SEVILLE, L’INDÉTRÔNABLE.

Séville est une des villes qui me faisais le plus rêvée en Andalousie, c’est donc avec excitation et impatience que j’attendais de la découvrir. Nous avons consacré une journée entière à la visite de celle-ci autant vous dire que nos jambes ne se sont pas reposées du tout, mais bon passons cela est pour la bonne cause, puis rien de mieux que de découvrir une ville si ce n’est qu’à pied.

Nous garons la voiture  au niveau de la station de métro Ciudad Expo, où 8 arrêts après nous descendons au niveau du centre-ville de Séville. Nous voilà enfin prêts à partir à la découverte de la plus célèbre ville d’Andalousie au rythme des ruelles et des sites culturels incontournables.

IMG_20191013_104727.jpg

IMG_20191013_105459.jpg

IMG_20191013_151619.jpg

IMG_20191013_110013.jpg

 

Nous commençons la visite par marcher jusqu’au Real Alcazar, le célèbre palais où 3 heures de queue nous attendaient, sous la chaleur, et la foule omniprésente. Je pense que les garçons sur le moment ont du me « détester » mais on ne pouvait visiter Séville sans son majestueux palais.

 

AU COEUR DU REAL ALCAZAR. 

IMG_20191013_142837.jpg

IMG_20191013_142638.jpg

IMG_20191013_142731.jpg

 

Déclarée patrimoine de l’humanité par l’Unesco, l’Alcazar de Séville constitue l’un des monuments les plus emblématiques de la ville, du pays et de la culture méditerranéenne. Celui-ci témoigne, entre ses murs et ses jardins, de l’évolution historique de la ville pendant le dernier millénaire, en réunissant des styles allant de l’époque arabe jusqu’au XIXe siècle, en passant par le Mudéjar du bas Moyen-âge, la Renaissance ou le Baroque. Il a été déclaré Patrimoine Mondial par l’Unesco en 1987, en reconnaissance de l’héritage de cultures et de civilisations qui subsiste encore dans cet ensemble harmonieux où tout est à sa juste mesure.

  • Le palais de Pierre le Cruel, l’un des édifices les plus importants de l’Alcázar, fut restauré par Charles Quint et Philippe IV. On découvrira surtout à l’extérieur le ravissant patio de las Doncellas (cour des Demoiselles d’honneur) réalisé par les meilleurs artisans de Grenade, un rectangle harmonieux encadré d’une double rangée de colonnes de marbre. Les demoiselles, princesses du sang, se tenaient à l’étage pour suivre les cérémonies qui avaient lieu dans la cour. On ne manquera pas aussi le salón de Embajadores et son dôme en bois de cèdre gravé et doré du XVe siècle. Si les travaux furent d’abord exécutés par des artisans maures qui apportèrent toute la fantaisie mudéjare, notamment dans des décors d’azulejos somptueux, les réalisations suivantes empruntent plutôt à l’Europe et à la Flandre .

IMG_20191013_143739.jpg

IMG_20191013_143819.jpg

IMG_20191013_144228.jpg

 

  • Les jardins de l’Alcazar sont magnifiques, d’influence arabe, ils ont ensuite été réformés en style Renaissance et romantique. Jets d’eau, fontaines, bassins, sculptures, buissons, arbustes et terrasses plantées de cyprès et de lauriers alternent dans un éblouissement de chaque instant. Les Andalous puis les paysagistes venus d’Afrique du Nord ont porté l’art à des sommets inégalés, afin de satisfaire le goût et les sens des califes. Un lieu idéal pour les siestes des chaudes journées d’été. D’autant plus qu’une cafétéria vous permettra de faire des pauses de temps en temps dans un lieu idyllique.

IMG_20191013_142959.jpg

IMG_20191013_143339.jpg

IMG_20191013_145626.jpg

IMG_20191013_142601.jpg

IMG_20191013_150357.jpg

IMG_20191013_144833.jpg
jhdr

 

  • Divers patios forment aussi des étapes clés de la visite. Le Patio de las Doncellas, les demoiselles, dont la décoration a été réalisée par les plus grands artistes de Grenade ; celui des muñecas, poupées, qui doit son nom aux visages qui décorent l’un de ses arcs et était l’endroit réservé aux domestiques qui travaillaient dans le palais ; celui de la Montería, de la chasse, ancien lieu de réunion de la cour royale avant de devenir lieu de rassemblement pour les chasses. Ou encore celui del Yeso, du plâtre, un jardin orné de superbes massifs de fleurs et de ruisseaux qui a conservé des éléments caractéristiques de l’alcazar de la dynastie almohade du XIIe siècle.

IMG_20191013_144503.jpg

IMG_20191013_145201.jpg

IMG_20191013_150921.jpg

 

 

J’ai adoré la visite de ce lieu magique, les influences musulmanes ont données des façades époustouflantes, dont mes yeux et mes pensées s’en souviennent encore. Tout au long de l’exploration, l’envoûtement opère, marcher au cœur du Real Alcazar c’est s’accorder un instant hors du temps.  L’entrée coûte 12,50 euros par personne.

 

LE CENTRE HISTORIQUE.

IMG_20191013_135100.jpg

IMG_20191013_151936.jpg

IMG_20191013_153430.jpg

IMG_20191013_154311.jpg

 

C’est évidemment un des passages obligé de la ville qu’on le veuille ou non, là où se concentrent la plupart des hauts lieux touristiques, des restaurants, des bars et des boutiques ! Le quartier Santa Cruz, particulièrement, est parfait pour flâner au hasard, en profitant du charme de tous ses recoins secrets. N’oubliez pas par exemple de passer par le Patio de Banderas, une place publique remplie d’orangers, légèrement à part du reste des ruelles et directement accolée à l’enceinte de l’Alcazár.

Les places principales regorgent de grands bâtiments historiques richement décorés; il n’est pas rare d’y entendre des musiciens qui jouent de la musique flamenco, comme sur la Plaza de San Francisco.

 

LA PLAZA DE ESPANA.

Ensuite, la visite se poursuit du côté de la célèbre place d’Espagne aussi mythique soit-elle, elle est juste merveilleuse. Cette étendue majestueuse, qui ressemble davantage à un monument qu’à une place de ville, a été construit pour l’exposition hispano-américaine de 1929. Nous avons adoré cette place, et la grandeur des espaces verts clôture ce lieu à la fois relaxant, familiale et romantique.

IMG_20191013_160353.jpg

IMG_20191013_161454.jpg

IMG_20191013_160333.jpg

IMG_20191013_160156.jpg

 

Séville est à la fois conquérante, passionnante et inspirante. Elle regorge de patrimoine culturelle, d’une douceur de vivre exquise et demeure autant pétillante que chaleureuse. Elle vous fera chavirer j’en suis certaine. Alors sans plus attendre, allez-y !

 

EUROPE BALTIQUE : ITINÉRAIRE ET BILAN.

C’est l’heure du bilan ! Nous espérons que nos articles et photos sur notre petit roadtrip en Europe de l’Est vous auront donné envie de découvrir ces merveilleux pays : vous trouverez ci-dessous un récapitulatif sous toutes les formes de notre périple de 6 jours !

 

carte baltiques

 

NOTRE ITINÉRAIRE EN EUROPE DE L’EST, EN BREF :

Nous sommes arrivés en Lituanie, plus précisément à Kaunas le 17 Septembre 2019, juste après notre séjour en Israël de deux jours. Nous avons coupé notre découverte de l’Europe Balte en deux car depuis la Lituanie nous nous sommes rendus 6 jours en Jordanie. Toutefois nous avons passé 3 jours entre Kaunas et Vilnius, puis à notre retour nous sommes partis 1 jour à Riga, capitale de la Lettonie puis nous avons fini par la découverte de Tallinn, capitale de l’Estonie, où nous sommes restés 2 jours. Nous nous sommes déplacés entre les capitales uniquement en Bus avec des compagnies tels Luxexpress, eurolines…

 

 

météeo

QUAND PARTIR EN MALAISIE :

 La meilleure période pour visiter la Lettonie, la Lituanie ou bien l’Estonie est l’été, de juin à septembre, pour profiter d’un climat doux (mais parfois humide) et surtout de longues journées. Néanmoins, nous étions en fin Septembre est nous avons eu un temps assez froid et sec, avec quelques jours de pluies.

