DUBLIN, L’ICONIQUE.

Je pense que Dublin est une capitale iconique pour commencer, d’une part pour ce culte de pénétrer dans des pubs où la Guinness coule à flot, puis d’autre part pour son architecture très « vieux Brooklyn », assez underground. Nous sommes restés deux jours à Dublin et malgré une petite mésaventure, nous avons trouvé Dublin à la fois déconcertante pour cet amour festive entre musique, drogue et bière, mais aussi tout autant paisible pour se promener le long du fleuve à travers certains quartiers insolites.

IMG_20191008_114304.jpg

IMG_20191008_113221.jpg

IMG_20191008_113737.jpg

IMG_20191008_114453.jpg

IMG_20191008_123535.jpg

IMG_20191008_130727.jpg

IMG_20191008_131908.jpg

 

Nous avons commencé la journée par nous promener dans le centre ville, et nous avons adoré la multitude de boutiques très irlandaises et vertes. Puis nous nous sommes rendus à la Christ Church cathedral, qui à l’origine, fut construite en bois par les Danois, en l’an 1028. Elle fut ensuite rebâtie en pierre au XIIsiècle par le comte anglo-normand Richard de Clare, plus connu sous le nom de Strongbow, ce qui en fait le plus ancien bâtiment en pierre encore debout de Dublin. Malgré une restauration au XIXsiècle, elle a conservé en grande partie son style roman d’origine. D’abord celtique, puis catholique, la cathédrale Christ Church devient ensuite anglicane suite à la Réforme anglaise vers 1530.

IMG_20191008_121104.jpg

IMG_20191008_120310.jpg

IMG_20191008_115656.jpg

IMG_20191008_120945.jpg

IMG_20191008_115936.jpg

IMG_20191008_120201.jpg

 

Ensuite, direction le fameux Temple Bar, ce pub à la façade rouge vif et noir, est l’une des images d’Epinal de la ville. Il date de 1840 mais a été maintes fois rénové. A l’intérieur, c’est ambiance garantie dans ce lieu authentique tout en bois brut. On vient y boire une bière ou un Irish coffee à n’importe quelle heure de la journée.

IMG_20191008_131000.jpg

IMG_20191008_131004.jpg

IMG_20191008_130921.jpg

 

Pour les connaisseurs, le Temple Bar propose une superbe sélection de 180 whiskeys ! D’autres goûteront le fameux combo : huîtres – Guinness. Une légende.

Dublin ou aussi surnommée « la planète verte » a tous les avantages d’une capitale européenne, des musées et une programmation culturelle incroyable, tout en gardant son atmosphère à taille humaine. À Dublin, tout se fait à pied. De la rive Nord un peu prolo à la rive Sud plus chic et touristique, la ville a son folklore bien à elle. Vivante, chaleureuse, animée, Dublin a un grand coeur. Toutefois, nous n’avons pas été conquis à cent pour-cents, mais on se dit que lorsque nous découvrons que les capitales d’un pays cela peut s’avérer à la fois frustrant et parfois décevant car nous visitons même pas un dixième du patrimoine que le pays peut nous offrir et c’est vraiment notre ressenti pour l’Irlande. Cependant je suis convaincu que aller à Dublin pendant la Saint Patrick a une dimension totalement différente et hors-normes qu’il faut vivre au moins une fois dans sa vie.

 

COMMENT REJOINDRE AÉROPORT DEPUIS LE CENTRE-VILLE DE DUBLIN ?

Il existe des navettes dédiées qui sont directement reliées au centre-ville incluant tous les endroits principaux incluant Temple Bar, O’Connell Street, Heuston Station ou encore Grafton Street. Les navettes sont disponibles 24 heures sur 24. Je vous suggère toutefois d’opter pour la ligne 747, qui fonctionne de 7h à 23h environ.

Comme compagnie de navette, il y a Airlink qui est opéré par Dublinbus avec les lignes 747 et 748. Le tarif est de 3 € pour un enfant et 7 € pour un adulte. C’est le moyen le moins cher sans perdre trop de temps.

 

VILNIUS, LA SURPRENANTE.

Nous avons visité Vilnius avant notre séjour en Jordanie, où comme je vous les expliqué les tarifs sont très bas pour se rendre dans ce pays du Moyen orient. Donc pourquoi pas profiter !

Vilnius est surprenante, délicate et charmante. Nous avons littéralement adoré. C’est un véritable plaisir de se balader tranquillement dans ses ruelles pavées à la découverte d’édifices séduisants.

Vilnius est avant tout la capitale de la Lituanie, et est réputée pour son architecture baroque, particulièrement remarquable dans sa ville médiévale. Les bâtiments bordant les rues partiellement pavées reflètent différents styles et époques, de la cathédrale néoclassique de Vilnius à l’église gothique de Saint-Anne.

Étant l’une des villes d’Europe centrale les plus à l’est, Vilnius connaît un fort brassage des cultures orientale et occidentale. En 1994, sa vieille ville a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

IMG_20190919_114921.jpg

IMG_20190918_150319.jpg

IMG_20190918_113149.jpg

IMG_20190918_120832.jpg

LA VIEILLE VILLE.

Ce qui nous frappe plus particulièrement à Vilnius c’est ces nombreux clochers. Une multitude d’églises se dressent dans la ville et c’est merveilleux. Leurs architectures et leurs couleurs parfois différentes subliment la ville.

IMG_20190918_114232.jpg

IMG_20190918_114713.jpg

IMG_20190918_114945.jpg

IMG_20190918_115400.jpg

IMG_20190918_115448.jpg

IMG_20190918_115153.jpg

IMG_20190919_115632.jpg

 

 

Nous voici arrivés sur la grande place principale de Vilnius, sorte de charnière entre la ville moderne et le centre historique. La première chose qui surprend quand on arrive sur la place, c’est l’immense cathédrale toute blanche et son clocher quelques mètres plus loin. La chapelle à l’intérieur de la cathédrale est dédiée à Saint-Casimir. il s’agit d’un des mausolées les plus imposants d’Europe qui expose le sarcophage de 600 kg du roi Casimir. Pour 4,5 euros, on peut visiter le clocher sur la place qui culmine à 57 m de haut.

