANYON. 

IMG_20200202_111022

IMG_20200202_115352.jpg

Vegas s’est vraiment implanté dans un décor assez majestueux. Le désert, les canyons, les Joshua tree…, toute une géologie incroyable arbore et berce cette ville démesurée. Le parc le plus proche pour se déconnecter un peu de cette folie est la zone de conversation nationale de Red Rock Canyon. On y découvre alors toute la diversité impressionnante du Mojave où nous avons la possibilité de rouler le long des 13 miles de laScenic drive ou bien encore de prendre l’un des sentiers de randonnée pour se rapprocher des emblématiques roches de grès rouge.

IMG_20200202_112725

IMG_20200202_114227.jpg

IMG_20200202_114223.jpg

IMG_20200202_112805.jpg

 

L’entrée est comprise dans le Pass America The Beautiful Pass. (80 $ dollars). Sans le pass, le prix d’entrée de Red rock canyon est de 7$ / véhicule. Néanmoins, étant tout proche de Vegas, il y a énormément de monde sur ce site.

 

road trip usa montage

 

Dans l’ensemble on ne pourrait pas réellement vous dire si nous avons aimé Vegas ou pas. C’est une sensation étrange. Un grand écart même. Nous avons été admiratifs et en même temps resté longtemps consternés. Un peu dégoûtée de voir  un tel contraste entre ces nombreuses personnes sans domicile et l’argent qui coule à flot dans les casinos. Toutefois, je pense qui faut vivre l’esprit Las Vegas au moins une fois dans sa vie pour justement voir et essayer de comprendre une telle démesure mais aussi pour y faire son propre avis.

LAOS : ITINÉRAIRE ET BILAN.

C’est l’heure du bilan ! Nous espérons que nos articles et photos sur le Laos vous auront donné envie de découvrir ce merveilleux pays : vous trouverez ci-dessous un récapitulatif sous toutes les formes de notre périple de 20 jours !

 

 

LAOS

 

NOTRE ITINÉRAIRE AU LAOS, EN BREF :

Nous sommes arrivés au Laos le 4 juin 2019 depuis le Vietnam et plus particulièrement  la ville d’Hué. Le trajet a duré quasiment toute une journée avec le passage de la frontière Donsavanh/ Lao Bao. Nous avons atterri dans la ville de Savannakhet, où nous sommes restés juste 1 nuit, dans le but de bien se reposer avant de commencer l’aventure laotienne. Puis, dès le lendemain direction Paksé avec la découverte des alentours de la cité de Champassak. (2 jours/ 3 nuits). Puis nous nous sommes rendus dans la ville de Thakhek, dans le but ultime de partir 4 jours en trip en moto pour faire la fameuse Loop. De retour sur Thakek nous nous sommes accordés quelques jours de tranquillité (4 jours), puis nous voilà dans le bus direction Vientiane (1 jour) , la capitale laotienne.

Par la suite, nous prenons un bus qui nous emmènera à Vang Vieng (2 jours) où la masse touristique nous a vite fait partir sur Luang Prabang. Cette dernière est notre coup de coeur, nous y sommes restés 4 jours, et nous avons adoré surtout ces alentours et ces nombreuses cascades. Puis, dernière destination de notre escapade laotienne, Phonsavan et sa plaine de jarre. (2 jours)

 

 

météeo

QUAND PARTIR AU LAOS :

Le Laos est soumis à un climat tropical influencé par la mousson. Entre les mois d’avril et octobre, c’est la saison des pluies. Il fait chaud, avec des températures pouvant atteindre 30°C au mois de mai.

La meilleure saison reste de décembre à février.

 

 

coup de coeur

COUP DE CŒUR :

Le Laos est le pays où je ne savais pas trop à quoi nous attendre, et pourtant ce fut réellement une jolie découverte toute en douceur et en nature. Pour les amoureux de la nature, le Laos est pour vous la destination idéale, entre cascades, paysages karstiques, randonnée, rizières…

Nous vous avons tout même fait  une petite liste de nos coup de cœur :

  • Luang Prabang, ville avec un charme fou ! Tranquillité, spiritualité, une sensation de douceur unique !
  • Kuang si waterfall, Magnifique chute d’eau, un vrai paradis terrestre où l’on peut se baigner en toute tranquillité !
  • La loop de Thakhek, l’aventure par excellence, 4 jours de liberté où on en prend plein les yeux.
  • Les rencontres avec des voyageurs français, si il y a bien une chose que nous avons plus particulièrement adoré au Laos, c’est la proximité et les échanges avec des voyageurs où nous avons même partagé des bons moments. Alors une pensée à F-X et Milk, et à Amélie et Yann.
  • La grotte de Konglor Cave. Magique !
  • Les petit-déjeuners laotiens, et leur pancake à la banane .
  • Paksé , et sa chute d’eau immense.

