JORDANIE : ITINÉRAIRE ET BILAN.

C’est l’heure du bilan ! Nous espérons que nos articles et photos sur notre roadtrip en Jordanie vous auront donné envie de découvrir ce merveilleux pays : vous trouverez ci-dessous un récapitulatif sous toutes les formes de notre périple de 7 jours !

 

jordanie

 

NOTRE ITINÉRAIRE EN JORDANIE, EN BREF :

Nous sommes arrivés en Jordanie le 20 Septembre 2019, juste après notre séjour en Lituanie. Nous sommes restés juste une nuit à Amman le temps de visiter la capitale du pays. Et, dès le lendemain nous avons loué une voiture afin de partir en roadtrip. C’est la solution la plus efficace pour visiter le Jordanie en peu de temps. Du coup direction Jerash (1 jour), où le soir même nous dormirons à Petra. (2 jours)

Une fois Petra visitée, nous prenons la direction au sud de la Jordanie où nous resterons deux nuits à Aqaba. Puis le lendemain direction notre dernière destination la forteresse d’Al Kerak (1 jour) où le soir nous dormons à Madaba, proche de l’aéroport. 

 

 

météeo

QUAND PARTIR EN JORDANIE :

Le climat de la Jordanie est de type aride. Préférez les mois de janvier, février, mars, avril, mai, octobre, novembre et décembre, où les températures sont plus agréables pour les visites. Nous nous étions au mois de Septembre, et croyez moi la chaleur y est étouffante.

 

 

 

coup de coeur

NOS COUP DE CŒURS :

La Jordanie est ce pays du Moyen-Orient qui fait rêver plus d’un. Je pense qu’à l’heure actuelle je réalise toujours pas que Petra fut devant nos yeux. Mais la Jordanie n’est pas que Petra, c’est aussi une quantité de vestiges romains très bien conservées, des routes traversant des paysages à en couper le souffle, des canyons à en perdre la tête et quand même un des pays qui possèdent deux mers très différentes.

Nous vous avons tout même fait une petite liste de nos coup de cœur :

  • Incontestable, Petra ! Des tombeaux royales somptueux !
  • La route entre la mer morte et Petra. Fascinante !
  • Le site de Jerash.
  • Le desert. 
  • Nos retrouvailles avec Paul et son fils.
  • La plongée à Aqaba pour Adam.

 

IMG_20200106_165433.jpg

 

 

 

 

flops

NOS PETITS FLOPS :

  • L’état des routes.
  • La chaleur.

 

 

 

drones-professionnels-design-plat_23-2147694887

PAR RAPPORT AU DRONE :

Il est formellement interdit de faire voler un drone en Jordanie sans autorisation, la législation est assez stricte. site : Ohmydrone.

 

 

ET CONCERNANT LE BUDGET :

En ce qui concerne le budget, la Jordanie pour 7 jours nous a quand même coûté cher. Après je pense qu’il est possible tout de même de le faire en tant que backpackers, toutefois le budget reste élevé comparer à certains pays asiatique et ça à cause du Pass Jordanie et de la location de voiture, puis à noter qu’il n’existe pas d’auberge de jeunesse du coup les hôtels y sont relativement un peu excessif.

 

bilan jordanie

 

 

LA JORDANIE, EN CHIFFRE :

  • 760 km parcourus.
  • 0 jours de scooter.
  • 3 pique-nique.
  • 1 merveille du monde vu.
  • 6 dromadaires aperçus en total liberté.
  • 1 re rencontre avec Paul, un voyageur rencontré en Inde.

 

 

ALORS, NOTRE BILAN ? 

La Jordanie c’est juste waoouuuu !!  Je me souviens de cette route à travers les canyons vitre baissé, cheveux au vent, à me dire si tous cela est réel. Alors j’ose même pas vous parler de cette sensation lorsque nos yeux ont admirés Petra. La Jordanie est un pays magnifique et sécurisant, c’est un roadtrip idéal à faire si vous avez une semaine de vacances. Je vous l’assure aucune déception ne sera au rendez-vous.

 

 

CORÉE DU SUD : ITINÉRAIRE ET BILAN.

C’est l’heure du bilan ! Nous espérons que nos articles et photos sur la Corée du Sud vous auront donné envie de découvrir ce merveilleux pays : vous trouverez ci-dessous un récapitulatif sous toutes les formes de notre périple de 13 jours !

