JORDANIE : ITINÉRAIRE ET BILAN.

C’est l’heure du bilan ! Nous espérons que nos articles et photos sur notre roadtrip en Jordanie vous auront donné envie de découvrir ce merveilleux pays : vous trouverez ci-dessous un récapitulatif sous toutes les formes de notre périple de 7 jours !

 

jordanie

 

NOTRE ITINÉRAIRE EN JORDANIE, EN BREF :

Nous sommes arrivés en Jordanie le 20 Septembre 2019, juste après notre séjour en Lituanie. Nous sommes restés juste une nuit à Amman le temps de visiter la capitale du pays. Et, dès le lendemain nous avons loué une voiture afin de partir en roadtrip. C’est la solution la plus efficace pour visiter le Jordanie en peu de temps. Du coup direction Jerash (1 jour), où le soir même nous dormirons à Petra. (2 jours)

Une fois Petra visitée, nous prenons la direction au sud de la Jordanie où nous resterons deux nuits à Aqaba. Puis le lendemain direction notre dernière destination la forteresse d’Al Kerak (1 jour) où le soir nous dormons à Madaba, proche de l’aéroport. 

 

 

météeo

QUAND PARTIR EN JORDANIE :

Le climat de la Jordanie est de type aride. Préférez les mois de janvier, février, mars, avril, mai, octobre, novembre et décembre, où les températures sont plus agréables pour les visites. Nous nous étions au mois de Septembre, et croyez moi la chaleur y est étouffante.

 

 

 

coup de coeur

NOS COUP DE CŒURS :

La Jordanie est ce pays du Moyen-Orient qui fait rêver plus d’un. Je pense qu’à l’heure actuelle je réalise toujours pas que Petra fut devant nos yeux. Mais la Jordanie n’est pas que Petra, c’est aussi une quantité de vestiges romains très bien conservées, des routes traversant des paysages à en couper le souffle, des canyons à en perdre la tête et quand même un des pays qui possèdent deux mers très différentes.

Nous vous avons tout même fait une petite liste de nos coup de cœur :

  • Incontestable, Petra ! Des tombeaux royales somptueux !
  • La route entre la mer morte et Petra. Fascinante !
  • Le site de Jerash.
  • Le desert. 
  • Nos retrouvailles avec Paul et son fils.
  • La plongée à Aqaba pour Adam.

 

IMG_20200106_165433.jpg

 

 

 

 

flops

NOS PETITS FLOPS :

  • L’état des routes.
  • La chaleur.

 

 

 

drones-professionnels-design-plat_23-2147694887

PAR RAPPORT AU DRONE :

Il est formellement interdit de faire voler un drone en Jordanie sans autorisation, la législation est assez stricte. site : Ohmydrone.

 

 

ET CONCERNANT LE BUDGET :

En ce qui concerne le budget, la Jordanie pour 7 jours nous a quand même coûté cher. Après je pense qu’il est possible tout de même de le faire en tant que backpackers, toutefois le budget reste élevé comparer à certains pays asiatique et ça à cause du Pass Jordanie et de la location de voiture, puis à noter qu’il n’existe pas d’auberge de jeunesse du coup les hôtels y sont relativement un peu excessif.

 

bilan jordanie

 

 

LA JORDANIE, EN CHIFFRE :

  • 760 km parcourus.
  • 0 jours de scooter.
  • 3 pique-nique.
  • 1 merveille du monde vu.
  • 6 dromadaires aperçus en total liberté.
  • 1 re rencontre avec Paul, un voyageur rencontré en Inde.

 

 

ALORS, NOTRE BILAN ? 

La Jordanie c’est juste waoouuuu !!  Je me souviens de cette route à travers les canyons vitre baissé, cheveux au vent, à me dire si tous cela est réel. Alors j’ose même pas vous parler de cette sensation lorsque nos yeux ont admirés Petra. La Jordanie est un pays magnifique et sécurisant, c’est un roadtrip idéal à faire si vous avez une semaine de vacances. Je vous l’assure aucune déception ne sera au rendez-vous.