 

 

coup de coeur

COUP DE CŒUR :

Nous connaissons bien évidemment très bien l’Europe, toutefois nous avons été assez surpris par le charme fou de ces capitales baltes. Un mélange de plusieurs cultures, une multitude d’église séduisante, des ruelles très agréables pour s’y promener, bref une douceur incontestable malgré le froid ! Nous ne pouvons faire des choix comme nous l’avons pu faire dans les bilans précédents mais le vieux Tallinn ou le vieux Vilnius sont enivrants. Toutefois, nous avons adoré retrouver l’alimentation européenne après 1 an en Asie, un bien fou !

 

IMG_20200113_175832.jpg

 

 

flops

NOS PETITS FLOPS :

  • Le froid. 

 

 

 

 

drones-professionnels-design-plat_23-2147694887

PAR RAPPORT AU DRONE :

Concernant l’utilisation du drone, je ne vois pas d’interdiction spéciale, toutefois respecter les lieux religieux et les sites qui sont bel et bien interdits.

 

 

ET CONCERNANT LE BUDGET :

L’Europe de L’Est contrairement à certains pays européens est assez bon marché, le coût de la vie quotidienne est minime. Cela reste très plaisant de découvrir ces pays sans excès, en toute simplicité. Que cela soit la Lituanie ou la Lettonie ou bien encore l’Estonie cela reste des pays Backpackers, même si l’Estonie reste un peu élevé contrairement à ces pays voisins.

 

bilan europe

 

 

 

 

L’EUROPE BALTE, EN CHIFFRE :

  • 747 km parcourus.
  • 0 jours de scooter.
  • 4 bus pris.
  • 2 jours de pluies sur 6.
  • 2 appartements loués.

 

 

ALORS, NOTRE BILAN ? 

L’Europe balte est attachante, particulièrement douce et paisible. Nous avons vraiment apprécié l’exploration de ces 3 pays souvent laissés de côté. Puis, les influences sont tellement différentes des autres pays européens que la séduction opère instantanément.

 

 

 

 

AMSTERDAM, LA SULFUREUSE.

7h00 du matin, l’air glacial, les yeux à peine ouverts de notre énième trajet en bus de nuits depuis notre retour en Europe, nous voilà sur le seuil des Pays-Bas dans la sulfureuse et capitale Amsterdam. Impossible de ne pas succomber au charme de cette capitale posée sur les flots, enchevêtrement de grands canaux aux eaux changeantes, comme autant de veines qui affluent vers son coeur.

Dans la Venise du Nord, le temps varie aussi vite que les teintes de l’Amstel, le ciel pur succède à la brume, la tempête arrive sans mot dire. Ville capricieuse et contrastée, à la fois moderne et classique, sage et délurée, conservatrice et innovante, elle saura captiver tout voyageurs qui se donne la peine de vraiment la découvrir, au-delà des clichés et poncifs.

Nous déambulons instinctivement dans la ville, passant à droite à gauche des canaux sans but précis juste en nous imprégnant totalement de l’esprit Amsterdam.  Même si le temps n’était pas au rendez-vous, j’ai adoré cette ville à la fois turbulente avec son quartier rouge mais tellement charmante avec ces ruelles et bâtisses.

IMG_20191006_080302.jpg

IMG_20191006_082206.jpg

IMG_20191006_081043.jpg

IMG_20191006_084826.jpg

IMG_20191006_084739.jpg

IMG_20191006_082533.jpg

IMG_20191006_090148.jpg

IMG_20191006_081911.jpg

IMG_20191006_090022.jpg

IMG_20191006_081502.jpg

IMG_20191006_093537.jpg

IMG_20191006_090540.jpg

IMG_20191006_092912.jpg

IMG_20191006_091934.jpg

 

Amsterdam est une ville à découvrir le jour et à redécouvrir la nuit, ce genre de ville qui chamboule les mœurs mais aussi le cœur.

Nous retournons à la gare centrale, récupérer nos affaires dans les consignes puis prendre le métro afin de récupérer notre bus pour nous rendre à Bruxelles. A ce moment là nous sommes un peu nostalgique de nous dire que notre voyage de plus de un an se termine dans peu de temps.

 

COPENHAGUE, L’IMPERTURBABLE.

Capitale du Danemark, Copenhague est à la pointe du design et des nouvelles technologies. Cette ville scandinave où il fait bon vivre mêle à la perfection modernité, simplicité et originalité ; affirmant son identité avec fierté à travers un passé viking et des sagas nordiques. Notre visite s’est déroulé sur deux jours, où nous avons abordé cette visite suivant les différents quartiers à explorer. Nous arrivons à Copenhague depuis Stockholm via un bus de nuit avec la compagnie flixibus. 

Mais avant nous décidons pour ces deux jours de laisser nos affaires en cabine et juste récupérer un petit sac avec le minimum vital car nous dormons chez un hôte airbnb et l’heure à laquelle nous pouvons nous rendre était bien plus tard dans la journée.

 

QUARTIER INDRE BY.

IMG_20191003_105614.jpg

IMG_20191003_105625.jpg

IMG_20191003_112223.jpg

IMG_20191003_113027.jpg

IMG_20191003_110723.jpg

 

C’est l’un des quartiers les plus originaux, agréables et verts de Copenhague avec plus plusieurs parties distinctes : Résidentiel au sud, puis anciennement portuaire et industriel au nord. Et au milieu coule une rivière ou plus précisément des canaux  traversant et ceinturant le célèbre port Nyhavn. 

IMG_20191004_131629.jpg

IMG_20191004_133945.jpg

IMG_20191003_121536.jpg

IMG_20191003_122352.jpg

IMG_20191003_121858.jpg

IMG_20191003_121324.jpg

 

Nous trouvons que ce quartier donne un petit aperçu de ce que peut être Amsterdam, en beaucoup plus coloré, c’est une certitude.  Par contre, nous n’avons pas voulu faire le Parc Tivoli car pour nous, cela été hors-budget. C’est un parc d’attraction de plus de 170 ans.

 

 

QUARTIER CHRISTIANVAHN.

IMG_20191003_113046.jpg

IMG_20191004_130222.jpg

IMG_20191004_125348.jpg

IMG_20191004_125059.jpg

 

Je pense que c’est le quartier le plus insolite et underground que nous avons pu faire jusqu’à présent avec Christiana. Un lieu et un univers hors-normes assez anarchiste où pratiquement aucune lois règnent. Nous avons quand même été choqué de voir des parents emmenés leurs enfants sur ce lieu, je trouve que le contexte est pas trop propice pour des enfants ( vente de drogues, squat… ) Hormis, cette petite parenthèse, j’ai adoré cet endroit peu commun et rempli de street-art.

IMG_20191004_124207.jpg

IMG_20191004_124102.jpg

IMG_20191004_123926.jpg

 

Nous avons aussi admirer l’ Église de Notre-Sauveur, une des plus belle églises de Copenhague avec une vue incroyable sur la ville depuis son insolite tour en spirale. (bien sur la vue est payante).

IMG_20191003_113424.jpg

IMG_20191003_113629.jpg

 

 

QUARTIER OSTERBRO.