IMG_20190918_122040.jpg

IMG_20190918_121029.jpg

IMG_20190918_122131.jpg

 

Un des autres points d’intérêt de la place est la statue du grand-duc Gediminas, fondateur de Vilnius. Puis, impossible de rater la colline aux trois croix dominant la ville au loin ainsi que le Gediminas Castle. Le vieux Vilnius est super captivant,nous passons tour à tour devant des maisons anciennes pleines d’histoires ainsi que devant des édifices parfois plus modernes.

IMG_20190918_121825.jpg

 

IMG_20190919_113850.jpg

IMG_20190919_115449.jpg

IMG_20190919_115405.jpg

IMG_20190919_115817.jpg

IMG_20190919_120031.jpg

 

 

Vilnius est une capitale remarquable comme exemple d’un réseau de rues et d’urbanisme, caractéristiques du Moyen Âge. La richesse de Vilnius tient aussi à la diversité de ses peuples qui tous ont laissé leurs traces : Lituaniens, Juifs, Polonais, Russes, Allemands, Biélorusses, Karaïmes et Tatares. Ici, même les religions vivent en harmonie et tous les cultes cohabitent (catholique, gréco-catholique, orthodoxe, évangéliste-luthérien, évangéliste-réformateur, juif, musulman). L’harmonie tient enfin à l’intégration d’espaces naturels dans le centre historique. C’est pourquoi, visiter Vilnius c’est  s’inviter à un séjour culturel et romantique en toute cohérence, et ça on l’apprécie d’autant plus.

 

 

AMMAN, CAPITALE DYNAMIQUE DE LA JORDANIE.

Nous arrivons à Amman depuis Vilnuis en Lituanie, oui nous avons trouver l’aller-retour le moins cher de tous 50 euros aller-retour par personne, étant vous dire que notre choix de visiter la Jordanie ne sait pas trop fait attendre.  Pour visiter la Jordanie la meilleure option est la location de voiture très simple et bien plus efficace que de prendre les transports locaux où les villes ne sont pas si bien desservies que ça.

Du coup, bienvenue en Jordanie où nous nous sommes rendus dans un premier temps à Amman, capitale du pays. Amman se visite en une journée, sans location de voiture tout peut se faire à pied, malgré la chaleur.

Il faut savoir qu’avec le visa Jordanien, vous disposez d’un pass qui vous permet de visiter les sites culturels de la Jordanie. Le tarif change en fonction du nombre de jour que vous voulez attribuer à Pétra. Nous nous avons pris deux jours à Pétra soit 95 euros par personne. De ce fait, avant chaque entrée vous devez faire valider votre Pass afin d’accéder aux nombreux lieux.

 

AMMAN, PREMIERE VILLE DE NOTRE ROADTRIP. 

IMG_20190920_145309.jpg

IMG_20190920_144357.jpg

IMG_20190920_144006.jpg

 

Nous commençons la visite par le théâtre romain, situé en plein centre ville. Ce théâtre magnifiquement restauré est l’un des sites phares d’Amman. Il a été creusé à flanc de collines et peut accueillir plus de 6.000 personnes. Un magnifique vestige de l’époque romaine comme nous en allons découvrir beaucoup en Jordanie. Pensez à rentrer dans le musée, de nombreux textiles et parures d’autrefois y sont présentés.

IMG_20190920_150530.jpg

IMG_20190920_145430.jpg

 

 

Puis, direction la citadelle, perchée sur des collines de la ville, témoignant du riche passé d’Amman. La ville a en effet abrité de nombreuses civilisations : perses, grecques, romains, byzantins de quelques dynasties musulmanes. Un site historique au riche passé qui reste un incontournable à visiter ! Puis la vue sur Amman est assez jolie.

IMG_20190920_152454.jpg

IMG_20190920_155340.jpg

IMG_20190920_160613.jpg

IMG_20190920_152234.jpg

IMG_20190920_155404.jpg

IMG_20190920_153034.jpg

 

 

Notre journée à Amman se fini sur la citadelle où nous redescendons doucement vers notre hôtel. Le lendemain nous reprenons le mini car pour l’aéroport afin de récupérer la voiture loué pour notre roadtrip de 6 jours.

VIENTIANE, CAPITALE PAISIBLE DU LAOS.

Même si Vientiane n’arrive pas en tête des sites à visiter au Laos, c’est la capitale où règne une athmosphère paisible, presque engourdie où le temps semble s’étirer avec indolence, tranche radicalement avec la frénésie des autres capitales de ses pays voisins.  Cela dit, Vientiane n’a que très peu de sites touristiques à visiter. C’est le moins que l’on puisse dire. Ici pas de temple grandiose, pas de muraille, ni de rue splendide.

 

CÔTE HISTOIRE.

Le nom laotien de Vientiane est Vieng Chan, signifiant « Ville du Santal » ou « Ville de la lune« , le Mékong réalisant ici un méandre généreux en forme de croissant de lune. Viang signifie quant à lui à la fois « Ville » et « Forteresse« , c’est pourquoi le roi Setthathirat aurait fortifié l’ancien Muang qui existe ici depuis le X ème siècle, et en a  fait sa capitale en 1563 à la place de Luang Prabang, jusque là ville principale du Pays.

Prospère au VXIII ème s., Vientiane est presque totalement détruite au XIX ème s. par les Thaïlandais emportant avec eux le fameux bouddha d’Emeraude. L’arrivée des Français marque alors le renouveau de la ville, dont plusieurs bâtiments coloniaux subsistent encore. Après la révolution de 1975, le nouveau régime, soucieux de limiter l’exode rural, n’entreprend rien pour développer la capitale.

 

UNE JOURNÉE DE VISITE.

Notre séjour à Vientiane fut très court, non pas parce qu’elle n’est pas assez attrayante mais plutôt parce que nous avons du prendre le bus pour rejoindre Vang Vieng assez tôt en fonction des horaires proposées. Du coup, une fois arrivée sur place en fin d’après-midi, nous voilà vite ressorti à la conquête de cette capitale discrète. Voici les monuments que nous avons exploré, rassurez vous il y a quand même 2-3 choses qui valent le coup !

IMG_20190613_174048.jpg

Nous avons adoré Patuxai, ce curieux arc de triomphe érigé vaguement à l’image de celui de la Place de l’étoile à Paris, mais dont la décoration est inspirée de la mythologie laotienne. C’est un monument commémoratif en l’honneur des morts des différentes guerres, toutes confondues.