 

 

AL KERAK, FORTERESSE DOMINANTE DE LA JORDANIE.

IMG_20190926_121113.jpg

IMG_20190926_122845.jpg

IMG_20190926_125520.jpg

C’est juste après notre petit séjour à Aqaba que nous arrivons à Kerak, le temps d’une journée où une immense forteresse, perchée en haut d’une colline comme pour la plupart des forteresses du pays.

IMG_20190926_140457.jpg

Al-Kerak fut édifiée par Payen le Bouteiller, en 1132. Construite sur deux niveaux, elle comprenait un grand nombre de salles et de passages voûtés qui formaient un véritable labyrinthe. Emportez une lampe-torche avec vous si vous voulez explorer les parties les plus sombres du château.

IMG_20190926_142530.jpg

IMG_20190926_140747.jpg

Le front nord du château, celui qui fait face à la ville, consiste en un gigantesque mur bouclier, érigé par les croisés avec des pierres d’un brun sombre à peine dégrossies.Plus tard, les musulmans remplacèrent, dans certaines parties de la forteresse, ces pierres par des plaques de calcaire, qui donnèrent à l’édifice une plus grande esthétique.

Une fois passé l’entrée, prenez le chemin qui part sur la gauche vers deux niveaux de galeries voûtées et qui date de l’époque croisée. Le niveau inférieur servait originellement d’écurie et mène à la porte des Croisés. Cette porte étroite a été construite de telle manière que les défenseurs voulant revenir dans ses murs exposeraient leur côté gauche, et donc leur bouclier, à l’ennemi. Au fond de la galerie, une pierre sculptée représentant un buste rappelle l’occupation du site par les Nabatéens (IIe siècle). Les habitants de Kérak, quant à eux, vous diront qu’il s’agit d’une représentation de Saladin. Par un petit escalier, vous arriverez à la tour nord, aujourd’hui en ruines.

En contrebas se trouve l’énorme glacis franc, qui plonge sur le flanc de la colline… C’est de là, paraît-il, que Renaud de Châtillon précipitait dans le vide ses prisonniers. Vous pourrez ensuite monter vers la cour supérieure, où se trouvent les restes d’une citerne et de bâtiments d’habitation. De la terrasse, à l’extrémité nord du château (au-dessus de la galerie des Croisés), vous pourrez profiter d’une belle vue sur la vallée.

IMG_20190926_140459.jpg

IMG_20190926_141109.jpg

IMG_20190926_140946.jpg

IMG_20190926_140652.jpg

IMG_20190926_142725.jpg

IMG_20190926_142626.jpg

 

Évidemment, la forteresse est aujourd’hui pour l’essentiel une ruine. Mais la visite n’en est pas moins assez réjouissante. Nous avons adoré cette forteresse, où nous avons déambulé pendant des heures. Une belle découverte à ne négliger sous aucun prétexte.

 

Le soir nous dormons à Madaba, non loin de l’aéroport où nous ramenons la voiture le lendemain pour prendre notre avion pour notre retour en Lituanie. Si vous restez un moment à Madaba pensez à aller voir ces célèbres mosaïques malheureusement pour nous, le temps nous a manqué.

AQABA, LA STATION BALNÉAIRE DE LA JORDANIE, AU BORD DE LA MER ROUGE.

Après avoir passé deux jours à Pétra, nous décidons de nous rendre à Aqaba, petite station balnéaire au bord de la Mer rouge. La route pour s’y rendre est super jolie, comme toutes les routes en Jordanie, désertique, à couper le souffle par les hauteurs que nous dominons.

IMG_20190923_125645.jpg

IMG_20190923_140744.jpg

IMG_20190923_133101.jpg

IMG_20190923_130503.jpg

IMG_20190923_134314.jpg

 

Aqaba est le seul endroit du pays où l’on peut profiter de la plage, de la mer mais aussi du snorkeling et de la plongée grâce aux fonds marins assez magnifiques de la mer rouge. Puis aussi, c’est une sensation particulière celle de se dire qu’en face de la mer rouge se trouve l’Israël, et qu’en bas nous retrouvons l’Arabie Saoudite.