 

IMG_20191217_141828.jpg

 

 

 

flops

NOS PETITS FLOPS :

  • Les transports. Si il y a bien une chose que nous pouvons « reprocher » au Laos, c’est l’esprit trop décontracté des locaux. Et plus particulièrement des chauffeurs de bus. Il nous est arrivé plusieurs fois de mettre 2 fois plus de temps que la durée prévu de notre temps de trajet !
  • Les frais bancaires. Notez que nombre des distributeurs automatiques ne délivrent que 1 million de kips (environ 105 €) maximum (mais jusqu’à 10 fois par jour !), ce qui multiplie les frais fixes prélevés à chaque opération par votre banque, mais aussi par l’établissement local (environ 20 000 kips). Le réseau ANZV (à Vientiane) et la Banque Franco-Lao permettent de retirer jusqu’à 2 millions de kips (environ 210 $) jusqu’à 4 fois sur la journée, mais la commission prélevée par la banque laotienne est aussi deux fois plus élevée (40 000 kips).

 

 

 

 

drones-professionnels-design-plat_23-2147694887

 

PAR RAPPORT AU DRONE :

Pour tous les amoureux de drone, le Laos dispose d’aucune restriction, nous avons pu le faire voler en toute tranquillité.

 

 

 

ET CONCERNANT LE BUDGET :

En ce qui concerne le budget, le Laos est un pays pour « globe-trotteur », on peut facilement s’en sortir avec très peu de dépenses journalières. Toutefois certains transports peuvent être parfois un peu excessifs c’est pourquoi nous vous conseillons de voir plusieurs agences avant d’acheter vos billets afin de comparer les prix qui peuvent être parfois très variés.

 

bilan laos

 

 

LE LAOS, EN CHIFFRE :

  • 1900 km parcourus.
  • 16 jours de scooter.
  • 6 bus pris.
  • 2 jours de pluies sur 20, dont une tempête tropicale où nous avons fini inondés !
  • 1 trip en moto de 4 jours.
  • 3 parties de pétanque.
  • 3 repas partagés entre voyageurs.
  • 5 Laobeer bu.
  • 1 soirée passée avec les laotien à Konglor Cave, à danser et manger.

 

ALORS, NOTRE BILAN ? 

Le laos c’est fantastique ! Tout est naturel et authentique (hormis Vang Vieng), on se sent bien, posé et décontracté. C’est l’aventure tout le temps mais sans pression, c’est admirer les paysages karstiques si envoûtant, c’est être en osmose avec la nature à n’importe quel moment. Le Laos est une destination à voir et surtout à ne pas tarder d’explorer car je pense que dans quelques années le Laos sera le Cambodge ou la Thaïlande d’aujourd’hui. Un mot d’ordre, authentique, alors foncez !

 

 

 

 

 

DALYAN, PETIT COUP DE FOUDRE TURC.

Dalyan se situe dans le sud de la Turquie, cela a été un véritable coup de cœur lors de notre exploration de ce pays. Nous sommes arrivés depuis Kusadasi, le trajet est assez long. Il vous faudra prendre un bus en direction d’Ortaca puis un petit bus local qui vous emmènera à Dalyan. Nous sommes restés deux jours, et comment vous dire que cela est assez court !

Le village de Dalyan est tout d’abord un village où la pèche règne ! On peut en déguster tout au long de la journée. Puis aussi la Turquie est le pays de la grenade est plus particulièrement ici à Dalyan ou vous retrouverez de nombreuses boissons à base de grenade. Vous ne pourrez pas partir sans avoir goûter au moins un délicieux jus de grenade local et artisanal. Zéro regret garanti.

IMG_20190909_154401.jpg

IMG_20190909_154347.jpg

IMG_20190909_151927.jpg

IMG_20190910_114418.jpg

 

 

LES TOMBEAUX LYCIENS. 

IMG_20190910_114015.jpg

IMG_20190910_114120.jpg

IMG_20190909_152448.jpg

Quand vous arrivez a Dalyan, ce qui vous saute au yeux c’est les tombeaux que vous retrouvez de l’autre côté de la rive.  Avec une petite barque qui traverse le fleuve (15TL/par barque A/R), vous pouvez les observer de plus près mais pas d’aussi près que l’on souhaiterait. Ces tombeaux sont très bien conservés, du coup c’est vrai que c’est assez frustrant de pas les voir face à nous.