IMG_20191003_125945.jpg

IMG_20191003_131832.jpg

IMG_20191003_131453.jpg

IMG_20191003_131942.jpg

IMG_20191003_130127.jpg

 

Après la visite de Christiana, direction les remparts du Kastellet. Un parc arboré qui peut à la fois vous permettre de vous détendre ou à la fois vous promenez tranquillement le temps d’un instant. Nous avons adoré les moulins présents. Un charme fou ! Puis juste après en route pour admirer la fameuse petite sirène de Copenhague. Bon qu’on se l’avoue on la pensait vraiment plus grande. Et le meilleur moyen de la rencontrer est de se balader le long des quais Kobenhavns Havn. 

IMG_20191003_135150.jpg

 

 

 

Cph_districts

 

Puis après nous profitions de la fin de la journée en arpentant diverses rues avant de rentrer dans notre airbnb.

IMG_20191003_141557.jpg

IMG_20191003_110415.jpg

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES. 

– MONNAIE.

Il s’agit de la couronne danoise. 1 euro = 7,47 DKK.

– TRANSFERT AEROPORT-CENTRE VILLE.

je vous recommande de prendre le métro car c’est le plus rapide et le moins cher. Environ 10€ le ticket (pour un taxi comptez environ 70€).

– SE DÉPLACER.
  • La tarification en métro dépend du nombre de zones traversées.
  • Le City pass est valable 24 h ou 72 heures. La Copenhague Card (de 24 à 120 heures) est valable pour tous les moyens de transport, toutes zones confondues. Elle donne également l’accès gratuit à de nombreuses attractions et musées ainsi qu’à des réductions dans certains restaurants.
  • Vous pouvez acheter une carte anonyme à créditer : La Rejsekort. Vous devrez ensuite la valider à chaque entrée et sortie de transport. 2 inconvénients : La carte est payante (80 DKK) et un minimum de 50 DKK doit être crédité pour utiliser les transports. Bref, pratique si vous comptez revenir à Copenhague, mais pas forcément économique dans le cas contraire.
  • L’application Mobilbilletter Hovedstaden permet d’acheter les tickets en ligne.

 

 

Copenhague est une ville agréable et super jolie, avec beaucoup de facettes différentes. Néanmoins, c’est une des villes les plus chers d’Europe, du coup vous devez impérativement prévoir un budget conséquent pour visiter cette ville. Mais, Copenhague vous séduira entre tranquillité et émerveillement.

 

 

 

 

 

 

STOCKHOLM, LA RAYONNANTE.

Stockholm est une capitale étrange, complexe, et pourtant fabuleusement attirante. Cette ville est un archipel de quatorze îles, mais les cinq quartiers incontournables sont concentrés, s’agissant de Gamla Stan, l’île de SkeppsholmenNorrmalmÖstermalmDjürgarden et Södermalm.

La Suède est l’un des états-membres de l’Union Européenne, mais n’est pas dans la zone euro donc à savoir avant de partie que la monnaie suédoise est la couronne, et le taux actuel de change est de 10 couronne (SEK) pour 1 euro.

Nous avons découvert Stockholm et ses charmes à pied, même si il sera parfois nécessaire de prendre les transports pour aller d’un point à un autre. A noter que pour un voyage de plus de trois jours, le plus économique sera d’acheter une carte magnétique rechargeable, la Turistkort SL. Elle est disponible aux guichets de certaines stations de métro, mais aussi dans les points de vente Pressbyrån.

 

GAMLA STAN.

IMG_20191001_145202.jpg

IMG_20191001_145405.jpg

Nous avons démarré notre découverte de Stockholm en 4 jours par Gamla Stan. C’est le vieux Stockholm, le quartier le plus ancien, mais aussi le plus touristique. Un conseil,  éloignez-vous des rues bondées, des boutiques de souvenirs et des circuits de visites tracés, et découvrez les placettes, les ruelles calmes et leurs façades orangées. Mais, nous ne doutons pas que Gamla Stan restera votre quartier préféré après la visite de cette jolie capitale nordique.

Nous arrivons sur Stortorget, la Grand-Place cernées de belles maisons colorées datant du XVIIe et XVIIIe siècle. On y observe également un musée dédié aux lauréats du prix Nobel. Non loin de là nous retrouvons le Château royal. Avec ses 600 pièces, c’est l’un des plus grand château au monde. La relève de la garde royale se déroule tous les jours dans la cour. Nous n’y assisterons pas non plus, préférant explorer chaque recoin de cette vieille ville.

IMG_20191001_145708.jpg

IMG_20191001_145819.jpg

IMG_20191001_144850.jpg

IMG_20191001_144258.jpg

IMG_20191001_145219.jpg

IMG_20191001_161053.jpg

IMG_20191001_144838.jpg

IMG_20191001_161928.jpg

IMG_20191001_160812.jpg

 

 

Ne manquez surtout pas Mårten Trotzigs Gränd, la ruelle la plus étroite de la ville. Elle ne mesure que 90 cm et compte 36 marches. Il n’est pas facile de s’y croiser ! C’est le lieu le plus insolite de Stockholm.

IMG_20191001_150239.jpg

IMG_20191001_150252.jpg

IMG_20191001_154700.jpg

 

 

 

CÔTE HORNSTULL.

De l’autre côté de la rive, nous explorons le quartier d’Hornstull, très calme et paisible, offrant un jolie point de vue sur Gamla Stan.

IMG_20191001_152029.jpg

IMG_20191001_152140-1.jpg

IMG_20191001_151425.jpg

IMG_20191001_152449.jpg

 

NORRMALM, LE STOCKHOLM MODERNE.

Après avoir fait le tour du vieux Stockholm, nous sommes allés explorer Norrmalm.  Nous logeons vraiment juste à côté de la grande artère principale, dans une auberge de jeunesse. A l’inverse de Gamla Stan, ce quartier est l’une des facettes modernes de la capitale. Il est l’un des hauts lieux du shopping de la ville, avec une artère piétonne très longue (Drottninggatan), plusieurs centres commerciaux et de nombreuses enseignes de décoration et prêt-à-porter. Puis, après nous sommes descendus du côté de Helgeandsholmen, un petit îlot juste en face de Gamla Stan. 

IMG_20191001_160655.jpg

IMG_20191002_101844.jpg

IMG_20191001_142042.jpg

IMG_20191001_144210.jpg

IMG_20191001_161103.jpg

 

 

 

 

L’ÎLE ALBERGET.

IMG_20191002_113527.jpg

IMG_20191002_113106.jpg

L’île d’Alberget est une extension de balade intéressante surtout après avoir arpenté les boulevards bruyants de Norrmalm. Cette petite île est un havre de tranquillité et de verdure. Et ça, cela fait du bien ! Malheureusement pour nous, la pluie fut au rendez vous cette journée-là à Stockholm du coup nos visites furent écourtées parfois par ce temps très capricieux. Du coup,  nous rentrons le longs des quais de Strandvägen, sur le quartier d’Östermalm.

IMG_20191002_112432.jpg

IMG_20191002_104218.jpg

IMG_20191002_103408.jpg

IMG_20191002_104911.jpg

 

CARTE QUARTIER TOURISTIQUE A VOIR / CARTE DES MÉTROS.

carte etsok

stockholm-map-metro-1

INFORMATIONS PRATIQUES.

– COMBIEN DE JOURS POUR VISITER STOCKHOLM ?

Au minimum 3 jours.

– TRAJET AEROPORT-CENTRE VILLE ?

L’aéroport d’Arlanda est très bien desservi par l’Arlanda Express. Une sorte de TGV très scandinave, avec du bois et du Wifi (fonctionne pour de vrai), qui file à 200 km/h pour rejoindre le centre-ville de Stockholm en 20 min. Son prix : entre 270 SEK et 300 SEK par trajet selon la saison. Départ toutes les 15 minutes.

Sinon, la solution petit budget, ce sont les autobus de la compagnie Flygbussarna (12€ par adulte) avec un temps de trajet de 45 mn environ. Départ toutes les 10 mn de 5h à 1h du matin.