IMG_20190613_173702.jpg

IMG_20190613_173941.jpg

 

IMG_20190613_174251.jpg

IMG_20190613_174121.jpg

IMG_20190614_113432.jpg

IMG_20190614_094549.jpg

IMG_20190613_183230.jpg

IMG_20190614_114519.jpg

IMG_20190614_094708.jpg

 

Nous avons également vu le Temple Wat Ong Teu, dont sa façade verte et or me fascine toujours autant. Ce temple est situé au centre d’un ensemble de cinq monastères, disposés en croix selon les quatre points cardinaux (Wat Inpeng, Ouest/ Wat Mixay, Est/ Wat Chanh, Sud/ et enfin Wat Haysok, Nord). C’est également le temple du « Bouddha lourd« , car il abrite le bouddha en bronze le plus important de Vientiane.

IMG_20190614_095351.jpg

IMG_20190614_095416.jpg

 

Le Temple Wat Simuang est le temple le plus vénéré de la ville parce qu’il abrite le Lak Muang (pilier tutélaire), qui selon la légende cette lourde pierre aurait été plantée en écrasant une jeune femme enceinte. Elle s’était, parait-il offerte en sacrifice. (Un peu glauque et irréel, on vous l’accorde). Néanmoins ce temple est très décoré, nous ramenant par ces couleurs, ces statues et ces détails aux temples Hindous.  Aujourd’hui le temple Wat Simuang est le temple de la chance et de la divination.

IMG_20190614_113225.jpg

IMG_20190614_113139.jpg

IMG_20190614_113141.jpg

 

Ne passez pas à côté du Stupa Noir, le That Dam, malgré qu’il doit son nom à toutes ses moisissures clairsemés de végétation, selon la légende, il serait le gardien d’un dragon à sept têtes qui aurait protégé la ville lors des invasions siamoises. Quant on connaît cet époque tragique de l’histoire du Laos, nous pouvons nous dire que sa protection a été guère efficace.

IMG_20190613_171236.jpg

 

COMMENT SE RENDRE DE LA GARE DE BUS NORD AU CENTRE VILLE ?

Ne vous fiez pas à tout ces taxis et songtheos (taxis collectifs) qui vous diront qu’il n’y a aucun autre moyen de transport pour se rendre au centre-ville. Il existe bien un bus qui se prend juste devant la gare centrale où de nombreux locaux attendent. C’est le bus n°29, le ticket coûte 5 000 kips.

 

Vientiane est un arrêt rapide dans l’exploration du Laos, toutefois de nombreux voyageurs y passent plus de temps afin de faire des démarches administratives pour des visas des pays voisins, même si elle n’est pas si attrayante et jolie que sa voisine Luang Prabang par exemple, elle reste la capitale du Vientiane, une capitale des plus paisibles en Asie et rien que pour ça, cela fait un bien fou.

 

 

 

HANOI, CAPITALE CAPTIVANTE DU VIETNAM.

Hanoi est restée authentiquement vietnamienne bien qu’une partie de son histoire lui ait été imposée de l’extérieur par la force, la ruse et la séduction. Soit plus de 1 000 ans de civilisation chinoise, et près d’un siècle de colonisation française. Ces deux cultures ont apporté leur contribution à l’esthétique et au caractère de la ville, façonnant ainsi un visage et une personnalité uniques.

Nommée Thang Long, la ville du dragon qui s’élève, 800 ans durant, elle devient définitivement Hanoi, la ville au dessus du fleuve, en 1831. La capitale s’étend en effet sur la rive occidentale du fleuve rouge, (Song Hong) venu des montagnes chinoises du Yunnan. La destinée de cette ville est peu commune, fascinante, étrange et troublante. Une destinée discraite et tenance faite de sagesse confucianiste et bouddhiste.

Nous sommes restés assez longtemps à Hanoi, le temps pour nous de nous reposer un peu et de prévoir la suite de notre périple. Nous sommes arrivés à Hanoi depuis Mu Cang Chai, une véritable aventure rempli de galère et d’attente. Nous avons eu la chance de passer avec le train dans la fameuse « Rue du Train« , cette rue très étroites qui captivent de nombreux voyageurs lors du passage du train.

 

VISITER LA VIEILLE VILLE ET SA CITE HISTORIQUE. 

Le quartier de la vieille ville est incontestablement le poumon de Hanoi. Entre la valse des motos, l’assourdissant fond sonore des klaxons et le mélange des odeurs qui commencent dès les premières heures de la journée. Il faut se perdre à pied dans les rues de la vieille ville pour s’imprégner de l’atmosphère, se familiariser avec ce désordre organisé qui y règne et vivre une expérience sans pareil.

IMG_20190702_132355.jpg

IMG_20190702_132322.jpg

IMG_20190702_133115.jpg

IMG_20190702_133214.jpg

IMG_20190702_132700.jpg

IMG_20190711_173007.jpg

IMG_20190711_171657.jpg

IMG_20190711_171930.jpg

 

 

LE FAMEUX PASSAGE DU TRAIN.

IMG_20190702_130528.jpg

IMG_20190702_130050.jpg

IMG_20190708_122905.jpg

C’est devenu l’une des attractions les plus en vogue de Hanoi : attendre le train qui traverse la ville entre des immeubles tellement rapprochés qu’on a du mal à croire que même une voiture pourrait s’y engouffrer. Il faut d’abord savoir qu’il n’y a pas une seule mais plusieurs « rues du train », de part et d’autre de la gare de Hanoi. Les horaires bien sûr diffèrent en fonction de l’endroit où vous attendez le train.

  • Sur le tronçon nord (Sapa), le train passe tous les jours de semaine, vers 19h, et plusieurs fois dans l’après-midi le week-end au niveau du 10 Dien Bien Phu. 
  • Sur le tronçon sud, il passe tous les jours en milieu d’après-midi (15h30) et le soir (19h) au niveau du croisement entre les avenues Le Duan et Kham Tien.

Il est bien évidemment difficile d’être plus précis dans les horaires car tout dépend de l’endroit où vous l’attendrez… Dans tous les cas, prévoyez du temps pour voir le train. Soyez là en avance.

 

Nous sommes égalemment passés vers le Mausolée d’Ho Chi Minh. Prévoyez de couvrir vos épaules et vos genoux pour pouvoir accéder à l’enceinte du mausolée.

IMG_20190702_140852.jpg

 

TRANSFERT AEROPORT/CENTRE VILLE HANOI.