Ces tombeaux datent du Ve siècles av JC et ont ainsi traversés l’histoire, les guerres et les siècles. Si vous continuez votre promenade sur la gauche vous en découvriez d’autres. Les plus complexes de ces tombeaux rappellent les temples ioniens comprenant souvent trois rangées de pierre. Ces tombeaux étaient uniquement destinés à accueillir les défunts, et puis le tombeau est grand plus la personne était importante à l’époque de Kaunos.

 

LE SITE ARCHÉOLOGIQUE DE KAUNOS.

IMG_20190910_093600-1.jpg

IMG_20190910_101104.jpg

IMG_20190910_102038.jpg

IMG_20190910_105813.jpg

IMG_20190910_102325.jpg

IMG_20190910_110246.jpg

IMG_20190910_101848.jpg

IMG_20190910_093551.jpg

IMG_20190910_095242.jpg

IMG_20190910_103944.jpg

Un peu plus loin après les tombeaux, nous nous retrouvons face au site archéologique de Kaunos. Nous sommes entré avec le Pass Museum Turquie, sinon l’entrée vous coûtera  seulement 10 LT. Nous avons découvert un sublime amphithéâtre où la nature reprend ces droits, de nombreux oliviers ont poussés à l’intérieur de ce monument historique.

Et si vous avez un peu de temps, aller vous baladez en haut de la montagne derrière l’amphithéâtre pour admirer la vue des alentours, et voir cette ancienne muraille qui entourée le site de Kaunos.

IMG_20190910_101708.jpg

IMG_20190910_101448.jpg

 

 

LA PLAGE IZTUZU.

Depuis Dalyan, vous pouvez vous rendre à cette fameuse plage Iztuzu, C’est apparemment une des plus belles plages de la région. Par manque de temps nous n’avons pas pu nous y rendre. Toutefois, si vous restez plus de deux jours, nous vous conseillons de prendre la journée pour vous y rendre. Car Iztuzu est le lieu de reproduction des tortues ! Et si vous êtes chanceux vous pouvez en apercevoir tout au long de l’année, même si les tortues viennent pondre leurs œufs de mai à septembre.

 

 

Dalyan est formidable car cette jolie ville fleurie répond à beaucoup des envies des voyageurs. Entre plages, site archéologiques et historiques, balades et dégustation de production locale, Dalyan vous émerveillera c’est une certitude.

PAMUKKALE, ENTRE CHÂTEAU DE COTON ET RUINES D’HIERAPOLIS.

La Turquie est un pays fascinant, on s’attends pas du tout à voir de tels paysages et de lieux insolites, différents et exceptionnels. Mère nature ne cessera de nous surprendre et c’est le moins que l’on puisse dire en découvrant une petite merveille comme le château de coton turque : Pamukkale. 

Nous arrivons à Pamukkale depuis Göreme avec un Bus de nuit, nous avons été très surpris de l’accueil pas très chaleureux de certains turcs notamment à travers quelques sociétés de transport. Le site Naturel de Pamukkale se trouve dans la province de Denizli à quinze kilomètres au nord-est de la ville. Et c’est exactement dans cette ville que certains bus vous laisseront. Du coup, soit il y a une navette gratuite de l’agence de bus qui viendra vous récupérer (comme cela a été le cas pour nous à 5 heures du matin ) ou soit il vous faudra prendre un taxi.

 

LE CHÂTEAU DE COTON.

dav_soft

jhdr_soft

Pamukkale est aussi appelée Château de Coton. Et oui, Pamuk signifie coton et Kale  se traduit château en Turc ! Ces cascades figées sont réellement d’un blanc d’une incroyable pureté et en les regardant, on a vraiment l’impression que c’est du coton de près et de la neige de loin !

jhdr_soft

jhdr_soft

jhdr_soft

 

 

Mais comment tout cela s’est – il formé ?

En fait, l’origine de ces bassins c’est les eaux thermales qui ont leur source juste un peu plus haut. C’est la coulée de cette eau ultra chargée en calcite qui s’évapore sur les falaises qui a donc entraîne la formation de ces travertins qui ressemblent un peu à une succession de petits nuages de coton.