 

Stockholm est une très jolie capitale, qui en fait rêver plus d’un. Je dirai que 3 jours suffisent à bien arpenter les rues et les différents quartiers de la ville. Toutefois, Stockholm fait parti de ces villes très très chère surtout quand on voyage en tant que backpackers, néanmoins je sais qu’un jour j’y retournerai afin de visiter les nombreux musées d’art et de design que j’ai pu rater.

 

 

 

PETRA, MERVEILLE DU MONDE N°4 !

IMG_20190922_055018.jpg

Cette visite là, comment ne pas se languir ?! Réveil matinal, nous partons rejoindre l’entrée du site de Pétra où nous garons la voiture sur le parking gratuit non loin de l’entrée. Nous avons attendu presque 40 minutes jusqu’à ce que les portes ouvrent avec peu de personne, et nous vous conseillons de faire exactement la même chose : y aller tôt le matin ! Pour apprécier le calme, la lumière et la fraîcheur, trois points très important à prendre en compte lors de votre visite.

Après les écrits de Lawrence d’Arabie, c’est sans aucun doute le film de Steven Spielberg de 1989 – mettant en scène l’immortel Indiana Jones – qui a contribué à faire connaitre le grandiose site de Pétra. Ignorée du grand public jusqu’au début des années 1930, en raison de l’absence de mention de cette cité antique du désert dans les textes bibliques, la majestueuse Pétra est depuis bientôt un siècle une inépuisable source de connaissance pour les archéologues, qui n’en ont jusqu’alors fouillé que le dixième.

Enfouie au creux des arides gorges du sud de la Jordanie, elle compte aujourd’hui parmi les incontournables points de visite du Moyen-Orient. Son histoire est très ancienne, puisqu’elle fut en son temps la capitale d’un peuple commerçant très influent, les Nabatéens, qui régnèrent en maîtres sur la région à partir du VIe siècle avant J.-C. et qui furent délogés par l’empire romain.

De cette antique civilisation nous sont parvenues d’époustouflantes façades taillées dans le grès, abritant temples et tombes royales, dont les couleurs ondulent au gré des mouvements du soleil. Je ne vais pas vous donner de conseils pour comment visiter Pétra à part d’y aller tôt le matin car au cours de la journée l’ambiance n’est plus même. Donc perdez vous dans ce magnifique site et visitez tous les coins et recoins de cette empire grandiose.

Je dois avouer que la cité en elle même est encore plus impressionnante que ce que j’imaginais. Ne faites donc pas trop de recherche au préalable pour être encore plus surpris une fois sur place ! Nous avons découvert ces merveilles de nos propres yeux, sans appréhension, sans cette sensation d’avoir déjà vu. Bon d’accord, nous savons quand même à quoi ressemblait le Trésor, forcément, on vous l’accorde !

 

LA TRAVERSÉE DU SIQ.

IMG_20190922_062524.jpg

IMG_20190922_062920.jpg

IMG_20190922_063256.jpg

Lorsque l’on remonte le Siq pour la première fois en marchant dans ce long couloir entouré de gigantesques canyons nous nous attendons pas vraiment à apercevoir le Khazneh aussi vite. Toutefois, justement n’allez pas trop vite et prenez le temps d’admirer les détails de la roche, vous pourrez y trouver des pierres ressemblant à un poisson ou encore à un éléphant suivant l’angle de vue ! Puis c’est l’endroit le plus frais du site donc profitez au maximum !

De nombreuses représentations des divinités nabathéennes ou encore des mini temples sont à découvrir tout le long du Siq. Vous pourrez aussi admirer les anciennes gouttières à certains endroits et observer le travail et l’ingéniosité des civilisations qui étaient là, il y a plus de 2000 ans ! Les variations de couleurs sont superbes, le Siq aura un tout autre visage suivant l’heure à laquelle vous le traversez. Et même à la fin de nos 2 jours à Pétra le spectacle était toujours aussi magique !

IMG_20190922_063725.jpg

 

 

LE TRÉSOR.

Peu avant de sortir du Siq, apparaît ce qui est, pour bon nombre de visiteurs, le monument le plus exceptionnel de la cité antique de Pétra, le Khazneh Firaoun ou trésor du Pharaon.

IMG_20190922_063748.jpg

IMG_20190922_064906.jpg

IMG_20190922_064111.jpg

 

Cet édifice est extraordinairement bien conservé. Il doit son nom à une légende locale qui raconte qu’un pharaon aurait caché son trésor dans l’urne (tholos) coiffant le sommet du petit temple qui surmonte le fronton de l’édifice. Au siècle dernier, des chercheurs ont tenté de prouver ces faits mais ont vite été déçus d’apprendre qu’en fait cette urne n’était pas creuse et ne pouvait en aucun cas contenir quoi que ce soit.

Haut de 43 m et large de 33 m, le Khazneh a été taillé dans le grès rose de la montagne. On peut encore apercevoir les encoches qui ont servi à accrocher les échafaudages. Il comprend plusieurs éléments d’architecture hellénistique, par exemple le tholos, ou encore certaines sculptures.

Il est construit sur deux niveaux. Sur le premier, la façade de l’édifice est surmontée d’un fronton supporté par six colonnes terminées par des chapiteaux corinthiens. Remarquez les cornes typiquement nabatéennes, aux angles. Entre les colonnes sont disposés des reliefs très abîmés par l’érosion et les attaques humaines (balles de fusil) représentant deux cavaliers : les Diocures, Castor et Pollux, qui guident les âmes des défunts. Au centre du fronton, on devine un disque solaire entouré de cornes de bovin ainsi que d’épis de blé. Ce sont les symboles de la déesse égyptienne Isis, probablement assimilée à la déesse nabatéenne Al-Uzza. Puis, la partie supérieure se compose d’un édifice central circulaire, le tholos, où sont sculptées des divinités, et de panneaux latéraux composant un péristyle. On peut aussi voir deux victoires ailées.

IMG_20190922_080004.jpg

 

 

Puis, après ce fameux trésor direction le reste du site où de nombreux tombeaux royales se dressent face à nous. Même si le trésor est très bien conservés les autres tombeaux ne déméritent pas du tout.  Ils sont tout autant fascinant !

IMG_20190923_110420.jpg

IMG_20190922_071326.jpg

IMG_20190922_070451.jpg

IMG_20190922_070051.jpg

IMG_20190922_085138.jpg

 

Nous décidons par la suite de nous rentre au célèbre point de vue, la randonnée est assez dure d’autant plus sous la chaleur. Mais une fois arrivée, le spectacle est magique. De nombreux locaux sont implantés sous une tente pour vous faire payer la boisson afin de prendre une photo depuis leur tente. Les prix restent raisonnables. Si vous vous rendez tôt comme nous, les jordaniens dorment, du coup l’accès est libre. Et, sur cette randonnée vous serez jamais seul, de nombreux chiens pourront accompagner votre petit promenade d’1 heure.

IMG_20190922_073032.jpg

IMG_20190922_083044.jpg

IMG_20190922_080235.jpg

IMG_20190922_080034.jpg

IMG_20190922_075207-1.jpg

 

Ensuite, direction la partie la plus éloignée du site et son célèbre monastère, le chemin est très long mais cela vaut vraiment le coup de s’y rendre. La structure est autant jolie et impressionnante que celle du trésor, puis le lieu est vaste ce qui permet d’avoir cette sensation de « peu de monde ». Puis, en haut de nombreuses randonnées s’offriront à vous, et permettent ainsi d’accéder à de nombreux viewpoints.

IMG_20190922_072202.jpg

IMG_20190922_104721.jpg

IMG_20190922_104540.jpg

IMG_20190922_100202.jpg

IMG_20190922_101835.jpg

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES.

– Combien de temps faut-il prévoir pour visiter Pétra ?