 

 

seoul carte

 

 

NOTRE ITINÉRAIRE EN CORÉE DU SUD, EN BREF :

Nous sommes arrivés en Corée du Sud le 18 octobre 2018 depuis Osaka au Japon. Nous sommes restés en totalité 13 jours, dont 4 jours à Séoul, puis nous sommes descendus en Bus jusqu’à Busan (2 jours) où depuis cette ville du Sud nous avons pris l’avion en direction de la somptueuse île de Jeju. (4 jours) Puis de retour à Busan nous avons pris le bus pour retourner sur Séoul où nous y sommes restés jusqu’à la fin de notre séjour afin de visiter la DMZ. (3 jours)

 

 

météeo

 

QUAND PARTIR EN CORÉE DU SUD :

Les périodes les plus favorables au voyage en Corée du Sud sont le printemps et l’automne, les mois de mai et d’octobre sont les plus conseillés malgré une affluence touristique plus importante.

 

 

coup de coeur

 

COUP DE CŒUR :

Je pense que la Corée du Sud est un mix entre la chine et le Japon toutefois celle-ci n’a pas été totalement enivrante pour nous. Heureusement que la capitale Séoul est magnifique vraiment je pense que rien que pour voir Séoul il faut aller en Corée du Sud, puis notre escapade sur l’île de Jeju est tout autant inoubliable.

Nous vous avons tout même fait  une petite liste de nos coup de cœur :

  • Séoul, pour son architecture traditionel et ses couleurs très féminines.
  • Jeju, pour cette ascension au Mont Hallasan et ses paysages à couper le souffle.
  • La DMZ, pour cette approche des tensions existantes entre la Corée du Sud et du Nord.
  • Les robes traditionnelles coréenne. 

 

IMG_20191226_151426.jpg

 

 

 

flops

 

NOS PETITS FLOPS :

  • Les plats beaucoup trop épicés !
  • L’hygiènes des Coréens tout comme les chinois.
  • Le pays en lui-même, assez désertique à notre goût.
  • La ville de Busan, sans aucun intérêt.
  • L’anglais n’est pas forcément très répandu.

 

 

 

drones-professionnels-design-plat_23-2147694887

 

 

PAR RAPPORT AU DRONE :

Pour l’utilisation de son drone en Corée du Sud, la Corée ne dispose pas réellement d’interdiction, toutefois je pense que du côté de la frontière Nord-Coréenne, il sera judicieux de ne pas le faire voler.

 

 

CES PETITS DÉTAILS QUE NOUS RETIENDRONS :

  • Les distributeur de cartes d’argent ! Une véritable entité ! Faites tout de même attention certains distributeur avalent les cartes bancaires étrangères.
  • Les personnages emblématiques de l’île de Jeju.
  • Les couleurs automnales de la Corée du Sud.
  • Bon à savoir, c’est mal vu de se moucher en public.

 

20181021_130312-2.jpg

 

 

ET CONCERNANT LE BUDGET :

La Corée du Sud est un peu moins cher que le Japon, néanmoins le fait d’avoir pris l’avion et louer une voiture sur l’île a rendu le voyage un peu hors budget. Car en moyenne générale nous dépensons à peu près 40 euros par jour pour 2.

 

bilan corée

 

 

LA CORÉE DU SUD, EN CHIFFRE :

  • 949 km parcourus.
  • 0 jours de scooter.
  • 2 avions internes pris.
  • 1 location de voiture sur l’île de Jeju.
  • 2 jours d’ascension d’un volcan.
  • 2 jours de pluies sur 13.
  • 1 match de foot vécu.
  • 2 pulls achetés car air très frais.

 

ALORS, NOTRE BILAN ? 

La Corée du Sud nous a laissé un peu sur notre fin, autant nous avons adoré Séoul, Jeju et l’histoire du pays avec la DMZ, autant nous avons trouvé pas grand chose à explorer au sein de ce pays. Toutefois je trouve que Séoul reste un bon choix pour s’imprégner de la culture coréenne tant adulée, et admirer les temples traditionnels autant captivants que beaux.

LAOS : ITINÉRAIRE ET BILAN.

C’est l’heure du bilan ! Nous espérons que nos articles et photos sur le Laos vous auront donné envie de découvrir ce merveilleux pays : vous trouverez ci-dessous un récapitulatif sous toutes les formes de notre périple de 20 jours !

 

 

LAOS

 

NOTRE ITINÉRAIRE AU LAOS, EN BREF :

Nous sommes arrivés au Laos le 4 juin 2019 depuis le Vietnam et plus particulièrement  la ville d’Hué. Le trajet a duré quasiment toute une journée avec le passage de la frontière Donsavanh/ Lao Bao. Nous avons atterri dans la ville de Savannakhet, où nous sommes restés juste 1 nuit, dans le but de bien se reposer avant de commencer l’aventure laotienne. Puis, dès le lendemain direction Paksé avec la découverte des alentours de la cité de Champassak. (2 jours/ 3 nuits). Puis nous nous sommes rendus dans la ville de Thakhek, dans le but ultime de partir 4 jours en trip en moto pour faire la fameuse Loop. De retour sur Thakek nous nous sommes accordés quelques jours de tranquillité (4 jours), puis nous voilà dans le bus direction Vientiane (1 jour) , la capitale laotienne.