Depuis de nombreuses années ce site est l’un des hauts lieu du tourisme en Turquie. A une certaine époque il y a carrément eu des hôtels qui ont été construits sur le haut des terrasses. Ces derniers ont fort heureusement été détruits au moment où le site a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1988.

jhdr_soft

Je vous conseille de vous y rendre très tôt, puis qu’on se le dise ce merveilleux paysage se transforme peu à peu en lieu shooting des instagrammers. Je veux bien qu’on se laisse tenter parfois par des photographies sur des lieux cultes pour avoir de joli souvenir qui ne la jamais fait, mais quand il y a trop de personnes qui font cela que pour le business je trouve cela particulièrement désolant. Cela détruit la nature de certains lieux comme ici à Pamukkale.

dav_soft

Si vous voulez éviter cette foule touristique et avoir un peu de calme, nous vous conseillons de vous y rendre le matin. Vous pouvez également vous baigner donc n’oublier pas de prendre votre maillot de bain !

 

LE SITE DE HIERAPOLIS.

Cette cité  thermale antique a été fondée au  IIème siècle avant Jésus Christ par Attalides de Pergame. La cité a été complètement détruite par un tremblement de terre et a, par la suite, été reconstruite dans un style 100% romains cette fois aux environs de l’an 100. Ce site est classé au Patrimoine de l’Unesco pour ses vestiges romains et chrétiens ainsi que pour sa gigantesque nécropole de plus de 1 200 tombes.

Hiérapolis devrait son nom à Hiera, épouse de Télèphe, roi légendaire de Pergame et fils d’Héraclès. Cette cité grecque se développa essentiellement grâce à l’exploitation de ses eaux thermales où les malades affluaient dans l’espoir d’y guérir leurs maux.

La plupart des édifices antiques composant la ville tels que le gymnase et le théâtre ont été bâtis par les romains au cours des II et IIIe siècles. La ville dédiée à Apollon comporte également un magnifique temple jouxté d’une fontaine, le nymphée des Tritons, érigée en l’honneur du dieu rayonnant et où les oracles exercés  leurs prédictions.

jhdr_soft

jhdr_soft

jhdr_soft

jhdr_soft

jhdr_soft

jhdr_soft

jhdr_soft

Ce site est un vrai petit bijou, ne passez pas tout votre temps dans les bassins d’eau chaudes mais plutôt à explorer ces ruines. Quand nous nous y sommes promenés il y avait tout simplement personne. Et ça, on adore !

 

INFORMATIONS PRATIQUES.

  • Le site est ouvert tous les jours de 8h à 18h. (Pour éviter les foules on vous recommande clairement de venir à l’ouverture)
  • Le prix d’entrée est de 60 TL (octobre 2019) L’entrée comprend l’accès à Pamukkale, à Hierapolis mais cela ne comprend pas les bains qui se trouvent au sommet du site (50 TL de plus pour se baigner dans les sources… un bain qui, selon nous, n’en vaut pas spécialement la peine)

  • La sortie du site est définitive. Si comme nous vous venez à l’ouverture vous ne pourrez pas sortir en milieu de journée puis revenir pour le coucher du soleil. Il faudra repayer une entrée.
  • 2 entrées se trouvent sur le haut du site (où arrivent les bus). Si vous êtes en indépendant le plus simple est d’entrer par l’entrée qui se trouve dans le village.

 

 

Le site de Pamukkale est un lieu très intéressant à aller explorer, d’une part parce que le paysage change vraiment de tout ce que vous avait pu voir en Turquie, puis d’autre part cela permet d’être encore plus ancré dans l’histoire de l’antiquité greco-romaine.

 

 

 

CAPPADOCE : GÖREME OU LA MAGIE DE LA TURQUIE.

La Cappadoce est une région semi-aride du centre de la Turquie. Des petites rivières encaissées ont creusé leur lit dans le sol tendre du plateau, des aiguilles de pierres (appelées aussi cheminées de fée) se dressent un peu partout. Et c’est ce qui fait le charme inconditionnel de la région !

IMG_20190903_181323.jpg

 

Nous sommes arrivés depuis Ankara, la capitale de la Turquie, et nous avons passé deux jours à Göreme, et nous avons voulu nous faire plaisir en prenant une nuit dans un hôtel troglodyte. Ce fut une expérience magique et unique que nous recommandons à tout le monde.

 

PARTONS EXPLORER.

Nous sommes partis la journée visiter ces canyons arides, nous avons adoré car nous étions seuls (peut être à cause de la chaleur ) au milieu de ce paysage fantastique. Nous avons même exploré certaines grottes où d’anciennes peinture étaient encore présentes. J’adore vivre ce genre de moment hors du temps !