Comptez au minimum 2 jours à Pétra si vous voulez voir les principaux sites sans trop vous presser. Bien sur si vous voulez en voir le plus possible il faudra y rester plus longtemps. Je pense qu’il faut au moins 5 jours pour voir tous les points d’intérêts de Pétra et faire la majorité de ses randonnées.

Quand nous y étions le site de Pétra ouvrait de 6h à 18h, mais les horaires peuvent changer en fonction des heures de levers et de couchers du soleil, renseignez vous avant.

– Pétra by night ?

Les lundis, mercredis et jeudis vous pouvez assister au « Petra by night » moyennant 17 JOD par personne. Au programme de ces deux heures : musique traditionnelle et surtout la fameuse vue du Trésor avec des bougies à ses pieds. Le départ se fait à 20h30 du visitor center avec un guide. Les places sont limitées, vous pouvez les acheter au visitor center de Pétra ou auprès de revendeur.

– Quand faut-il aller à Pétra ?

La haute saison à Pétra s’étend de mars à mai, le printemps est une des périodes idéale pour visiter la Jordanie. L’automne est aussi une période agréable, sans doute moins prise d’assaut que le printemps. Personnellement nous étions en pleine période d’été, une chaleur étouffante ! Prévoyez bouteille d’eau, crème solaire et casquette.

 

Les mots demeurent toutefois impuissants à décrire la beauté mystique de ce lieu classé au patrimoine mondial de l’Unesco, et ce n’est pas pour rien que ce site est aussi classé en tante que Merveilles du Monde. C’est de la magie, de la fascination à chaque recoins, les yeux grands ouverts du début jusqu’à la fin, Pétra envoûte et ça, ça fait du bien !

 

 

LE PASS MUSEUM EN TURQUIE, LEQUEL CHOISIR ?

CONCERNANT ISTANBUL ?

istanbul-museum-pass

Qu’est-ce que le Istanbul Museum Pass, et dois-je en acheter un ? Beaucoup de gens qui envisagent de visiter la métropole turque se posent cette question. Tout dépend bien évidemment du séjour que vous envisagez. Si vous prévoyez une visite de tous les lieux et monuments célèbres d’Istanbul, ce pass vous permettra d’éviter les longues files d’attente et de faire surtout des économies.

  • Qu’est-ce que le Museum Pass Istanbul ?

Le Museum Pass est une carte qui vous donne accès à plus de 300 musées historiques et aux points d’intérêt culturels appartenant au ministère de la Culture et du Tourisme de la République de Turquie. Il existe deux types de pass : le Museum Pass Istanbul qui permet de visiter tous les monuments et musées conventionnés d’Istanbul, et le Museum Pass Turquie qui permet de visiter tous les monuments et musées conventionnés de Turquie.  Les deux sont valables pendant un certain nombre de jours, à partir du moment où vous l’utilisez pour la première fois (et non à partir du moment où vous l’avez acheté).

Le Museum Pass Istanbul comprend l’accès gratuit aux monuments suivants :

  • La Basilique Sainte-Sophie / Hagia Sophia
  • Le Palais de Topkapi (y compris le harem)
  • Le Musée archéologique d’Istanbul
  • Le Musée de la mosaïque d’Istanbul
  • Musée des arts turcs et islamiques
  • Musée des sciences et technologies de l’Islam
  • Église de Chora
  • Musée de la maison Galata Mevlevi
  • Musée du palais Yıldız
  • Musée Rumeli Hisar
  • Musée Fethiye
  • Hagia Irene

 

Le Museum Pass Istanbul coûte 220 TL (35€) par personne. La carte est valable 5 jours à compter de sa première utilisation. Cependant, vous ne pouvez visiter qu’une seule fois chaque musée inclus dans le Pass Museum. Le nom du demandeur est inscrit sur chaque carte. Il peut vous être demandé de fournir une pièce d’identité lors de la saisie.
Les enfants de moins de 12 ans entrent gratuitement dans les sites inclus. Inutile de leur acheter une carte.

 

CONCERNANT LA TURQUIE ?

images

Le Museum Pass Turquie coûte 375 TL (60€) par personne. La carte est valable 15 jours à compter de sa première utilisation. Elle donne accès à presque tous les sites visitables de la Turquie et vous permet de faire pas mal d’économies. C’est ce que nous avons choisi par rapport à la durée de notre voyage et aux sites que nous voulions explorer.

*A savoir que plusieurs régions proposent une carte Pass museum.

SINGAPOUR : NOTRE BILAN.

C’est l’heure du bilan ! Nous espérons que nos articles et photos sur Singapour vous auront donné envie de découvrir ce merveilleux pays : vous trouverez ci-dessous un récapitulatif sous toutes les formes de notre périple de 3 jours !

 

NOTRE ITINÉRAIRE A SINGAPOUR, EN BREF :

Nous sommes arrivés à Singapour le 11 Août 2019 depuis Jakarta en Indonésie, c’est la dernière destination que nous faisons à trois (avec le meilleur ami de Adam). Nous sommes restés trois jours à Singapour, ce qui est largement suffisant pour visiter la ville. Le 13 Août nous prenons le bus pour un retour en Malaisie, à Melaka.

 

 

météeo

QUAND PARTIR EN MALAISIE :

La meilleure période pour se rendre à Singapour s’étale sur les mois de juillet à septembre. Notez toutefois que la ville est chaude et humide tout au long de l’année et que ces indications ne vous permettront d’obtenir qu’un léger avantage de confort climatique par rapport au reste de l’année.

 

coup de coeur

 

COUP DE CŒUR :

Contrairement aux autres pays, Singapour est une entité. Et faire des choix sur ce que nous avons idolâtré dans ce pays peut s’avérer un peu difficile.

  • Gardens by the bay, ce magnifique et immense jardin est une des attractions phare de Singapour. Un pur moment d’émerveillement, de calme et de douceur.
  • Marina Bay, cet hôtel est un petit bijou architectural, très fascinant à observer.
  • Le coucher de soleil en direct du Marina Bay.
  • Le spectacle des lumières le soir en plein Gardens bay.
  • Les différents quartiers ! 
  • L’ambiance de Singapour. Même si cette ville ne jure que par le business, et possède un côté très luxueux,  quand on s’y promène, nous trouvons cette ville à la fois très aéré et agréable pour se balader et découvrir en même temps. Et tout cela en toute sérénité.

 

IMG_20191217_151716.jpg

 

 

flops

NOS PETITS FLOPS :

  • Le prix. Singapour est une ville très très chère. Que cela soit au niveau des hébergements qu’au niveau de l’alimentation. (Pour les globe-trotteurs nous vous conseillons le quartier hindou).

 

 

 

drones-professionnels-design-plat_23-2147694887

 

PAR RAPPORT AU DRONE :

Pour tous les amoureux de drone, Singapour ne dispose d’aucune restriction, le pays est sous couleur vert sur le site Ohmydrone. Donc amusez-vous !

 

 

ET CONCERNANT LE BUDGET :

En ce qui concerne le budget, Singapour est je pense un des pays le plus chers que nous ayons visité. Et avant de partir, il faut en être conscient surtout si vous voyagez en mode globe-trotteurs. Toutefois, je vous avoue que nous nous sommes octroyés quelques plaisirs notamment boire un verre sur la terrasse du Marina Bay pour admirer le coucher de soleil, ou encore aller voir une exposition de mode sur Guo Pei.

 

BILAN SINGAPOUR

 

 

SINGAPOUR, EN CHIFFRE :

  • Une trentaine de km parcourus.
  • 0 jours de scooter.
  • 1 musée visité.
  • 5 métros pris.
  • 0 jour de pluies sur 3.
  • 3 jours de chaleur intense.
  • 3 glaces mangés.

 

ALORS, NOTRE BILAN ? 