Par la suite, nous prenons un bus qui nous emmènera à Vang Vieng (2 jours) où la masse touristique nous a vite fait partir sur Luang Prabang. Cette dernière est notre coup de coeur, nous y sommes restés 4 jours, et nous avons adoré surtout ces alentours et ces nombreuses cascades. Puis, dernière destination de notre escapade laotienne, Phonsavan et sa plaine de jarre. (2 jours)

 

 

météeo

QUAND PARTIR AU LAOS :

Le Laos est soumis à un climat tropical influencé par la mousson. Entre les mois d’avril et octobre, c’est la saison des pluies. Il fait chaud, avec des températures pouvant atteindre 30°C au mois de mai.

La meilleure saison reste de décembre à février.

 

 

coup de coeur

COUP DE CŒUR :

Le Laos est le pays où je ne savais pas trop à quoi nous attendre, et pourtant ce fut réellement une jolie découverte toute en douceur et en nature. Pour les amoureux de la nature, le Laos est pour vous la destination idéale, entre cascades, paysages karstiques, randonnée, rizières…

Nous vous avons tout même fait  une petite liste de nos coup de cœur :

  • Luang Prabang, ville avec un charme fou ! Tranquillité, spiritualité, une sensation de douceur unique !
  • Kuang si waterfall, Magnifique chute d’eau, un vrai paradis terrestre où l’on peut se baigner en toute tranquillité !
  • La loop de Thakhek, l’aventure par excellence, 4 jours de liberté où on en prend plein les yeux.
  • Les rencontres avec des voyageurs français, si il y a bien une chose que nous avons plus particulièrement adoré au Laos, c’est la proximité et les échanges avec des voyageurs où nous avons même partagé des bons moments. Alors une pensée à F-X et Milk, et à Amélie et Yann.
  • La grotte de Konglor Cave. Magique !
  • Les petit-déjeuners laotiens, et leur pancake à la banane .
  • Paksé , et sa chute d’eau immense.

 

IMG_20191217_141828.jpg

 

 

 

flops

NOS PETITS FLOPS :

  • Les transports. Si il y a bien une chose que nous pouvons « reprocher » au Laos, c’est l’esprit trop décontracté des locaux. Et plus particulièrement des chauffeurs de bus. Il nous est arrivé plusieurs fois de mettre 2 fois plus de temps que la durée prévu de notre temps de trajet !
  • Les frais bancaires. Notez que nombre des distributeurs automatiques ne délivrent que 1 million de kips (environ 105 €) maximum (mais jusqu’à 10 fois par jour !), ce qui multiplie les frais fixes prélevés à chaque opération par votre banque, mais aussi par l’établissement local (environ 20 000 kips). Le réseau ANZV (à Vientiane) et la Banque Franco-Lao permettent de retirer jusqu’à 2 millions de kips (environ 210 $) jusqu’à 4 fois sur la journée, mais la commission prélevée par la banque laotienne est aussi deux fois plus élevée (40 000 kips).

 

 

 

 

drones-professionnels-design-plat_23-2147694887

 

PAR RAPPORT AU DRONE :

Pour tous les amoureux de drone, le Laos dispose d’aucune restriction, nous avons pu le faire voler en toute tranquillité.

 

 

 

ET CONCERNANT LE BUDGET :

En ce qui concerne le budget, le Laos est un pays pour « globe-trotteur », on peut facilement s’en sortir avec très peu de dépenses journalières. Toutefois certains transports peuvent être parfois un peu excessifs c’est pourquoi nous vous conseillons de voir plusieurs agences avant d’acheter vos billets afin de comparer les prix qui peuvent être parfois très variés.

 

bilan laos

 

 

LE LAOS, EN CHIFFRE :

  • 1900 km parcourus.
  • 16 jours de scooter.
  • 6 bus pris.
  • 2 jours de pluies sur 20, dont une tempête tropicale où nous avons fini inondés !
  • 1 trip en moto de 4 jours.
  • 3 parties de pétanque.
  • 3 repas partagés entre voyageurs.
  • 5 Laobeer bu.
  • 1 soirée passée avec les laotien à Konglor Cave, à danser et manger.

 

ALORS, NOTRE BILAN ? 

Le laos c’est fantastique ! Tout est naturel et authentique (hormis Vang Vieng), on se sent bien, posé et décontracté. C’est l’aventure tout le temps mais sans pression, c’est admirer les paysages karstiques si envoûtant, c’est être en osmose avec la nature à n’importe quel moment. Le Laos est une destination à voir et surtout à ne pas tarder d’explorer car je pense que dans quelques années le Laos sera le Cambodge ou la Thaïlande d’aujourd’hui. Un mot d’ordre, authentique, alors foncez !