IMG_20190903_160849.jpg

IMG_20190903_145824.jpg

IMG_20190903_145657.jpg

L’érosion a créé des merveilles.  Plusieurs habitations troglodytes sont creusées dans ce décor : il s’agit principalement de centres monastiques. La Cappadoce s’est avérée être un véritable berceau pour le Christianisme, les religieux ont pu échapper aux persécutions en se cachant dans ces montagnes. Les églises rupestres sont étonnantes, et même si on n’est pas forcément croyant, les fresques sont fascinantes et bien conservées.

IMG_20190903_172934.jpg

IMG_20190903_151055.jpg

IMG_20190903_152142.jpg

IMG_20190903_152145.jpg

 

Nous sommes allés jusqu’à Uchisar et son château surplombant la vallée de Göreme. Même si le château est payant (en plus de votre pass musée Turquie) il vaut vraiment le coup rien que pour le panorama qu’il offre.

IMG_20190903_164329.jpg

IMG_20190903_172519.jpg

 

Notre randonnée aura durée 4/5 heures, et je pense que c’est un des moments que j’ai le plus préféré en Turquie. Alors, faites comme nous partez à l’aventure loin des excursions touristiques.

 

LE LEVER DE SOLEIL.

IMG_20190904_055207.jpg

IMG_20190904_071115_235.jpg

IMG_20190904_073623_301.jpg

IMG_20190904_062837.jpg

IMG_20190904_061430.jpg

IMG_20190904_061709.jpg

20190904_061145

Je pense que c’est l’attraction phare de la Cappadoce. Son fameux lever de soleil accompagné de plusieurs montgolfières. Un spectacle grandiose, entre les couleurs du ciel magique et cet instant hors du temps très solennel. Bien sur, vous ne serez pas seul, cependant, il y a de nombreux endroits où apercevoir le soleil levant.

 

 

LE OPEN AIR MUSEUM.

IMG_20190904_114925.jpg

IMG_20190904_121036.jpg

IMG_20190904_125723.jpg

 

Tout juste après avoir pris le petit déjeuner très copieux de l’hôtel, nous sommes allés à pied à l’open air Museum, comptez 20 minutes à pied depuis le centre du village.

Un site extrêmement touristique, mais intéressant ! Cela permet de visiter facilement des églises, sans spécialement randonner pour y accéder : un grand nombre y est concentré dans ce lieu. On peut deviner les utilités de chaque pièce où vivaient les moines, de la salle de repas à la cuisine, et bien sûr, les églises rupestres. De nombreuses fresques retracent des épisodes bibliques, certaines sont très bien conservées, teintées d’une couleur bleu flamboyant grâce au Lapis Lazuli.

Ce site est gratuit si vous possédez le Museum Pass Turquie, sinon 30tl l’entrée puis 10 tl si vous voulez voir certaines églises, dont l’église sombre.

IMG_20190904_124904.jpg

 

 

CONCERNANT LE VOL EN MONTGOLFIÈRE :

C’est l’activité numéro une de la région, et par rapport à notre budget nous avons décidé de ne pas le faire, puis à vrai dire nous préférons regarder le spectacle d’en bas plutôt que dans le ciel. Cela est plus magique et sobre.

Il y a des dizaines de sociétés qui proposent ce service et les tarifs sont plus ou moins les mêmes car ils sont réglementés par l’Etat. Comptez environ 60 € par personne si vous choisissez de partir en groupe (16 personnes divisées en 4 compartiments dans les grands paniers) ou 800 € pour privatiser le ballon. Si vous passez par votre hôtel pour réserver un vol, ils prendront une commissions en supplément.

 

COMMENT SE RENDRE EN CAPPADOCE ?

Le réseau de bus est étonnamment très bien développé en Turquie. Des bus arrivent directement à Göreme depuis pas mal d’endroits notamment des bus de nuit qui font la liaison entre Istanbul et la Cappadoce. Au moment d’acheter votre billet, pensez bien à demander l’endroit exact d’arrivée. Certains bus arrivent à Göreme même (au centre du village), mais beaucoup de bus arrivent à Nevsehir aussi (c’est quand même écrit Cappadoce sur le billet). Arriver à Nevsehir n’est pas dramatique en soi, c’est ce que nous avons fait depuis Ankara, mais sachez simplement que depuis la station de bus il faut ensuite prendre un minibus pour le centre de Nevsehir, puis un autre minibus en direction de Göreme. Les chauffeurs ou les turcs vous indiqueront le chemin.

 

PURA LEMPAYANG LUHUR, OU L’ATTRAPE TOURISTE EN FACE DU VOLCAN AGUNG.