Nội Bài – l’aéroport de Hanoï se trouve à 30 km du centre-ville. ​Comme la plupart des voyageurs choisissent de rester dans un hôtel dans le vieux quartier de Hanoï, plusieurs moyens de transport sont donc à votre disposition: le bus 86, le taxi, le transfert en voiture privée, la navette des compagnies aérienne.

  • Voiture privée : Il faut compter au moins 40 minutes en voiture privée pour le trajet entre l’aéroport et le centre-ville de Hanoï. Cela demande beaucoup plus de temps pendant les heures de pointes (7-8am; 4.30-6.30pm). Soyez prévoyant si vous avez un vol international. Comptez 14$.
  • Le bus orange 86 : dessert que l’aéroport de Nội Bài et le centre-ville de Hanoï. Il s’agit du meilleur choix pour les voyageurs indépendants. Les bus partent toutes les 20-25 minutes depuis l’aéroport de Nội Bài et le centre-ville. Ils accueillent les passagers aussi bien au terminal domestique qu’à celui international. Le ticket coûte 35 000 Dongs.

  • Taxi : Le trajet en taxi de l’aéroport de Nội Bài au centre-ville de Hanoï varie entre 350 000 vnd, 450 000 vnd et plus en fonction de l’emplacement de votre hôtel.

    A la sortie de l’aéroport, il est facile de prendre un taxi. Mais si vous arrivez tard, après 23h, les taxis se font plus rares. Ce serait mieux de réserver une voiture privée à l’avance. Les compagnies de taxi les plus populaires pour ce trajet sont: Nội Bài taxi, Việt Thanh taxi, Nội Bài airport taxi.

  • Navette : Cela a été notre solution, nous attendions le bus 86 quand une navette d’un hotel s’est arrêté proposant alors son tarif de 40 000 Dongs par personne.

Si Hanoi peut s’avérer fatiguante par la circulation, le monde et le désordre, ces vieux quartiers, et la petite ruelle du train restent les points charmants de cette capitale dynamique. Son athmosphère demeure unique, parsemés de plusieurs découvertes et d’une vie locale attachante.

PHNOM PENH, CAPITALE DU CAMBDOGE AUX MULTIPLES FACETTES.

La Capitale du Cambodge était surnommé « la perle de l’Asie du Sud-Est » à l’époque coloniale. Afin de mettre en valeur les trésors architecturaux de la civilisation khmère, les français ont conçu une ville quadrillée de larges avenues bordés de luxueux bâtiments.

Phnom Penh a aussi souffert de l’impact de la guerre qui a laissé de nombreuses traces dans le coeur et la mémoire des Cambodgiens mais aussi dans la ville. Les édifices religieux ont le plus été touchés, rasés en grande partie par les Khmers rouges.

Pour la petite histoire, au XV ème siècle le nom de la capitale avait des airs de poème : « Capitale des Quatre Bras (cours d’eau), heureuse maîtresse du Cambodge, nouvelle Indraprashtha, noble fortunée et frontière du royaume » . C’est à partir de 1863 que cette ville prend la forme de capitale avec le protectorat imposé par la France au roi Norodom.  Puis s’en suivra des années de guerre, et d’appropriation du territoire. Depuis le nom de la ville est dû à une certaine Mme Penh qui selon une jolie légende, cette dame découvrit quatre statues de bronze dans un tronc d’arbre sur le fleuve du Mékong. Pour mettre à l’abri ce trésor, elle éleva une butte en pierre : le Phnom (colline en Khmer) sur lequel fut ensuite édifié un temple, d’où le nom aujourd’hui de Phnom Penh.

 

IMG_20190516_152726.jpg

IMG_20190516_122649.jpg

IMG_20190516_121445.jpg

Phnom Penh est une ville paisible qui séduit par son kaléidoscope de contrastes. Elle se visite à pied car c’est le meilleur moyen de voir cette ville dont ses quartiers ne se ressemblent en rien.

Nous avons commencé notre ballade par nous rendre au Palai Royal : Wat Preah Keo avec la Silver Pagoda. Malheureusement pour nous, nous sommes arrivés pendant les heures de fermeture entre 11h et 14h. Faites donc attention. L’entrée coûte environ 9 euros par personne. Une tenue adaptée est demandée. Vu de l’extérieur ce palais nous renvoie à celui visité à Bangkok. Son architecture est très luxueuse, son inspiration traditionnelle khmère a beaucoup d’allure avec ses toits étagés aux tuiles vernissées et ses frontispices (façade) sculptés.

IMG_20190516_115550.jpg

IMG_20190516_115639.jpg

IMG_20190516_115502.jpg

 

IMG_20190516_115836.jpg

IMG_20190516_120116.jpg

IMG_20190516_115941.jpg

 

Nous continuons notre promenade le long du fleuve, puis nous décidons de nous rendre au S-21. Outre ces temples majestueux, Phnom Penh possède aussi un héritage historique dur à porter.

Cette visite nous semble être d’une importance capitale pour toute personne en visite dans la capitale : à la fois pour comprendre ce pays, mais surtout pour la « Mémoire du monde ».

Cela n’est en rien réjouissant, la visite du S-21 est tout de même bouleversante. Nous en sommes ressortis abasourdis par les horreurs perpétuées à travers tout le Cambodge pendant les quatre années de 1975 à 1979, au pouvoir de Pol Pot et des Khmers Rouges.

IMG_20190516_144359.jpg

Lorsque l’on visite ce genre de lieu, un silence règne du début jusqu’à la fin de la visite parmi les visiteurs. Resté presque en état après en evacuation à la va-vite en 1979, cet ancien lycée est devenu le théâtre de l’horreur pendant 4 ans, la prison la plus terrifiantes du Cambodge. Environ 20 000 personnes y subirent des atrocités, des tortures et des viols avant d’être achevées au camp d’extermination de Choeung Ek. Seuleument une poignée survécut. Les Khmers rouges firent de Tuol Sleng (S-21) un centre de purge pour leurs propres cadres, les potentiels opposants au régime de Pol Pot et les intellectuels pour n’importe quel motif et surtout sans distinction d’âge.

IMG_20190516_134239.jpg

Nous recommandons l’utilisation des audioguides dont le contenu est clair et précis. Sans, nous n’aurions fait que survoler le lieu. Ainsi, nous visitons les quatre bâtiments A, B, C et D, les uns après les autres. Nous passons de cellule en cellule, ne pouvant détacher notre regard des photos en noir et blanc : celles des victimes, qui n’ont pas été détruites par le personnel avant leur fuite ; ainsi que celles prises à la découverte du lieu.