 

 

 

 

 

JAPON : ITINÉRAIRE ET BILAN.

C’est l’heure du bilan ! Nous espérons que nos articles et photos sur le Japon vous auront donné envie de découvrir ce merveilleux pays : vous trouverez ci-dessous un récapitulatif sous toutes les formes de notre périple de 13 jours !

japon itinéraire

NOTRE ITINÉRAIRE AU JAPON, EN BREF :

Nous sommes arrivés au Japon le 2 octobre 2018, juste après notre séjour en Egypte. Oui, un chamboulement total, on vous l’accorde ! Nous resterons 3 jours à Tokyo pour visiter cette magnifique capitale. Puis direction dans une compagne reculée du Japon, Nikko. (1 jour). Nous essayerons par la suite à deux reprises d’apercevoir le Mont Fuji, (2 jours) ouf défi réussi ! Puis nous partirons du côté de Kamakura (1 jour) afin d’observer leur grand Bouddha.

Par la suite, avec un bus de nuit c’est à Kyoto (2 jours) que nous arriverons. Cette jolie ville à de nombreux sites culturels à offrir ! Puis direction Osaka (3 jours) où depuis cette immense ville nous ferons une petite halte à Kobé. Notre séjour au Japon fut très court, 13 jours c’est tellement peu ! Toutefois, étant le deuxième pays de notre tour du monde, et le début de nos qualités de globe-trotteur, je pense que nous aurons peut-être visiter le Japon autrement qu’à nos débuts. Cependant, visiter le Japon c’est être conscient que cela peut littéralement mettre un coup à votre budget car le Japon fait parti de ces pays les plus chers à visiter.

météeo

QUAND PARTIR AU JAPON:

Les meilleures saisons pour découvrir le Japon sont le printemps et l’automne. Le mois d’avril offre des températures raisonnables, une humidité réduite et surtout la possibilité d’assister à la floraison des cerisiers, un des incontournables du pays. L’automne est tout aussi agréable, la pression touristique en moins.

coup de coeur

COUP DE CŒUR :

Le Japon c’est un dépaysement total, et un pays magnifique ou règne tranquillité, zénitude et découverte. Toutefois, le pays est très grands je pense que vous devez en amont choisir vos points d’intérêts. Les japonais même si beaucoup d’entre eux ne parlent pas anglais, ils chercheront à vous aider coûte que coûte. Puis, faut le dire le Japon est un des pays où nous nous sommes sentis le plus à l’aise et le plus en sécurité.

Nous vous avons tout même fait une petite liste de nos coup de cœur :

  • Nikko, site touristique dans une campagne reculée, loin de la frénésie de Tokyo. Super joli !
  • Mont Fuji, Passage incontournable lors de votre séjour au Japon !
  • Kyoto et ses temples shinto.
  • Notre troisième expérience couchsurfing chez un japonais. Un fou rire dont nous nous souvenons encore.
  • L’architecture des maisons japonaises avec leur jardin super apaisant.
  • Le temple d’or à Kyoto.
  • La nature luxuriante, rempli de couleurs que cela soit au printemps ou en automne.
  • La propreté.

IMG_20191209_161112.jpg

flops

NOS PETITS FLOPS :

  • La nourriture. Parfois trop épicé.
  • Le coût de vie relativement cher !
  • Le manque de relations sociales entre les japonnais trop souvent seuls.
  • (Pour ma part), le musée d’art fermé à Tokyo.

drones-professionnels-design-plat_23-2147694887

PAR RAPPORT AU DRONE :

Il est possible de faire voler le drone au Japon et cela sans demande d’autorisation. Toutefois, il est strictement interdit de faire voler son drone dans les parc publics de Tokyo et de Nagaya. site : Ohmydrone.

ET CONCERNANT LE BUDGET :

En ce qui concerne le budget, le japon n’est pas un pays pour globe-trottteur. Le coût est très très élevé. Puis, en toute honnêteté nous n’avons pas encore mis un budget quotidien à ne pas dépasser. Je pense que si nous aurions voulu faire des économies, nous aurons largement pu. Du coup essayer les Airbnb pour aussi économiser au niveau des repas, couchsurfing… Concernant les trajets en train avec le JR Rail pass, nous ne l’avons pas acheté car nous avons effectué très peu de déplacement en train.

bilan japon

LE JAPON, EN CHIFFRE :

  • 743 km parcourus.
  • 0 jours de scooter.
  • 4 bus pris.
  • 3 trains pris.
  • Une nuit couchsurfing.
  • 1 jour de pluie.
  • 1 boisson version gelée à la pèche bu.
  • 2 coucher de soleil observé.