Je pense que c’est un des lieux les plus touristiques de l’île, et on comprend pourquoi quand nous arrivons sur les lieux. Ce temple est tout simplement incroyable, offrant une vue exceptionnel sur le Volcan Agung. Le chemin pour s’y rendre en scooter est super joli, traversant champs et rizières.

IMG_20190804_153251.jpg

IMG_20190804_160959.jpg

 

Lorsque nous arrivons à l’entrée du site, il faut obligatoirement porter un sarong en échange de dons. Puis une légère montée vous attends. Nous entrons alors dans l’enceinte du temple. Le site est subtilement joli, mais on ne peut s’empêcher de voir l’énorme queue sur la droite pour prendre la photo avec les portes ouvertes sur le Volcan.

On vous l’avoue, nous aussi nous nous sommes laisser tenter par ce cliché très joli, après 3H30 de queue et des nuages présents nous voilà devant ces fameuses portes. Bon, nous sommes quand même déçus que sur la photo le volcan ne se présente pas, mais bon c’est les aléas du temps que ne nous pouvons contrôler.

IMG_20190804_140056_1.jpg

IMG_20190804_140203.jpg

 

 

TEMPLE LEMPUYANG ET SON HISTOIRE.

IMG_20190804_111604.jpg

 

Le temple Lempuyang est l’un des 9 temples directionnels de Bali, il est responsable de l’est et représente le blanc. 

Ce temple surplombe la majorité des temples hindous de Bali puisqu’il se situe à 1 175 mètres au dessus du niveau de la mer. Il est composé de 7 temples et le dernier se trouve au sommet, il faut compter 4h pour rejoindre ce dernier et gravir 1 700 marches dans la nature, au fil du parcours se trouvent les autres temples et même des singes. Si vous ne vous sentez pas de faire une telle montée il est possible de prendre les services d’un taxi moto local opéré par villageois qui vous rapprochera du sommet.

La légende raconte que la Terre avait 70 ans et l’île de Bali était instable, les tremblements de terre y étaient quotidiens. Le dieu Pacupati qui réside au mont Semuru vit la situation et demanda à ses 3 enfants de stabiliser Bali. Hyang Putra Jaya au mont Agung, Dewi Danu à Batur et Hyang Gni Jaya à Lempuyang.

La montagne entière de Lempuyang a été divisée en 3 sections qui correspondent à la cosmologie Balinaise hindoue. La base de la montagne est connue sous le nom de Sang Ananta Bhoga et correspond au mont de Brahma, le milieu de la montagne est : Sang Naga Basukih qui correspond au mont de Vishnu et le sommet de la montagne : Sang Naga Taksaka et est considéré comme le mont de Shiva. Le point le plus sacré de la montagne Lempuyang est justement où le temple Pura Lempuyang Luhur est bati. Pura Penataran Agung aussi connu sous nom de Pura Silawana Hyang Sar se situe dans la partie du milieu de la montagne tandis qu’à sa base se trouve le temple Pura Dalem Dasar Lempuyang.

Tous les Balinais hindous se doivent d’accomplir une fois dans leur vie un pèlerinage au temple Lempuyang. On croit qu’un pèlerin au coeur lourd ne réussira pas à arriver jusqu’au sommet car il ne faut pas se plaindre durant l’ascension car cela enlève son aspect spirituel.

IMG_20190804_122733.jpg

IMG_20190804_121051.jpg

IMG_20190804_142934.jpg

 

Ce temple est sûrement un incontournable de l’île de Bali, toutefois faites donc attention au monde, et armez-vous de patience face à la queue si vous désirez la « fameuse photo », qu’on se l’accorde cela laisse un souvenir mémorable, mais ne négligez pas le site en vu de prendre que cette photo.

NUSA PENIDA, L’ÎLE AUX FALAISES CAPTIVANTES.

Nusa Penida a été un sacré coup de cœur lors de notre voyage à Bali ! On est littéralement tombé sur le charme. Cette île à 30 minutes en bateau de Bali est parfaite si vous rêvez d’aventure. En effet, ici, nous sommes loin du tourisme de masse, bienvenue sur une île autant sauvage que Lombok.

Autrefois très délaissée par les touristes, Nusa Penida commence à beaucoup intéresser les voyageurs. La preuve, dans pas longtemps la quasi-totalité des routes seront bétonnées, et des hôtels sont en construction… Cela dit, si nous sommes totalement transparent, les “routes” de Nusa Penida sont pour l’instant un peu chaotiques, donc si vous comptez louer un scooter faite attention, vraiment !

IMG_20190807_134033.jpg

IMG_20190805_135217.jpg

IMG_20190805_135101.jpg

IMG_20190805_175928_1.jpg

 

 

KELINGKING BEACH.