Singapour est une ville a voir au moins une fois dans sa vie, car elle est irréelle mais en même temps traditionnelle et culturelle. Puis c’est un véritable enchantement de se promener à travers ces nombreux quartiers très distincts. Le calme qui règne dans ce pays est lui aussi très agréable, et je pense que tous ces atouts font de Singapour une des villes les plus paisibles au monde.

LAOS : ITINÉRAIRE ET BILAN.

C’est l’heure du bilan ! Nous espérons que nos articles et photos sur le Laos vous auront donné envie de découvrir ce merveilleux pays : vous trouverez ci-dessous un récapitulatif sous toutes les formes de notre périple de 20 jours !

 

 

LAOS

 

NOTRE ITINÉRAIRE AU LAOS, EN BREF :

Nous sommes arrivés au Laos le 4 juin 2019 depuis le Vietnam et plus particulièrement  la ville d’Hué. Le trajet a duré quasiment toute une journée avec le passage de la frontière Donsavanh/ Lao Bao. Nous avons atterri dans la ville de Savannakhet, où nous sommes restés juste 1 nuit, dans le but de bien se reposer avant de commencer l’aventure laotienne. Puis, dès le lendemain direction Paksé avec la découverte des alentours de la cité de Champassak. (2 jours/ 3 nuits). Puis nous nous sommes rendus dans la ville de Thakhek, dans le but ultime de partir 4 jours en trip en moto pour faire la fameuse Loop. De retour sur Thakek nous nous sommes accordés quelques jours de tranquillité (4 jours), puis nous voilà dans le bus direction Vientiane (1 jour) , la capitale laotienne.

Par la suite, nous prenons un bus qui nous emmènera à Vang Vieng (2 jours) où la masse touristique nous a vite fait partir sur Luang Prabang. Cette dernière est notre coup de coeur, nous y sommes restés 4 jours, et nous avons adoré surtout ces alentours et ces nombreuses cascades. Puis, dernière destination de notre escapade laotienne, Phonsavan et sa plaine de jarre. (2 jours)

 

 

météeo

QUAND PARTIR AU LAOS :

Le Laos est soumis à un climat tropical influencé par la mousson. Entre les mois d’avril et octobre, c’est la saison des pluies. Il fait chaud, avec des températures pouvant atteindre 30°C au mois de mai.

La meilleure saison reste de décembre à février.

 

 

coup de coeur

COUP DE CŒUR :

Le Laos est le pays où je ne savais pas trop à quoi nous attendre, et pourtant ce fut réellement une jolie découverte toute en douceur et en nature. Pour les amoureux de la nature, le Laos est pour vous la destination idéale, entre cascades, paysages karstiques, randonnée, rizières…

Nous vous avons tout même fait  une petite liste de nos coup de cœur :

  • Luang Prabang, ville avec un charme fou ! Tranquillité, spiritualité, une sensation de douceur unique !
  • Kuang si waterfall, Magnifique chute d’eau, un vrai paradis terrestre où l’on peut se baigner en toute tranquillité !
  • La loop de Thakhek, l’aventure par excellence, 4 jours de liberté où on en prend plein les yeux.
  • Les rencontres avec des voyageurs français, si il y a bien une chose que nous avons plus particulièrement adoré au Laos, c’est la proximité et les échanges avec des voyageurs où nous avons même partagé des bons moments. Alors une pensée à F-X et Milk, et à Amélie et Yann.
  • La grotte de Konglor Cave. Magique !
  • Les petit-déjeuners laotiens, et leur pancake à la banane .
  • Paksé , et sa chute d’eau immense.

 

IMG_20191217_141828.jpg

 

 

 

flops

NOS PETITS FLOPS :

  • Les transports. Si il y a bien une chose que nous pouvons « reprocher » au Laos, c’est l’esprit trop décontracté des locaux. Et plus particulièrement des chauffeurs de bus. Il nous est arrivé plusieurs fois de mettre 2 fois plus de temps que la durée prévu de notre temps de trajet !
  • Les frais bancaires. Notez que nombre des distributeurs automatiques ne délivrent que 1 million de kips (environ 105 €) maximum (mais jusqu’à 10 fois par jour !), ce qui multiplie les frais fixes prélevés à chaque opération par votre banque, mais aussi par l’établissement local (environ 20 000 kips). Le réseau ANZV (à Vientiane) et la Banque Franco-Lao permettent de retirer jusqu’à 2 millions de kips (environ 210 $) jusqu’à 4 fois sur la journée, mais la commission prélevée par la banque laotienne est aussi deux fois plus élevée (40 000 kips).

 

 

 

 

drones-professionnels-design-plat_23-2147694887

 

PAR RAPPORT AU DRONE :

Pour tous les amoureux de drone, le Laos dispose d’aucune restriction, nous avons pu le faire voler en toute tranquillité.

 

 

 

ET CONCERNANT LE BUDGET :

En ce qui concerne le budget, le Laos est un pays pour « globe-trotteur », on peut facilement s’en sortir avec très peu de dépenses journalières. Toutefois certains transports peuvent être parfois un peu excessifs c’est pourquoi nous vous conseillons de voir plusieurs agences avant d’acheter vos billets afin de comparer les prix qui peuvent être parfois très variés.

 

bilan laos

 

 

LE LAOS, EN CHIFFRE :

  • 1900 km parcourus.
  • 16 jours de scooter.
  • 6 bus pris.
  • 2 jours de pluies sur 20, dont une tempête tropicale où nous avons fini inondés !
  • 1 trip en moto de 4 jours.
  • 3 parties de pétanque.
  • 3 repas partagés entre voyageurs.
  • 5 Laobeer bu.
  • 1 soirée passée avec les laotien à Konglor Cave, à danser et manger.

 

ALORS, NOTRE BILAN ? 

Le laos c’est fantastique ! Tout est naturel et authentique (hormis Vang Vieng), on se sent bien, posé et décontracté. C’est l’aventure tout le temps mais sans pression, c’est admirer les paysages karstiques si envoûtant, c’est être en osmose avec la nature à n’importe quel moment. Le Laos est une destination à voir et surtout à ne pas tarder d’explorer car je pense que dans quelques années le Laos sera le Cambodge ou la Thaïlande d’aujourd’hui. Un mot d’ordre, authentique, alors foncez !

 

 

 

 

 

PAMUKKALE, ENTRE CHÂTEAU DE COTON ET RUINES D’HIERAPOLIS.

La Turquie est un pays fascinant, on s’attends pas du tout à voir de tels paysages et de lieux insolites, différents et exceptionnels. Mère nature ne cessera de nous surprendre et c’est le moins que l’on puisse dire en découvrant une petite merveille comme le château de coton turque : Pamukkale. 

Nous arrivons à Pamukkale depuis Göreme avec un Bus de nuit, nous avons été très surpris de l’accueil pas très chaleureux de certains turcs notamment à travers quelques sociétés de transport. Le site Naturel de Pamukkale se trouve dans la province de Denizli à quinze kilomètres au nord-est de la ville. Et c’est exactement dans cette ville que certains bus vous laisseront. Du coup, soit il y a une navette gratuite de l’agence de bus qui viendra vous récupérer (comme cela a été le cas pour nous à 5 heures du matin ) ou soit il vous faudra prendre un taxi.

 

LE CHÂTEAU DE COTON.

dav_soft

jhdr_soft

Pamukkale est aussi appelée Château de Coton. Et oui, Pamuk signifie coton et Kale  se traduit château en Turc ! Ces cascades figées sont réellement d’un blanc d’une incroyable pureté et en les regardant, on a vraiment l’impression que c’est du coton de près et de la neige de loin !

jhdr_soft

jhdr_soft

jhdr_soft

 

 

Mais comment tout cela s’est – il formé ?