IMG_20190516_132845.jpg

IMG_20190516_135803.jpg

IMG_20190516_134304.jpg

IMG_20190516_132808.jpg

Et bien évidemment qu’on ne peut pas s’empêcher de songer à ses nombreuses victimes où toutes nos pensées vont vers elles.

Le musée est ouvert tous les jours de 8h à 17h, et l’entrée coûte environ 4,50 euros par personne, avec audioguide compter 2,50 euros en plus.

 

Pour continuer cette visite dans l’atrocité des Khmers rouges, vous pouvez vous rendre au Killing Fields, situé à une vingtaine de kilomètres de la capitale. C’est le mémorial de Choeung Ek. Nous avons décidé de ne pas nous y rendre, la visite du camp S-21 nous a dans un sens suffit, puis l’attrait touristique autour de Choeung Ek par les chauffeurs de Tuk-Tuk nous a fortement déplu.

 

pass

 

En parlant de Tuk-Tuk, si vous voulez vous déplacer à Phnom Penh, songez à utiliser l’application PassApp, elle est super efficace !

 

 

 

 

Phnom Penh est une capitale moderne, très différente des villes visitées au Cambodge. Son aspect moderne conquit, mais c’est surtout pour son histoire qu’elle vaut le détour. Pour connaître et comprendre l’histoire rien n’est plus formateur et prenant que de se rendre sur les lieux.

SÉOUL, LA CHARMEUSE.

Séoul, capitale et considérablement la plus grande ville de la Corée du Sud.  Elle est fondée il y a deux mille ans par le royaume Baekje, l’un des Trois Royaumes de l’histoire de la Corée. C’est vrai qu’après la découverte du Japon, nous étions très excités à l’idée d’explorer une nouvelle terre inconnue. Cela dit, souvent comparé à sa voisine japonaise, à juste titre étant donné leur histoire commune, la Corée du Sud possède pourtant une identité qui lui est propre. Bien que leurs capitales soient très étendues, l’ambiance générale régnant à Tokyo demeure très différente de celle à Séoul.

 

COMMENT S’Y RENDRE ? 

Arrivée par l’aéroport Incheon, il faut compter environ 1h30 de transport en métro pour se rendre dans le centre ville de Séoul. Il existe également un métro plus rapide qui fait moins d’arrêts : la ligne AREX qui permet ainsi d’accéder au centre-ville en l’espace d’une heure.

plan aerex

 

img_20181221_113818_476216111929.jpg

Nous descendons à l’arrêt Longik University, à sa sortie nous voilà au coeur d’une grande rue aux allures de Champs-Elysées coréens où l’on retrouve également toutes ces grandes enseignes lumineuses explorées dans les grandes villes japonaises. Pour le shopping, c’est l’endroit idéal, à vous en faire perdre la tête.

 

LES PALAIS DE SÉOUL.

 

img_20181221_104926_9332092605576.jpg

La découverte de Séoul commencera le lendemain avec la visite de ces 5 palais :

  • Changdeokgung : Horaire : 9h~17h30 (de nov à janv) // 9h~18h (de mars à oct)
    Jour de fermeture : tous les lundis
    Prix : 3000 wons  /  Palais + jardin secret : 5000 wons
  • Gyeongbokgung : Horaire : 9h~17h (de nov à févr) // 9h~18h (de mars à oct)
    Jour de fermeture : tous les mardis
    Prix : 3000 wons
  • Deoksugung :  Horaire : 9h~21h.
    Jour de fermeture : tous les lundis
    Prix : 1000 wons
  • Changgyeonggung : Horaire : 9h~17h (de nov à mars) // 9h~18h30 (de avril à oct)
    Jour de fermeture : tous les lundis
    Prix : 1000 wons
  • Gyeonghuigung :  Horaire : 9h~18h (semaine) // 10h~18h (vacance)
    Jour de fermeture : tous les lundis et 1er Janvier
    Prix : gratuit

 

img_20181019_105115_6191755764911.jpg

Les 5 palais de Séoul ont été construit lors de la dynastie Joseon. Le palais de Gyeongbokgung est le premier palais de la dynastie. Son nom lui a été attribué par un aristocrate puissant Jeong Do-Jeon , signifiant ‘bénéficier de grandes chances’. Puis, pour en apprendre davantage sur l’histoire de la Corée du Sud, on vous recommande la visite des musées du palais qui sont gratuits et très intéressants : le Musée national du palais qui abrite des objets royaux, ainsi que le Musée national folklorique qui retrace l’histoire du peuple coréen et de la vie des aristocrates.

img_20181221_104945_344787965745.jpg

img_20181019_103950_9802017395768.jpg

img_20181019_104504_63664850837.jpg

Cependant, inscrit au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO depuis 1997, le palais Changdeokgung est sans aucun doute l’un des plus beaux palais de Séoul.  Comme beaucoup de palais et bâtiments coréens, il a été totalement détruit durant l’invasion japonaise, puis reconstruit, puis incendié, maintes fois attaqué, mais à chaque fois reconstruit.

En explorant tous ces palais nous nous rendons vite compte de leurs ressemblances au niveau de l’architecture et au niveau des couleurs. La palette de couleurs est assez vive, un brin automnal apportant ce charme enluminé à Séoul.

img_20181221_104755_828329497144.jpg

img_20181221_104821_7661787104252.jpg

img_20181019_113652_3311234889172.jpg

img_20181221_104908_8711957429117.jpg

 

SÉOUL, HISTORIQUE.

Après la découverte de tous ces palais, nous nous sommes rendus au mémorial de la guerre où il abrite un musée très instructif, moderne et complet. Une belle surprise enrichissante qui vous plonge totalement au coeur de son histoire. Tout autour du mémorial tanks, avions de guerre y sont exposés.

img_20181221_105223_9641030157374.jpg

img_20181221_105155_2421761200294.jpg     img_20181221_105255_099809278568.jpg

img_20181221_105050_020924092643.jpg

 

A la sortie du musée au loin vous pouvez apercevoir la N Séoul Tower. Elle domine les hauteurs de Séoul au coeur du parc Namsan. Pour la petite information ce n’est pas une simple tour, en effet elle fait office d’indicateur de qualité de l’air. Illuminée en bleue signifie qu’il est bon de sortir, illuminée en rouge signifie qu’il est déconseillé de faire quelconque activité dehors à cause de la pollution de l’air.  Si vous souhaitez visiter la tour : le prix du téléphérique pour la tour Namsan A/R est de 850 Wons et le prix d’entrée à l’observatoire de la tour Namsan est de 10 000 Wons.

img_20181221_105119_6812079772622.jpg

 

 

SÉOUL, CÔTÉ TRADITIONNEL.