IMG_20190807_085450.jpg

Du coup, direction l’exploration et nous commençons par Kelingking Beach, vous l’avez sûrement déjà vu. Cette plage est rendue célèbre par les grands Instagrammers qui s’y sont rendus ! Kelingking Beach est un incontournable de Nusa Penida. La route pour s’y rendre est assez chaotique. Mais en scooter, c’est largement faisable, il faut juste faire attention. Puis pensez à faire le plein, car il est parfois difficile de trouver de l’essence au cœur de l’île.

IMG_20190807_095923.jpg

IMG_20190807_092408.jpg

Il y a un chemin étroit (enfin si on peut appeler ça un chemin) construit en bouts de bois, mis de travers, en guise de marches. Attention, c’est dangereux. La pente est raide et le chemin n’est pas adapté si vous avez deux pieds gauches… Si vous souhaitez descendre, prenez votre temps, des bonnes chaussures et surtout de l’eau. Il faut environ 20 minutes pour descendre et 30 minutes pour remonter.

BROKEN BEACH ET ANGEL’S BILLABONG.

IMG_20190807_114219.jpg

IMG_20190807_114605.jpg

IMG_20190807_114730.jpg

IMG_20190807_115245.jpg

Deux autres incontournables de Nusa Penida et au même endroit. Broken Beach, c’est  d’abord cette falaise trouée avec de l’eau en contrebas. Vous ne pourrez pas sauter ou vous baigner car premièrement, les courants sont très dangereux et deuxièmement, vous ne pourrez pas remonter. Toutefois, le cadre est vraiment joli, très idyllique malgré le monde !

Puis, Angel Billabong est très joli aussi et on peut se baigner si on ne s’approche pas trop du bord. Cette différence de couleur offre un petit tableau aux nuances bleutées envoûtantes. Un vrai plaisir pour les yeux !

IMG_20190807_122037.jpg

IMG_20190807_104513.jpg

IMG_20190807_120419.jpg

 

 

GUYANGAN WATERFALL.

Malgré le nom, Guyangan n’est pas vraiment une cascade. Ce temple caché au bord de l’océan est insolite. Les escaliers bleus pour s’y rendre sont uniques et vous en fera perdre la tête, attention à ceux qui ont le vertige cela peut s’avérer parfois périlleux.  La remontée des marches est un peu sportive, munissez vous d’une bouteille d’eau !

IMG_20190806_141630.jpg

IMG_20190806_142520.jpg

Puis vous n’échapperez pas aux locaux à l’entrée du temple qui vous feront porter un sarong pour respecter les coutumes traditionnelles des  balinais. Il vous fera donc donner de l’argent.

 

DIAMOND BEACH.

IMG_20190806_104110-1.jpg

Pour s’y rendre, il faut retraverser toute l’île. Et le chemin pour y aller est assez long. Cette plage voisine d’Atuh Beach, est selon nous la plus belle plage de l’île avec celle de Kelingking. Une fois garé sur le parking en haut, vous devrez payer le droit d’entrée sur le site car c’est il est protégé. Il faut savoir que par ce chemin vous avez d’ailleurs la possibilité d’accéder à Atuh et Diamond Beach. Profitez en pour admirer la vue incroyable depuis les hauteurs des falaises de Nusa Penida. C’est absolument somptueux, et envoûtant !

IMG_20190806_110329.jpg

IMG_20190806_104852.jpg

IMG_20190806_104726.jpg

IMG_20190806_104239.jpg

 

Le chemin pour descendre à la plage est très abrupte. Les marches ont été taillées dans la roche et à certains endroits le passage n’est vraiment pas grand. Dès lors que vous arrivez sur la plage, comme pour toutes les autres plages de Penida, faites très attention au courant.

IMG_20190806_111656.jpg

IMG_20190806_113427.jpg

 

 

IMG_20190805_175010.jpg

 

 

météeo

QUAND PARTIR A NUSA PENIDA ?

  • Saison sèche : avril à octobre = haute saison
  • Saison des pluies : novembre à mars (mais c’est assez relatif car nous n’avons quasiment jamais eu de pluie en novembre et décembre)

 

COMBIEN DE TEMPS RESTER SUR L’ÎLE ?

Nous pensons qu’au moins 3 jours sont nécessaires pour visiter et découvrir la plupart des trésors cachés de l’île. Si vous souhaitez prendre votre temps pour vous détendre à certains endroits, alors prévoyez un séjour d’au moins 4-5 jours.

 

COMMENT S’Y RENDRE ?