En fait, l’origine de ces bassins c’est les eaux thermales qui ont leur source juste un peu plus haut. C’est la coulée de cette eau ultra chargée en calcite qui s’évapore sur les falaises qui a donc entraîne la formation de ces travertins qui ressemblent un peu à une succession de petits nuages de coton.

Depuis de nombreuses années ce site est l’un des hauts lieu du tourisme en Turquie. A une certaine époque il y a carrément eu des hôtels qui ont été construits sur le haut des terrasses. Ces derniers ont fort heureusement été détruits au moment où le site a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1988.

jhdr_soft

Je vous conseille de vous y rendre très tôt, puis qu’on se le dise ce merveilleux paysage se transforme peu à peu en lieu shooting des instagrammers. Je veux bien qu’on se laisse tenter parfois par des photographies sur des lieux cultes pour avoir de joli souvenir qui ne la jamais fait, mais quand il y a trop de personnes qui font cela que pour le business je trouve cela particulièrement désolant. Cela détruit la nature de certains lieux comme ici à Pamukkale.

dav_soft

Si vous voulez éviter cette foule touristique et avoir un peu de calme, nous vous conseillons de vous y rendre le matin. Vous pouvez également vous baigner donc n’oublier pas de prendre votre maillot de bain !

 

LE SITE DE HIERAPOLIS.

Cette cité  thermale antique a été fondée au  IIème siècle avant Jésus Christ par Attalides de Pergame. La cité a été complètement détruite par un tremblement de terre et a, par la suite, été reconstruite dans un style 100% romains cette fois aux environs de l’an 100. Ce site est classé au Patrimoine de l’Unesco pour ses vestiges romains et chrétiens ainsi que pour sa gigantesque nécropole de plus de 1 200 tombes.

Hiérapolis devrait son nom à Hiera, épouse de Télèphe, roi légendaire de Pergame et fils d’Héraclès. Cette cité grecque se développa essentiellement grâce à l’exploitation de ses eaux thermales où les malades affluaient dans l’espoir d’y guérir leurs maux.

La plupart des édifices antiques composant la ville tels que le gymnase et le théâtre ont été bâtis par les romains au cours des II et IIIe siècles. La ville dédiée à Apollon comporte également un magnifique temple jouxté d’une fontaine, le nymphée des Tritons, érigée en l’honneur du dieu rayonnant et où les oracles exercés  leurs prédictions.

jhdr_soft

jhdr_soft

jhdr_soft

jhdr_soft

jhdr_soft

jhdr_soft

jhdr_soft

Ce site est un vrai petit bijou, ne passez pas tout votre temps dans les bassins d’eau chaudes mais plutôt à explorer ces ruines. Quand nous nous y sommes promenés il y avait tout simplement personne. Et ça, on adore !

 

INFORMATIONS PRATIQUES.

  • Le site est ouvert tous les jours de 8h à 18h. (Pour éviter les foules on vous recommande clairement de venir à l’ouverture)
  • Le prix d’entrée est de 60 TL (octobre 2019) L’entrée comprend l’accès à Pamukkale, à Hierapolis mais cela ne comprend pas les bains qui se trouvent au sommet du site (50 TL de plus pour se baigner dans les sources… un bain qui, selon nous, n’en vaut pas spécialement la peine)

  • La sortie du site est définitive. Si comme nous vous venez à l’ouverture vous ne pourrez pas sortir en milieu de journée puis revenir pour le coucher du soleil. Il faudra repayer une entrée.
  • 2 entrées se trouvent sur le haut du site (où arrivent les bus). Si vous êtes en indépendant le plus simple est d’entrer par l’entrée qui se trouve dans le village.

 

 

Le site de Pamukkale est un lieu très intéressant à aller explorer, d’une part parce que le paysage change vraiment de tout ce que vous avait pu voir en Turquie, puis d’autre part cela permet d’être encore plus ancré dans l’histoire de l’antiquité greco-romaine.

 

 

 

TOUS NOS CONSEILS POUR VOYAGER AVEC UN DRONE.

drones-professionnels-design-plat_23-2147694887

 

L’ère 2020 approche et vous avez décidé d’acheter un drone pour vos prochaines vacances, et voyages ? Vous voulez vous lancer dans cette nouvelle aventure ? Alors cet article est fait pour vous !

 

Rien de tel que de profiter des vues aériennes et de somptueux paysages ! Pour cela, un drone voyage s’avérera être un compagnon idéal. Personne ne peut regretter cet achat certes excessif. Toutefois, avant de l’acheter, il est judicieux et préférable de connaître les modalités de votre transporteur. En effet, si vous avez décidé de prendre l’avion, les règles sont quasiment aussi nombreuses que les compagnies et il est donc impératif de les savoir si vous ne voulez pas que votre petit bijou soit confisqué.

C’est pourquoi, on vous explique toutes les règles et ainsi vous apporter des indices pour choisir le meilleur drone de voyage pour des instants magiques.

 

1.VOYAGER AVEC SON DRONE EN AVION.

valise drone

Il faut savoir que voyager avec son drone en avion n’est qu’une question de formalité. L’élément le plus « dangereux » n’est pas le drone en lui-même, mais bien les batteries qui l’accompagnent, car l’énergie contenue dans ces dernières peut s’avérer dangereuse en altitude. Pour cela, il suffit de prendre quelques précautions.

  • Commencez par interroger la compagnie avec laquelle vous voyagez pour connaître le nombre de batteries supplémentaires autorisées à être emportées en cabine et l’énergie maximale qui est autorisée.
  • Emballer vos batteries avec des sachets Lipo Anti-déflagrant.
  • Puis, nous vous conseillons d’emporter votre drone en cabine afin d’éviter les vols ou les pertes de vos valises.

 

 

2.QUEL DRONE POUR VOYAGER ?

pack-colore-drones-modernes_23-2147681861

Choisir un drone pour son voyage implique de prendre en compte différents critères, à noter : le prix, la qualité de l’appareil et de sa caméra, sa taille, son poids, son autonomie, etc.

Si vous voyagez  de façon légère ou tout simplement en avion, privilégiez un modèle pliable ou un mini drone, de façon à ne pas empiéter sur la place de vos affaires personnelles.

Si vous êtes adepte de la plongée sous-marine, pensez aux appareils submersibles. Certains modèles permettent de profiter de vos plongées et du coup de les immortaliser.

Puis, en fonction de votre budget, vous trouverez sûrement votre bonheur ! Voici une petite liste de drone qui ont fait leurs preuves :

  1. Dji = Le Mavic Pro 2, le Spark ou le Mavic Air. (c’est celui que nous possédons). vous trouverez sur leur site toutes les descriptions sur les qualités de tous leurs drones. 
  2. HUBSAN = H501A X4 Air Pro.
  3. Parrot = Le Bebop 2.
  4. Robosea = Le Biki. (qualité vidéo 4K, pour plongée)
  5. GoPro = GoPro Karma.

 

Si vous avez des questions que le Mavic Air, ou autres drones n’hésitez surtout pas, nous saurons répondre à vos besoins.

 

 

3.CHAQUE PAYS, UNE LÉGISLATION DIFFÉRENTE ?

vector-prohibition-signs-do-not-use-drones-in-this-area

 

Après s’être équipé du drone et des accessoires indispensables, il est temps de se poser la question de la législation avant de voyager avec un drone. Tout d’abord, il faut savoir que chaque pays a sa propre législation sur l’utilisation des drones de loisir :

  • certains pays interdisent les drones de loisir et nécessitent une licence, il est donc difficile d’utiliser son drone en voyage dans un de ces pays.
  • d’autres autorisent les drones de loisir mais une autorisation est nécessaire; il est alors possible de l’obtenir pour son voyage sous réserve d’avoir le temps de faire la demande avant son départ, pas toujours évident lors d’un voyage de dernière minute.
  • enfin, pas mal de pays autorisent les drones de loisir, sans demander de licence ou d’autorisation.