ALORS, NOTRE BILAN ?

On veut y retourner ! Nous avons vraiment ce sentiment de ne pas avoir assez profité du pays du soleil levant. C’est vraiment un pays qu’on souhaite redécouvrir par la suite. D’un point de vue plus général, le Japon est un pays fabuleux, la barrière de la langue n’est pas un obstacle, puis le pays regorge de sites culturels et naturels uniques. Un véritable coup de coeur !

SRI LANKA : ITINÉRAIRE ET BILAN.

C’est l’heure du bilan ! Nous espérons que nos articles et photos sur le Sri Lanka vous auront donné envie de découvrir ce merveilleux pays : vous trouverez ci-dessous un récapitulatif sous toutes les formes de notre périple de 18 jours !

 

 

sri lanka itinéraire

NOTRE ITINÉRAIRE AU SRI LANKA, EN BREF :

Nous sommes arrivés au Sri Lanka le 17 avril 2019, juste après notre séjour en Inde. Nous avons décidé de nous loger dans une petite Guesthouse à Negombo (2 jours), en attendant Alexandre le frère d’Adam. Et oui, grande nouvelle pour cette aventure au Sri Lanka nous serons 3 !

Tout d’abord, nous avons visité depuis Negombo, Colombo la capitale Sri Lankaise le temps d’une journée, puis le soir nous sommes allés récupérer le frère d’Adam à l’aéroport à 3 heures du matin. Le lendemain, c’est direction Anuradhapura (1 jour), partis très tôt le matin nous visitons la ville dans la journée.

Le jour suivant, nous prenons un bus pour rejoindre la côte Est du côté de Nilaveli (1 jour) où nous restons également une journée. C’est vrai que notre itinéraire au Sri Lanka est assez copieux, il y a tellement de choses à voir et à faire que nous décidions de ne pas perdre de temps au début de l’aventure. Nous sommes le 22 avril 2019, et à cette date précise a eu lieu les attentats, nous avons été informé de cette situation par les locaux et certains proches en France, le trafic cette journée là s’est avéré un peu compliqué. Nous atteignons Dambulla (2 jours) dans l’après-midi, où de nombreux sites touristiques furent alors fermés. Le lendemain nous visiterons Sigiriya et son fameux rocher du lion, puis le soir nous prendrons un bus direction Kandy. (1 jour/ 2 nuits)

Notre itinéraire se poursuit avec notre volonté de faire l’ascension du Pic d’Adam (1 jour/ 2 nuits), puis direction Ella (1 jour), où la déception fut au rendez-vous.  Par la suite nous nous sommes posés du côté de la côte Sud au niveau de Tangalle (2 jours). Cela nous a permis après d’aller visiter le safari Uda Walawe (1 jour), puis de nous rendre vers Galle. (3 jours). La fin de l’aventure a sonné, nous sommes le 2 mai 2019 et Alexandre a son vol pour son retour en France. Notre vol étant deux jours après, nous retournons sur Negombo où nous resterons deux jours.

 

météeo

QUAND PARTIR AU SRI LANKA:

La meilleure période pour découvrir le Sri Lanka s’étend de janvier à mars pour la plus grande partie du pays. Le nord et le nord-est du pays seront quant à eux plus agréables à visiter au printemps et à l’été. Le mois de mars est donc idéal pour visiter l’intégralité du pays.

 

 

coup de coeur

COUP DE CŒUR :

Je pense que si vous voulez voir de nombreuses choses en peu de temps, le Sri Lanka peut vous offrir tout cela. C’est diversifié à un point inimaginable, il y en a pour tous les goûts. Malgré les attentats, nous avons trouvé ce pays fabuleux d’une part par son patrimoine culturel, mais aussi par les trois religions ancrées dans le pays. Puis, au niveau des Safaris le Sri Lanka en possèdent quelques uns qui sont reconnus dans le monde pour être fabuleux. Amoureux de la nature, passionné par la culture, farniente à la plage, mordant de fonds marins, le Sri Lanka est fait pour tout le monde !

Nous vous avons tout même fait une petite liste de nos coup de cœur :

  • Le safari d’Uda Walawe, pour cette chance d’apercevoir des éléphants.
  • Le rocher du Lion à Sigiriya. Une randonnée agréable avec une vue imprenable sur le rocher.
  • Le lever de soleil sur la baie de Nilaveli.
  • Pic Adam, et cette ascension unique!
  • L’accueil des Sri lankais, et leur bienveillance à notre égard face aux attentats.
  • Polhena Beach, pour ce moment dans l’océan avec les tortues.