Nous continuons notre visite avec l’exploration du Bukchon village, le village Hanok le plus célèbre du pays. Il s’agit d’un village typique composé d’une multitude de maisons traditionnelles coréennes datant de 600 ans, la balade est autant authentique que paisible.  Au coeur des hauteurs de ces vieilles ruelles, vous pouvez apercevoir les tours géantes et ultra modernes de Séoul dont ce contraste ne vous laissera pas indifférent. Ensuite direction « Myegondong » : le petit paradis shopping de Séoul, le coeur du quartier est composé de dizaines de rues piétonnes où s’entassent des magasins en tous genres parfois même excentriques, et des restaurants.

img_20181221_104724_153711465577.jpg

img_20181221_105313_9001345923084.jpg

 

COMMENT SE DEPLACER DANS SEOUL ?

Option métro ! Et oui, relativement peu cher et rapide. Achetez une carte prépayée T-money dans un des nombreux convenience stores (comme 7 eleven, CVS, GS25…) ou directement dans le métro. La carte coûte 2,500 won, vous ajoutez de l’argent (top-up) grâce aux machines ou dans les convenience stores.

Le fait de payer via la T-money vous permet de payer 50 won moins cher qu’un ticket à l’unité. De plus, les sorties sont clairement indiquées sur Naver Map, donc repérez la sortie la plus proche de votre destination. Naver Map est votre ami pour l’utilisation des transports publics ainsi que Kakao metro. La carte T-money vous permet aussi de payer les petites dépenses dans les conveniences stores, les distributeurs, les taxis.

 

Nous avons adoré cette ville qui mélange traditionnel et modernité tout cela dans un environnement paisible. Consacrer plusieurs jours à Séoul afin de ne rien louper car cette ville vous marquera à jamais d’une part par son patrimoine historique prenant puis d’autre part par l’authenticité de la vie quotidienne coréenne où se mêle audace, valeur et joie de vivre…

 

 

 

 

 

 

 

LONDRES, ENTRE AUDACE ET ROYAUTÉ

img_20180523_200627_930406231192.jpg

Londres, capitale du Royaume-Uni. Avec des billets d’avions très abordables et un temps de vol dérisoire, nous sommes partis pour une escapade londonienne de 3 jours.

 

Londres est considérée comme une ville merveilleuse, bercée par de nombreuses cultures. Ce qui me fascine dans cette ville c’est cette singularité à travers l’alliance d’univers unique et de styles variés.

img_20180525_172007_4681632664735.jpg

img_20180525_171449_7321924626611.jpg

 

HYDE PARK.

Malgré un temps nuageux, nous nous sommes baladé au hasard des rues, de Notting Hill à Kensington, pour ensuite traverser Hyde Park. C’est le plus grand parc au centre de Londres, avec le Kensington Garden abritant le Albert Mémorial. Un moment de détente, à observer la vie locale des londoniens.

img_20180525_171422_7031121559906.jpg

img_19931268182055.jpg

A la fin d’Hyde Park, nous sommes arrivés face à Wellington Arch, l’arc de triomphe londonien. Ensuite, nous avons continués notre chemin vers le Buckingham Palace où nous avons assisté à la relève de la garde royale.

img_20180525_173534_4831453347609.jpg

img_20180525_174112_345390510095.jpg      img_20180525_174143_37183934846.jpg

 

 

LE BIG BEN. 

Le Big Ben est à Londres ce que la Tour Eiffel est à Paris, il se situe dans le quartier de Westminster, tout près de la fameuse Abbey qui, au passage, est très chère à visiter. Puis, vous trouverez en face de celui ci, de l’autre coté de la Tamise, la très célèbre  LONDON EYE , la grande roue offrant une vue spectaculaire au sommet.

img_20180523_200257_927293762318.jpg

img_20180523_200216_048623135912.jpg

 

THE QUEEN’S WALK.

Nous continuons notre ballade de l’autre côté du Big Ben longeant la Tamise le long de The Queen’s walk. En passant devant le Tate Modern, quelques mètres plus loin nous découvrons un complexe meublé de street art, puis nous arrivons au niveau du Potters Fields Park. Un quartier très moderne, aux buildings ornés de baies vitrées.

img_20180525_172058_9791592209387.jpg

img_20180523_200539_528167448980.jpg       img_20180525_172427_5071869297705.jpg

Nous voilà également face au très célèbre Tower Bridge, où à la fin de cette traversée nous arrivons dans un petit havre de paix au coeur du quartier Wapping.

img_20180523_210130_8151074214984.jpg

img_20180523_230414_817855687894.jpg

Et si nous mettions un peu d’art dans notre vie ? Les musées à Londres sont gratuits, on peut donc s’instruire et découvrir l’art, l’histoire, la science, etc. Nous sommes allés visiter le Tate Modern que je recommande vivement pour les amateurs d’art moderne, puis plus tard nous avons visité le V&A Museum, South Kensington.

Le lendemain nous sommes descendu vers la cathédrale Saint-Paul, est considérée comme étant le chef-d’œuvre du célèbre architecte anglais, Sir Christopher Wren. Elle est un mélange architectural entre classique et baroque.  Par la suite, nous nous sommes rendus vers Oxford Street, afin d’arpenter cette longue avenue remplis de magasins.

img_2058361228383.jpg

img_20652006838775.jpg

 

CAMDEN TOWN, LE QUARTIER PUNK.

Nous sommes également allés visiter Camden Town, quartier réputé pour son originalité et son extravagance, celui-ci se situe au nord du centre de Londres.

En sortant du métro, nous avons longé des boutiques aux devantures étonnantes, toutes personnalisées puis également sur votre droite, vous trouverez le petit marché Camden Market.

img_20180523_200733_5401541020029.jpg

img_20180523_200657_563399630311.jpg

 

Londres est une ville fascinante, insolite et agréable. Bien évidemment, nous n’avons pas pu tout visiter en trois jours, juste les lieux incontournables. Londres est une destination  qui nous fait voyager à travers plusieurs styles, architecturales et quartiers différents. Elle peut être impériale, comme historique ou encore rebelle. C’est une ville qui à travers vos souvenirs vous marquera à jamais.