Puis Aqaba a été un peu spéciale pour nous, nous avons retrouvé Paul, une rencontre que nous avons faites il y a 5 mois de ça en Inde. Nous avons toujours gardé contact avec lui et cela a été un plaisir de le retrouver lui et son fils le temps de deux jours. Les liens entre voyageurs ne se détruisent jamais.

IMG_20190924_182221.jpg

IMG_20190925_121911.jpg

 

AQABA CASTLE.

IMG_20190924_115900.jpg

IMG_20190924_120003.jpg

Le château d’Aqaba est certainement le lieu d’intérêt majeur d’Aqaba. Bon malheureusement pour nous il était fermé. Ce château porte plusieurs noms, château d’Aqaba, fort d’Aqaba ou encore château mamelouk. En effet, cette forteresse a été construite au XIIe siècle par les chrétiens mais détruite lors de la prise d’Aqaba par Saladin à la toute fin du XIIe siècle. Il a ensuite été reconstruit par la dynastie mamelouk au XVIe siècle, d’où le surnom qui lui est attribué.

 

FLÂNER A AQABA. 

IMG_20190924_160020.jpg

IMG_20190924_120548.jpg

 

Après, nous avons surtout flâné à Aqaba, et profiter du bon temps avec notre ami. Adam Paul et son fils se sont baignés dans la mer rouge, et on fait des découvertes surprenantes, un tank et un avion abandonné sous la mer. Pas besoin d’excursion pour les admirer, juste avec un masque, un tuba et des palmes vous pouvez les apercevoir. Ces bolides ont été placés afin de régénérer les coraux.

 

IMG_20190924_174251.jpg

IMG_20190924_181917.jpg

OBSERVER LE WADI RUM.

IMG_20190925_140448.jpg

IMG_20190925_140431.jpg

Non loin d’Aqaba, et pour nous sur notre chemin de retour nous sommes passés par la zone autour du Wadi Rum, (qui est spécialement réservée avec guide et excursion), c’es assez fou de voir cette immensité du désert et cette chaleur étouffante accompagnée de mini tempête de sable. J’ai adoré le point de vue avec cette ancienne rame de train abandonnée. Un lieu inédit et atypique pour prendre des photos.

IMG_20190925_134823.jpg

IMG_20190925_144530.jpg

IMG_20190925_144539.jpg

 

Aqaba est une jolie ville où on peut s’arrêter le temps de quelques jours pour se baigner, ou faire de la plongée, même si son centre ville n’est pas très intéressant. C’est vraiment si vous voulez faire une petite pause et profiter de la Mer rouge que vous devez vous y rendre sinon je pense pas qu’elle sera vous satisfaire. Pour notre part, la fin de notre voyage en Jordanie se fait ressentir, nous reprenons la route vers notre dernière destination.

 

 

 

 

 

 

 

 

CAP VERS PETRA, ON THE ROAD !

Fini la visite de Jerash, direction maintenant Petra où une longue après-midi de route nous attends, mais cela ne fait rien nous adorons ça ! Flâner le long des routes à la découverte de paysages sauvages.

IMG_20190921_141246.jpg

IMG_20190921_144629.jpg

Nous reprenons la route direction la mer morte (dead sea), ce lac très salé que la Jordanie partage avec l’Israël et la Palestine. Mais avant, petite halte à Qasr al-‘Abd, un petit palais perdu dans la campagne. Comment vous dire que nous étions seuls !