 

IMG_20191209_134825.jpg

 

 

flops

NOS PETITS FLOPS :

  • La nourriture. Parfois trop épicé.
  • Les attentats. Et le fait que par mesure de sécurité Internet fut bloqué, pas trop commode pour rassurer nos proches.
  • Les cafards dans certains logements.
  • ELLA, nous n’avons pas aimé cette ville trop touristique, plus du tout authentique.
  • Colombo, capitale sans très grands intérêts.

 

 

 

drones-professionnels-design-plat_23-2147694887

PAR RAPPORT AU DRONE :

Il est formellement interdit de faire voler un drone au Sri Lanka, la législation est assez stricte. site : Ohmydrone.

 

 

ET CONCERNANT LE BUDGET :

En ce qui concerne le budget, le Sri Lanka est un peu plus cher que l’Inde, toutefois le pays reste accessible à tous globe-trotteur. Néanmoins, nous trouvons que certains site touristique comme Anuradhapura sont excessivement cher, et peuvent parfois plomber votre budget voyage. De ce fait, renseigner vous bien sur les sites et les tarifs avant de partir.

 

Par rapport aux banques :

En arrivant à l’aéroport, vous pouvez changer 20-30€ afin de vous payer le transport vous menant dans une banque à Colombo ou sa banlieue. Les bureaux de change se trouvent juste après la zone des bagages.
Une fois à la banque, là je vous conseille de changer la totalité de vos euros. Car on ne peut pas faire du change partout au Sri Lanka. C’est propre aux « grandes » villes ou aux villes très touristiques.
BON PLAN : la BOC, Bank of Ceylon, ne prend pas de commission sur les retraits (cela ne vous empêchera pas d’avoir des frais élevés selon votre banque si vous n’avez pas la carte N26).

 

bilan sri lanka

 

 

LE SRI LANKA, EN CHIFFRE :

  • 867 km parcourus.
  • 0 jours de scooter.
  • Une dizaine de bus pris.
  • 1 rendez-vous aux urgences pour une tique dans l’oeil.
  • 6 jours de pluies sur 18.
  • 6 tuk tuk pris.

 

 

ALORS, NOTRE BILAN ? 

Le Sri Lanka c’est enivrant, que cela soit en famille, seul, ou en couple, ce pays sera répondre parfaitement à vos attentes ! Paradoxalement c’est vrai que depuis les attentats, le Sri Lanka est peut être pour certaines personnes une destination à éviter mais au contraire, c’est le moment idéal pour pouvoir visiter cette île si merveilleuse.  Le risque zéro n’existe nul part. Soyez juste vigilant, mais ne « boycotter » pas une destination par sécurité cela serait dommage. Après chacun à son avis la dessus bien entendu.

 

 

 

MALAISIE : ITINÉRAIRE ET BILAN.

C’est l’heure du bilan ! Nous espérons que nos articles et photos sur la Malaisie vous auront donné envie de découvrir ce merveilleux pays : vous trouverez ci-dessous un récapitulatif sous toutes les formes de notre périple de 14 jours !

 

malaisie itinériare

NOTRE ITINÉRAIRE EN MALAISIE, EN BREF :

Nous sommes arrivés en Malaisie le 12 juillet 2019, juste après notre séjour au Vietnam. Nous avons coupé notre découverte de la Malaisie en deux car entre temps le meilleur ami d’Adam nous a rejoint pour visiter l’Indonésie.

Tout d’abord, nous sommes allés du côté de Penang pendant deux jours, puis pris un bus en direction de Cameron Highlands. Toutefois, le mauvais temps nous aura fait rester qu’une simple après-midi car le lendemain nous reprenons le bus pour notre retour sur Kuala Lumpur. (1 jour)

Puis la deuxième partie se situe juste après l’Indonésie et Singapour. Le 14 août nous passons la frontière entre Singapour et le Malaisie afin de rejoindre Melaka. Nous sommes restés pratiquement une semaine à Melaka, pour se reposer et aussi prévoir la suite de notre voyage. Puis direction la capitale Kuala Lumpur, afin de découvrir tous ces charmes et les Batu caves. (2 jours)

C’est vrai que nous aurions voulu visiter plus de choses en Malaisie, mais le mauvais temps était souvent au rendez-vous. Puis je pense que dans un tel voyage d’une telle durée il est alors important de savoir se poser quelques jours.

 

météeo

QUAND PARTIR EN MALAISIE :

La meilleure période pour visiter la Malaisie est peut-être le début de l’été, de juin à août, avant l’arrivée de la mousson, mais le climat est de toute façon chaud et humide tout au long de l’année.