Pour nous la solution la plus économique reste le ferry, le départ se fait depuis Pandang Bai vers Nusa Penida à 11h, mais à notez que les horaires changent souvent pour le départ du ferry.

Le prix du ticket pour un aller simple est de 31 000 IDR pour les adultes, et 26 000 IDR pour les enfants. L’avantage de partir en ferry est que vous pouvez prendre votre scooter, vélo ou moto sur le bateau. Pour prendre votre scooter sur le bateau, il faut payer un supplément de 50 000 IDR. Vous pouvez acheter votre ticket directement sur le port de PadangBai.

 

 

Nusa Penida est un véritable coup de cœur en Indonésie, les paysages sont vraiment somptueux, sauvage. On y ressent une certaine liberté d’autant plus de la visiter librement avec un scooter. Néanmoins, avec la construction des routes, le tourisme ne va pas tarder à croître de plus en plus vite sur Nusa Penida. Nous vous conseillons de vous y rendre au plus vite, avant que l’île ne perde son âme… Avant qu’il ne soit trop tard pour profiter de cette sensation d’être privilégié face à de tels paysages.

GILI AIR, JOURNÉE FARNIENTE.

Après notre petit tour en scooter sur Lombok, nous décidons de rejoindre une des trois îles proche : Gili Nemo, Gili Air et Gili Trawagan. Les trois îles ont des caractéristiques bien évidente, Trawagan pour les fiestas, Nemo pour le calme et Air pour le snorkelling.

De ce fait, nous avons choisi Gili Air le temps d’une journée, car les hébergements sur l’île étaient hyper excessifs. Nous voilà donc sur le bateau des locaux, en direction de Gili Air.

IMG_20190802_101321.jpg

IMG_20190802_101456.jpg

IMG_20190802_100718.jpg

 

Les habitants de Gili Air ne sont pas du genre à se tracasser. Sinon, à quoi bon vivre sur une île tropicale ? Ils sont joyeux, souriants, zen, aiment le reggae et se déplacent à vélo. Ça, c’est parce que les véhicules à moteur sont interdits sur l’île. Une excellente idée ! Nous nous déplaçons à pied sur la petite île, où le tour dure a peu près 1 heure.

IMG_20190802_101326.jpg

20190802_114755

Toutefois nous partons à la recherche de petit coin dédié au snorkelling. Ce fut un peu un échec, car les plages de l’île sont remplis de coraux morts, et les fonds sont honnêtement très peu intéressant. Néanmoins, je pense que si vous prenez des excursions directement sur l’île, les bateaux vous emmèneront aux points d’intérêts propices pour la plongée. Du coup, nous voila au sein d’un petit bar reggae, sirotant notre jus de fruits très frais ! Petit moment de détente et de rigolade, sans stress qui fait du bien !

 

COMMENT REJOINDRE LES ÎLES GILI.

Pour les petits budgets et ceux qui ont le temps, il y a l’option du ferry public qui relie Padang Bai Bali à Lembar Lombok toutes les heures, 24h/24. Le temps de trajet est de 4 heures minimum mais peut durer beaucoup plus longtemps si la météo est mauvaise. Aucun confort et prévois de manger avant et d’emporter des en-cas avec toi. On te conseille de partir tôt le matin pour être sûr d’arriver à ta destination finale dans la journée.

Les billets s’achètent sur place. Scooters, voitures et mini-vans peuvent embarquer à bord.

  • Prix adulte : 43 000 Rps
  • Prix enfant : 28 000 Rps

Une fois arrivé à Lembar à Lombok, il te faudra prendre un taxi pour rejoindre Bangsal ou bien louer un scooter. Et là, c’est à toi de négocier le prix de la course. 200 000 Rps est un prix correct. A savoir que le trajet en voiture dure environ 1h30.

Enfin, il te reste à rejoindre les îles Gili depuis Bangsal. Pour embarquer dans le bateau, mieux ne pas avoir de grosses valises à transporter mais plutôt un sac-à-dos et tu vas vite comprendre pourquoi. Le taxi n’a pas le droit de te déposer près de l’embarcadère. En effet, il y a un business qui existe depuis des années autour de ça. C’est pour « obliger » les touristes à monter sur une carriole tirée par un cheval pour ne faire en fait que 50 mètres pour atteindre le petit port. Donc, trace ta route à pied, ne répond à aucune sollicitation et va directement au guichet officiel pour acheter ton précieux billet. Il coûte moins de 1 € mais attention, beaucoup de personnes tenteront de t’escroquer jusqu’à te proposer le même billet jusqu’à 10 fois plus cher.