IMG_20190921_143515.jpg

IMG_20190921_143549.jpg

IMG_20190921_143817.jpg

IMG_20190921_143736.jpg

La structure du palais se déploie sur deux niveaux et était dotée de citernes qui conservaient l’eau de pluie. On remarquera la taille impressionnante des blocs de pierres avec lesquels l’édifice est construit (certains pèsent plus de 20 tonnes). Ce dernier était cependant fragile car un tremblement de terre en 362 après J.-C. l’endommagea gravement. Une équipe d’archéologues français le restaura pendant trois ans pour reconstruire partiellement ce  » puzzle géant « . La partie septentrionale possède un portique à deux colonnes ornées de frises représentant des animaux, principalement des lions et des aigles. Ces sculptures témoignent de l’influence de l’art hellénistique et perse dans l’architecture de l’époque.

 

IMG_20190921_144635.jpg

IMG_20190921_150928.jpg

Une fois cette petite visite accordée, nous reprenons la route ! La Jordanie c’est vraiment désertique et aride, on se penserait dans des canyons de l’Ouest Américain. Sur la route, nous avons rencontré à plusieurs reprises la police jordanienne mais si vous êtes en règle tout se passera comme il faut. Ils sont super accueillant. Encore quelques km de fait, et nous pouvons apercevoir la mer morte. Un paysage fabuleux par ce contraste de bleue, de blanc (sel) et de terre.

IMG_20190921_153425.jpg

IMG_20190921_165113.jpg

IMG_20190921_154221.jpg

IMG_20190921_144644.jpg

 

IMG_20190921_174742.jpg

IMG_20190921_174722.jpg

IMG_20190921_175130.jpg

IMG_20190921_175338.jpg

IMG_20190921_183358.jpg

Puis, c’est avec un fabuleux coucher de soleil que nous reprenons cette merveilleuse route au coeur de canyons à en perdre la vue en direction de Petra. De tous les roadtrips en voiture que nous avons pu faire cette route là restera une des plus magiques.

 

 

 

JERASH, ANCIENNE CITÉ ROMAINE NOMMÉE « GERASA ».

Une fois la voiture récupéré, nous voilà en direction de Jerash, ancienne cité romaine et deuxième ville de notre roadtrip jordanien. Anciennement Nabatéens (ancien peuple commerçant du territoire jordanien) puis romains, ces vestiges sont souvent comparés à ceux de Pompéi et constituent un important patrimoine historique du pays.

Des vestiges retrouvés à Jerash indiquent que l’endroit était déjà habité pendant la période néolithique. Cependant, la ville ne prit de l’importance que sous le règne d’Alexandre le Grand. La légende veut que ce soient les vétérans de son armée qui aient fondé la ville en 322 av. J.-C (Gerasa :  » cité des Gérontes « ). Puis, des années après la cité devient l’un des points de passage les plus importants des caravanes chargées de marchandises tels que le riz, les épices ou encore la soie. En 106 après. J.-C., l’empereur romain Trajan soumet Petra à son autorité, et crée la Province romaine qui permet à Gerasa de s’enrichir grâce au commerce avec le royaume nabatéen, avec l’accord tacite de Rome. Au Ier siècle après J.-C., la ville est partiellement reconstruite. La visite de l’empereur Hadrien en 129 encourage sensiblement son essor : de nouveaux monuments sont construits pour embellir la ville. C’est aussi à ce moment que fut érigé l’arc d’Hadrien que nous retrouverons à l’entrée du site.

 

EXPLORATION DU SITE. 

IMG_20190921_110931.jpg

Votre visite débutera par l‘arc d’Hadrien, une arche de 21m de hauteur, érigé en 129 par la venu justement de l’empereur Hadrien. Puis l’étendue du site se fait ressentir juste après où nous arrivons dans une vaste place ovale.