 

PRAGUE, VILLE DOUCE ET DIVINE.

IMG_20180406_182041_219.jpg

 

Prague, première destination de notre second road trip. Nous avons passé une journée magnifique au cœur de cette ville pleine de charme où règne douceur, romance et  passé. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, cette ville nous a littéralement séduits…

 

IMG_20180406_183123_679.jpg

 

Prague, ville impériale au même titre que Budapest ou Vienne, elle possède divers surnoms, entre la ville aux 100 clochers, la ville d’or ou bien encore la mère de toutes les villes, elle se distingue par sa richesse architecturale, végétale mais également historique.

 

LA RIVE DROITE. 

Nous commençons la visite de Prague en longeant les ruelles à proximité de notre hôtel, à chaque coin de rue une église différente, quand tout en bas situé sur les quais de la rive droite de la rivière Vltava nous arrivons face à une oeuvre architecturale du designer Frank Gehry, « Dancing house » datant de 1994-96. La maison dansante est un exemple d’architecture déconstructiviste, au caractère toutefois inhabituel tant il est excentrique.

IMG_20180406_182142_210.jpg     IMG_20180406_182207_298.jpg

IMG_20180406_182244_437.jpg

IMG_20180406_182413_047.jpg      IMG_20180406_182328_259.jpg

20170618_145755.jpg

 

 

LA RIVE GAUCHE.

20170618_155058.jpg

Nous traversons le pont et nous voilà sur la rive gauche afin de visiter les hauteurs de la ville d’or. Les façades sont souvent colorées de couleurs claires et richement décorées, offrant à Prague une  richesse incontestable.

IMG_20180406_182455_498.jpg

 

Le Vltava est le fleuve qui traverse Prague, les balades y sont très agréable.  Nous rejoignons le parc de Petrin, c’est un des grands classique pour une balade en amoureux. Cette colline est considérée comme le poumon de Prague, sur laquelle vous pourrez monter en funiculaire, offre une vue imprenable sur la ville. De sa roseraie, au sosie miniature de la Tour Eiffel qui y a été édifié, en passant par son labyrinthe aux miroirs, ou encore être face à certains vestiges c’est un endroit vraiment agréable pour y passer quelques heures. Ne manquez pas de visiter l’église baroque Saint Laurent.  Sur votre chemin, vous tomberez aussi sur le Monastère de Strahov et la petite église carpatique Saint-Michel-de-Pétrin.

IMG_20180406_182521_709.jpg

IMG_20180407_110910_281.jpg     IMG_20180407_110932_201.jpg

IMG_20180407_110830_488.jpg

Le quartier de la Mala Strana s’étend de la colline Petrin, en marchant sur l’île de Kampa jusqu’au pied du château de Prague. Cet endroit est caractérisé comme citadelle comprenant plusieurs édifices religieux, palais et tours.

Le site est dominé par la magnifique Cathédrale Saint Guy, de style gothique qui est la plus grande et plus importante église du pays. Nous vous conseillons de pas vous y rendre trop tard, celle ci attire des centaines de touristes, par manque de temps nous n’avons pas pu la visiter.

IMG_20180406_183235_556.jpg

IMG_20180406_183340_954.jpg

IMG_20180406_183304_286.jpg

Vous y trouverez également des musées, une écurie et la célèbre « ruelle d’or » ou « ruelle des alchimistes », s’agissant d’une petite ruelle très étroite et décorée par de belles façades colorées, des maisonnettes adossées à la fortification du château de Prague.

IMG_20180406_183200_255.jpg

 

 

LE  VIEUX QUARTIER  ET LE QUARTIER JUIF. 

 

20170618_131949.jpg

Nous sommes retournés par la suite sur la rive droite, en passant par l’inévitable Pont Charles, monument symbole de Prague reliant Stare Mesto à Mala Strana.

IMG_20180406_183408_274.jpg

Quelques ruelles passées et nous voilà au sein de la vieille ville : Stare Mesto. Située au cœur du centre historique de Prague, la place de la Vieille Ville est très jolie avec ses bâtiments colorés et son église Notre Dame du Tyn de style gothique aux allures de conte de fées. On y voit également la fameuse horloge astronomique de l’ancien hôtel de ville. Captivante !

IMG_20180406_183515_277.jpg

IMG_20180406_183438_543.jpg

L’ancien Prague est aussi marqué par le quartier de Josefov ,correspondant à l’ancien ghetto où était cantonné l’importante communauté juive de Prague. Une dimension plus solennelle et touchante pour la visite de ce quartier chargé d’Histoire et ponctué de monuments architecturaux.

Le vieux cimetière juif est très impressionnant. Ce sont plus de 12 000 stèles qui parcourent l’endroit, et plus de 100 000 cercueils enfouis sur plusieurs niveaux sous la terre. Un parcours à l’intérieur vous guide pour une visite de deux heures environ au travers des stèles et des arbres qui parsèment l’endroit.

IMG_20180406_183629_363.jpg

Nous profitons également pour se balader à pied et se perdre dans les ruelles à la rencontre des églises et synagogues dont une qui ma réellement marquée par sa beauté intérieur, la synagogue Espagnole. Elle est un mélange d’architecture andalouse et d’architecture orientale. L’intérieur dispose d’une très belle décoration que vous pouvez admirer sous l’impressionnante coupole recouverte d’or au plafond.

IMG_20180406_183551_123.jpg

 

Par  la suite, nous avons continués notre visite de cette sublime capitale en longeant la rive droite où nous découvrons encore plusieurs petites merveilles comme le Klementinum, bibliothèque nationale tchèque ou bien encore la Tour Poudrière, tour gothique noircie, située à l’entrée de la Vieille-Ville construite en 1475.

20170618_155119.jpg

IMG_20180406_183811_301.jpg

IMG_20180406_183729_467.jpg

20170618_213546.jpg

20170618_215545.jpg

 

Prague est un véritable coup de cœur,  une ville paisible à visiter dotée d’une richesse incroyable. C’est vraiment une destination enrichissante et plaisante.  Et surtout ne passez pas à côté du soleil tombant sur la ville de Prague, un instant de romance merveilleux…

 

 

COMMENT PREPARER SON VOYAGE A PRAGUE ? 