 

Dans ce dernier cas, pensez bien à consulter la législation du pays. Pour la plupart des pays, les restrictions sont souvent les suivantes:

  • ne pas voler en ville.
  • ne pas survoler de bâtiments.
  • ne pas survoler de personnes / animaux et ne pas s’approcher à moins de 50 mètres.
  • ne pas dépasser 120 mètres d’altitude.
  • voler en gardant le drone à vue, soit environ 150 mètres.

 

4.FORMATION OU PAS ?

En soi, je ne trouve pas cela nécessaire si vous êtes passionné par ce nouvel outil vous saurez jour après jour l’utiliser malgré la peur du début de le voir voler. Toutefois, si vous ressentez le besoin de vous former il existe de nombreuses vidéos sur youtube ou des formations qui peuvent vous permettre de mieux gérer l’utilisation de votre drone.

 

En tout cas, faire l’acquisition d’un drone est un outil indispensable à la découverte d’un pays, il offre vraiment une nouvelle dimension, ceux que nos yeux ne peuvent voir. C’est un véritable plaisir à le faire voler. Toutefois nous insistons vraiment aux utilisateurs de drones de faire attention aux législations et aux lieux interdits de vols, et aussi respecter les lieux ou les moments sacrés.

NUSA PENIDA, L’ÎLE AUX FALAISES CAPTIVANTES.

Nusa Penida a été un sacré coup de cœur lors de notre voyage à Bali ! On est littéralement tombé sur le charme. Cette île à 30 minutes en bateau de Bali est parfaite si vous rêvez d’aventure. En effet, ici, nous sommes loin du tourisme de masse, bienvenue sur une île autant sauvage que Lombok.

Autrefois très délaissée par les touristes, Nusa Penida commence à beaucoup intéresser les voyageurs. La preuve, dans pas longtemps la quasi-totalité des routes seront bétonnées, et des hôtels sont en construction… Cela dit, si nous sommes totalement transparent, les “routes” de Nusa Penida sont pour l’instant un peu chaotiques, donc si vous comptez louer un scooter faite attention, vraiment !

IMG_20190807_134033.jpg

IMG_20190805_135217.jpg

IMG_20190805_135101.jpg

IMG_20190805_175928_1.jpg

 

 

KELINGKING BEACH.

IMG_20190807_085450.jpg

Du coup, direction l’exploration et nous commençons par Kelingking Beach, vous l’avez sûrement déjà vu. Cette plage est rendue célèbre par les grands Instagrammers qui s’y sont rendus ! Kelingking Beach est un incontournable de Nusa Penida. La route pour s’y rendre est assez chaotique. Mais en scooter, c’est largement faisable, il faut juste faire attention. Puis pensez à faire le plein, car il est parfois difficile de trouver de l’essence au cœur de l’île.

IMG_20190807_095923.jpg

IMG_20190807_092408.jpg

Il y a un chemin étroit (enfin si on peut appeler ça un chemin) construit en bouts de bois, mis de travers, en guise de marches. Attention, c’est dangereux. La pente est raide et le chemin n’est pas adapté si vous avez deux pieds gauches… Si vous souhaitez descendre, prenez votre temps, des bonnes chaussures et surtout de l’eau. Il faut environ 20 minutes pour descendre et 30 minutes pour remonter.

BROKEN BEACH ET ANGEL’S BILLABONG.

IMG_20190807_114219.jpg

IMG_20190807_114605.jpg

IMG_20190807_114730.jpg

IMG_20190807_115245.jpg

Deux autres incontournables de Nusa Penida et au même endroit. Broken Beach, c’est  d’abord cette falaise trouée avec de l’eau en contrebas. Vous ne pourrez pas sauter ou vous baigner car premièrement, les courants sont très dangereux et deuxièmement, vous ne pourrez pas remonter. Toutefois, le cadre est vraiment joli, très idyllique malgré le monde !

Puis, Angel Billabong est très joli aussi et on peut se baigner si on ne s’approche pas trop du bord. Cette différence de couleur offre un petit tableau aux nuances bleutées envoûtantes. Un vrai plaisir pour les yeux !

IMG_20190807_122037.jpg

IMG_20190807_104513.jpg

IMG_20190807_120419.jpg

 

 

GUYANGAN WATERFALL.

Malgré le nom, Guyangan n’est pas vraiment une cascade. Ce temple caché au bord de l’océan est insolite. Les escaliers bleus pour s’y rendre sont uniques et vous en fera perdre la tête, attention à ceux qui ont le vertige cela peut s’avérer parfois périlleux.  La remontée des marches est un peu sportive, munissez vous d’une bouteille d’eau !

IMG_20190806_141630.jpg

IMG_20190806_142520.jpg

Puis vous n’échapperez pas aux locaux à l’entrée du temple qui vous feront porter un sarong pour respecter les coutumes traditionnelles des  balinais. Il vous fera donc donner de l’argent.

 

DIAMOND BEACH.

IMG_20190806_104110-1.jpg

Pour s’y rendre, il faut retraverser toute l’île. Et le chemin pour y aller est assez long. Cette plage voisine d’Atuh Beach, est selon nous la plus belle plage de l’île avec celle de Kelingking. Une fois garé sur le parking en haut, vous devrez payer le droit d’entrée sur le site car c’est il est protégé. Il faut savoir que par ce chemin vous avez d’ailleurs la possibilité d’accéder à Atuh et Diamond Beach. Profitez en pour admirer la vue incroyable depuis les hauteurs des falaises de Nusa Penida. C’est absolument somptueux, et envoûtant !

IMG_20190806_110329.jpg

IMG_20190806_104852.jpg

IMG_20190806_104726.jpg

IMG_20190806_104239.jpg

 

Le chemin pour descendre à la plage est très abrupte. Les marches ont été taillées dans la roche et à certains endroits le passage n’est vraiment pas grand. Dès lors que vous arrivez sur la plage, comme pour toutes les autres plages de Penida, faites très attention au courant.

IMG_20190806_111656.jpg

IMG_20190806_113427.jpg

 

 

IMG_20190805_175010.jpg

 

 

météeo

QUAND PARTIR A NUSA PENIDA ?

  • Saison sèche : avril à octobre = haute saison
  • Saison des pluies : novembre à mars (mais c’est assez relatif car nous n’avons quasiment jamais eu de pluie en novembre et décembre)

 

COMBIEN DE TEMPS RESTER SUR L’ÎLE ?

Nous pensons qu’au moins 3 jours sont nécessaires pour visiter et découvrir la plupart des trésors cachés de l’île. Si vous souhaitez prendre votre temps pour vous détendre à certains endroits, alors prévoyez un séjour d’au moins 4-5 jours.

 

COMMENT S’Y RENDRE ?

Pour nous la solution la plus économique reste le ferry, le départ se fait depuis Pandang Bai vers Nusa Penida à 11h, mais à notez que les horaires changent souvent pour le départ du ferry.

Le prix du ticket pour un aller simple est de 31 000 IDR pour les adultes, et 26 000 IDR pour les enfants. L’avantage de partir en ferry est que vous pouvez prendre votre scooter, vélo ou moto sur le bateau. Pour prendre votre scooter sur le bateau, il faut payer un supplément de 50 000 IDR. Vous pouvez acheter votre ticket directement sur le port de PadangBai.

 

 

Nusa Penida est un véritable coup de cœur en Indonésie, les paysages sont vraiment somptueux, sauvage. On y ressent une certaine liberté d’autant plus de la visiter librement avec un scooter. Néanmoins, avec la construction des routes, le tourisme ne va pas tarder à croître de plus en plus vite sur Nusa Penida. Nous vous conseillons de vous y rendre au plus vite, avant que l’île ne perde son âme… Avant qu’il ne soit trop tard pour profiter de cette sensation d’être privilégié face à de tels paysages.