IMG_20190921_111853.jpg

IMG_20190921_111831.jpg

IMG_20190921_120635.jpg

IMG_20190921_112029.jpg

Cette grande place est le symbole de la cité antique, l’image la plus connue du site antique. Et pour cause : ce forum fut sans doute le plus grand de l’Empire romain ! C’est un élément architectural essentiel de l’urbanisme de la cité puisqu’il permet de faire la jonction entre le Cardo Maximus et le Temple de Zeus. On ne peut pas manquer cette agora au sol pavé, aux dimensions de 90 m sur 80 m, entourée de larges trottoirs et de colonnes ioniques qui ont été reconstruites. Elle doit bien entendu son nom à sa forme et elle servait aussi d’esplanade sacrée pour le temple de Zeus que nous visiterons juste après. J’ai adoré la vue que ce temple nous offre sur cette ancienne cité antique.

IMG_20190921_120934.jpg

IMG_20190921_120119.jpg

IMG_20190921_120645.jpg

 

 

Puis après nous longeons la rue des colonnes (Cardo Maximus), pour enfin observer le temple d’Artemis et l’amphithéâtre, très prisé des tours opérateurs, pour l’ombre surement.

IMG_20190921_112827.jpg

IMG_20190921_112122.jpg

IMG_20190921_113257.jpg

IMG_20190921_112526.jpg

IMG_20190921_114904.jpg

 

 

Ce site antique est un des plus beaux de la Jordanie, vraiment nous vous conseillons de le voir même si pour cela vous devez passer par une agence si jamais vous ne louez pas de voitures. Pour ceux qui se rendent à Jerash en voiture, sachez qu’il y a des parkings gratuit tout autour.

AMMAN, CAPITALE DYNAMIQUE DE LA JORDANIE.

Nous arrivons à Amman depuis Vilnuis en Lituanie, oui nous avons trouver l’aller-retour le moins cher de tous 50 euros aller-retour par personne, étant vous dire que notre choix de visiter la Jordanie ne sait pas trop fait attendre.  Pour visiter la Jordanie la meilleure option est la location de voiture très simple et bien plus efficace que de prendre les transports locaux où les villes ne sont pas si bien desservies que ça.

Du coup, bienvenue en Jordanie où nous nous sommes rendus dans un premier temps à Amman, capitale du pays. Amman se visite en une journée, sans location de voiture tout peut se faire à pied, malgré la chaleur.

Il faut savoir qu’avec le visa Jordanien, vous disposez d’un pass qui vous permet de visiter les sites culturels de la Jordanie. Le tarif change en fonction du nombre de jour que vous voulez attribuer à Pétra. Nous nous avons pris deux jours à Pétra soit 95 euros par personne. De ce fait, avant chaque entrée vous devez faire valider votre Pass afin d’accéder aux nombreux lieux.

 

AMMAN, PREMIERE VILLE DE NOTRE ROADTRIP. 

IMG_20190920_145309.jpg

IMG_20190920_144357.jpg

IMG_20190920_144006.jpg

 

Nous commençons la visite par le théâtre romain, situé en plein centre ville. Ce théâtre magnifiquement restauré est l’un des sites phares d’Amman. Il a été creusé à flanc de collines et peut accueillir plus de 6.000 personnes. Un magnifique vestige de l’époque romaine comme nous en allons découvrir beaucoup en Jordanie. Pensez à rentrer dans le musée, de nombreux textiles et parures d’autrefois y sont présentés.

IMG_20190920_150530.jpg

IMG_20190920_145430.jpg

 

 

Puis, direction la citadelle, perchée sur des collines de la ville, témoignant du riche passé d’Amman. La ville a en effet abrité de nombreuses civilisations : perses, grecques, romains, byzantins de quelques dynasties musulmanes. Un site historique au riche passé qui reste un incontournable à visiter ! Puis la vue sur Amman est assez jolie.

IMG_20190920_152454.jpg

IMG_20190920_155340.jpg

IMG_20190920_160613.jpg

IMG_20190920_152234.jpg

IMG_20190920_155404.jpg

IMG_20190920_153034.jpg

 

 

Notre journée à Amman se fini sur la citadelle où nous redescendons doucement vers notre hôtel. Le lendemain nous reprenons le mini car pour l’aéroport afin de récupérer la voiture loué pour notre roadtrip de 6 jours.