 

 

coup de coeur

COUP DE CŒUR :

La Malaisie, que dire ?! Je pense que si il y a un pays où on peut se sentir bien c’est bien celui-ci. Les malaisiens sont extrêmement chaleureux, pudiques et calmes. Puis le pays en lui même regorge d’une diversité unique entre jungle, station altitude, plages paradisiaques balnéaires, ville dynamique, village authentique… Puis, je pense que ce que j’aime par dessus tout c’est la tolérance de ce pays où nous avons l’impression vraiment cette sensation que chaque culture ou croyance est respectée, cela fait un bien fou et apporte un espoir indéniable.

Nous vous avons tout même fait  une petite liste de nos coup de cœur :

  • Le quartier de George Town, avec tous ces graffitis qui subliment autant l’art urbain que la ville ! Puis partir à la découverte de ces peintures murales nous permettent également de visiter la ville. Plutôt astucieux on vous l’accorde !
  • Les tours Petronas, moi qui a une sensibilité par rapport à l’architecture, j’ai adorée les contempler, hyper moderne, elles sont un pur bijoux de l’architecture contemporaine. Puis à l’intérieur nous retrouvons un immense centre commercial, ainsi que la boutique de Petronas.
  • Melaka, son centre ville historique séduit littéralement.
  • L’accueil, et le bien-être du Pays.
  • Se déplacer dans le pays est autant simple que pratique !

 

IMG_20191207_170027.jpg

 

Pas de frais bancaires.

Coté frais bancaires, nous avons retrouver la MayBank, qui une nouvelle fois n’applique pas de frais sur les retraits (hors frais pris par votre banque en France). Bonne nouvelle, en arrivant à l’aéroport de Kuala Lumpur, dans le hall de récupération des bagages, vous pourrez faire un retrait dans un distributeur MayBank. Pas besoin de chercher plus loin !

 

 

 

flops

NOS PETITS FLOPS :

  • L’Huile de Palme. Nous avons vraiment vu toutes ces forêts et territoires ravagés par la plantation en milliers d’hectares de ces palmiers.

 

 

 

drones-professionnels-design-plat_23-2147694887

PAR RAPPORT AU DRONE :

Pour tous les amoureux de drone, la Malaisie dispose d’aucune restriction, le pays est sous couleur vert sur le site Ohmydrone. Donc régalez-vous ! Il est juste formellement interdit dans l’enceinte de la grande mosquée de Putrajaya, toutefois nous vous recommandons de bien respecter les lieux de culte.

 

 

ET CONCERNANT LE BUDGET :

En ce qui concerne le budget, la Malaisie est un pays pour « globe-trotteur », on peut facilement s’en sortir avec très peu de dépenses journalières. Et ça c’est un plaisir incontestable.

En ce qui concerne le logement, il faut savoir qu’en Malaisie, il existe une taxe, et les étrangers qui séjourneront dans un établissement payant en Malaisie seront facturés à un taux forfaitaire de 10 ringgit (environ 2 euros) par nuit en taxe de séjour. Donc ne soyez pas surpris !

 

 

bilan malaisie

 

LA MALAISIE, EN CHIFFRE :

  • 980 km parcourus.
  • 0 jours de scooter.
  • 4 bus pris.
  • 2 traversées en Ferry.
  • 6 jours de pluies sur 14.
  • 3 Grab commandés.
  • 1 nuit dans un 5 étoiles en face des tours Petronas.

 

ALORS, NOTRE BILAN ? 

C’est une certitude la Malaisie est un coup de cœur en toute simplicité. Ce pays regorge autant de paysages naturels, que de sites culturels. Puis c’est la tranquillité absolue, pas de stress, les locaux sont tous à la « dolce vita », ce qui vous donnera encore plus l’envie de vous poser quelques jours à flâner tout simplement dans les rues malaisiennes.

 

 

 

 

TOUS NOS CONSEILS POUR VOYAGER AVEC UN DRONE.

drones-professionnels-design-plat_23-2147694887

 

L’ère 2020 approche et vous avez décidé d’acheter un drone pour vos prochaines vacances, et voyages ? Vous voulez vous lancer dans cette nouvelle aventure ? Alors cet article est fait pour vous !

 

Rien de tel que de profiter des vues aériennes et de somptueux paysages ! Pour cela, un drone voyage s’avérera être un compagnon idéal. Personne ne peut regretter cet achat certes excessif. Toutefois, avant de l’acheter, il est judicieux et préférable de connaître les modalités de votre transporteur. En effet, si vous avez décidé de prendre l’avion, les règles sont quasiment aussi nombreuses que les compagnies et il est donc impératif de les savoir si vous ne voulez pas que votre petit bijou soit confisqué.

C’est pourquoi, on vous explique toutes les règles et ainsi vous apporter des indices pour choisir le meilleur drone de voyage pour des instants magiques.

 

1.VOYAGER AVEC SON DRONE EN AVION.

valise drone

Il faut savoir que voyager avec son drone en avion n’est qu’une question de formalité. L’élément le plus « dangereux » n’est pas le drone en lui-même, mais bien les batteries qui l’accompagnent, car l’énergie contenue dans ces dernières peut s’avérer dangereuse en altitude. Pour cela, il suffit de prendre quelques précautions.

  • Commencez par interroger la compagnie avec laquelle vous voyagez pour connaître le nombre de batteries supplémentaires autorisées à être emportées en cabine et l’énergie maximale qui est autorisée.
  • Emballer vos batteries avec des sachets Lipo Anti-déflagrant.
  • Puis, nous vous conseillons d’emporter votre drone en cabine afin d’éviter les vols ou les pertes de vos valises.

 

 

2.QUEL DRONE POUR VOYAGER ?

pack-colore-drones-modernes_23-2147681861

Choisir un drone pour son voyage implique de prendre en compte différents critères, à noter : le prix, la qualité de l’appareil et de sa caméra, sa taille, son poids, son autonomie, etc.

Si vous voyagez  de façon légère ou tout simplement en avion, privilégiez un modèle pliable ou un mini drone, de façon à ne pas empiéter sur la place de vos affaires personnelles.

Si vous êtes adepte de la plongée sous-marine, pensez aux appareils submersibles. Certains modèles permettent de profiter de vos plongées et du coup de les immortaliser.

Puis, en fonction de votre budget, vous trouverez sûrement votre bonheur ! Voici une petite liste de drone qui ont fait leurs preuves :

  1. Dji = Le Mavic Pro 2, le Spark ou le Mavic Air. (c’est celui que nous possédons). vous trouverez sur leur site toutes les descriptions sur les qualités de tous leurs drones. 
  2. HUBSAN = H501A X4 Air Pro.
  3. Parrot = Le Bebop 2.
  4. Robosea = Le Biki. (qualité vidéo 4K, pour plongée)
  5. GoPro = GoPro Karma.

 

Si vous avez des questions que le Mavic Air, ou autres drones n’hésitez surtout pas, nous saurons répondre à vos besoins.

 

 

3.CHAQUE PAYS, UNE LÉGISLATION DIFFÉRENTE ?

vector-prohibition-signs-do-not-use-drones-in-this-area

 

Après s’être équipé du drone et des accessoires indispensables, il est temps de se poser la question de la législation avant de voyager avec un drone. Tout d’abord, il faut savoir que chaque pays a sa propre législation sur l’utilisation des drones de loisir :

  • certains pays interdisent les drones de loisir et nécessitent une licence, il est donc difficile d’utiliser son drone en voyage dans un de ces pays.
  • d’autres autorisent les drones de loisir mais une autorisation est nécessaire; il est alors possible de l’obtenir pour son voyage sous réserve d’avoir le temps de faire la demande avant son départ, pas toujours évident lors d’un voyage de dernière minute.
  • enfin, pas mal de pays autorisent les drones de loisir, sans demander de licence ou d’autorisation.

 

Dans ce dernier cas, pensez bien à consulter la législation du pays. Pour la plupart des pays, les restrictions sont souvent les suivantes:

  • ne pas voler en ville.
  • ne pas survoler de bâtiments.
  • ne pas survoler de personnes / animaux et ne pas s’approcher à moins de 50 mètres.
  • ne pas dépasser 120 mètres d’altitude.
  • voler en gardant le drone à vue, soit environ 150 mètres.

 

4.FORMATION OU PAS ?

En soi, je ne trouve pas cela nécessaire si vous êtes passionné par ce nouvel outil vous saurez jour après jour l’utiliser malgré la peur du début de le voir voler. Toutefois, si vous ressentez le besoin de vous former il existe de nombreuses vidéos sur youtube ou des formations qui peuvent vous permettre de mieux gérer l’utilisation de votre drone.

 

En tout cas, faire l’acquisition d’un drone est un outil indispensable à la découverte d’un pays, il offre vraiment une nouvelle dimension, ceux que nos yeux ne peuvent voir. C’est un véritable plaisir à le faire voler. Toutefois nous insistons vraiment aux utilisateurs de drones de faire attention aux législations et aux lieux interdits de vols, et aussi respecter les lieux ou les moments sacrés.

#6 KOH TAO, LA OU LA NATURE PREND UN AIR DE PARADIS.

 

En survolant Koh Tao avec le drone, nous nous retrouvons face à une telle magie, une nature luxuriante parcourue apportant une telle immersion inattendue.. On vous laisse découvrir cette vidéo, n’oubliez pas de la mettre en HD et nous laisser un petit commentaire si elle vous a plu.