  • ➔ Document pour un voyage en Tchéquie : carte d’identité ou passeport.
  • ➔ Monnaie : le forint (1€ = 25,73 Kč).
  • ➔ Aéroport de Prague Václav-Havel à 30min du centre ville : Transfert aéroport à partir de 7€ par personne

BUDAPEST, RICHESSE HONGROISE.

IMG_20180403_154835_884.jpg

Budapest a été notre avant-dernière destination de notre road trip en Europe. A environ 4 heures de routes et 378 km de Belgrade. La frontière passée, nous avons acheté une vignette pour pouvoir circuler sur l’autoroute, nous avons également profité pour acheter celle des autoroutes Autrichiennes.

La vignette pour 10 jours en Hongrie coûte environ 10 euros. A travers l’autoroute nous avons été surpris par l’abondance de champs et d’une agriculture très riche, mais aussi par la multitude de mouches, votre pare brise en sera ravi.

Budapest est la réunion de 2 villes : Buda l’ancienne capitale de la Hongrie située sur la rive occidentale du Danube et Pest sur la rive orientale. Nous sommes arrivés en fin d’après-midi et nous avons décidé d’entreprendre la visite de cette ville.

 

CÔTÉ PEST. 

IMG_20180403_154642_656.jpg

IMG_20180403_154716_601.jpg

20160907_174836.jpg

Nous avons dans un premier temps exploré le côté Pest avec des architectures très haussmanniennes et des monuments à couper le souffle tels que la basilique Saint-Etienne, le majestueux Parlement Hongrois au style néo gothique dont il a fallu 20 ans pour le construire, la place Vorosmarty, la place des héros et la grande Synagogue de Budapest… Le soleil se couchant nous sommes vite allés du côté de Buda pour en admirer les couleurs sur le Parlement Hongrois.

IMG_20180403_154530_590.jpg

  20160907_173924.jpg

20160907_175140.jpg

20160907_174054.jpg

20160907_183549.jpg

 

 

CÔTÉ BUDA. 

Côté Buda le merveilleux palais de Budavar vous émerveillera, ainsi que la Bastion des Pêcheurs, et l’incroyable Eglise Mathias qui a servi de cadre au couronnement de l’impératrice Sissi.

IMG_20180403_153847_538.jpg

20160907_180507.jpg

   IMG_20180403_153956_968.jpg

20160907_184201.jpg

IMG_20180403_154117_639.jpg

IMG_20180403_154300_802.jpg

20160907_185706.jpg

20160907_190949.jpg

 

N’oubliant pas les ponts qui relient Pest à Buda, pas moins de sept. Ils sont relativement tous récents (début XIXème siècle). Parmi ceux qui présentent le plus d’intérêt le pont de la liberté et le pont des chaînes.

20160907_183747.jpg

20160907_181102.jpg

IMG_20180403_153806_813.jpg

IMG_20180403_154426_800.jpg

20160907_201714.jpg

IMG_20180403_154458_093.jpg

Budapest est une de mes villes préférées en Europe. Je la trouve somptueuse et riche d’un point de vue architecture et patrimoine culturel. Ce mélange des deux côtés apporte une harmonie unique à cette ville, la rendant à la fois mystérieuse et magnétique.

LISBONNE, VILLE BLANCHE AUX MILLES COULEURS.

 

Capitale du Portugal, Lisbonne est une ville merveilleuse et pleine de charme. Elle possède un vrai patrimoine culturel avec des influences musulmanes, contemporaines ou bien manuélins. Ce dernier est apparu pendant le règne de Manuel Ier (1495-1521), mais ce n’est qu’au XIXe siècle qu’il adopta le nom qui désigne cet esprit très créatif.

Nous avons séjourné trois jours dont un à Sintra (voir article sur Sintra). Tout comme de nombreuses villes, certains quartiers de Lisbonne se visite paisiblement à pied, vous pouvez cependant accéder aux autres quartiers en prenant le Tram ou bien encore le métro.

castelo-sao-gorge-lisboa      IMG_20180312_162810_366[1]

Dans un premier temps, nous vous conseillons de vous rendre dans le quartier de l’Alfama, c’est le plus vieux quartier de Lisbonne constitué d’un labyrinthe de ruelles étroites.  La ballade dans ce quartier vous emmènera au château Saint-Georges, surplombant la ville, donnant aux visiteurs une des plus belles vues. A l’intérieur de l’Alfama se trouvent certains des monuments historiques les plus importants comme la Cathédrale Sé, le Panthéon national et l’église de Saint Antoine. C’est dans ce quartier que vous tomberez sur un ancien tramway jaune, lui donnant une sensation de nostalgie, d’ancien temps.

IMG_20180312_160829_502[1]

Lisbonne-2015-18         IMG_20180312_160954_243[1]

Par la suite, vous vous laisserez envoûter par le quartier de la Baxia, le cœur de Lisbonne où s’y trouve des places magnifiques reliées entre elles par de longues avenues bordées d’anciens bâtiments du XVIIIe siècle ornés de mosaïques. De nombreux lieux d’Intérêts sont à voir tels que la Place du Commerce, qui est non seulement la plus impressionnante des places du quartier.

Cette place possède également un grand intérêt historique car elle servait de point d’entrée de la ville, l’ascenseur de Santa Justa se caractérise par une architecture néo-classique, une vraie merveille artistique de l’âge industriel, emmenant les visiteurs au sommet afin de profiter d’une vue sublime sur Lisbonne puis d’une des collines les plus raides afin de pouvoir visiter l’église do Camo dont les vestiges sont un constant rappel de l’affreuse dévastation ayant eu lieu lors du tremblement de terre de 1755. A l’intérieur de l’église do Carmo se trouve un petit musée archéologique commémorant son histoire.

 

Pour les personnes festives le quartier Bairro Alto est fait pour vous, c’est le lieu idéal pour faire la fête, quartier branché et jeune où les nuits s’animent dans les ruelles de ce quartier populaire.

 

IMG_20180312_160758_676[1]           IMG_20180312_160712_387[1]

IMG_20180312_160550_914[1]

Le quartier de Bélem célèbre le temps des navigateurs et des grandes découvertes. Il se situe à environ 5-8 km du centre de Lisbonne (vous pouvez vous y rendre en tram). A proximité du Tage, il renferme de nombreux lieux touristiques et monuments classés au patrimoine mondial de l’UNESCO tels que : Monatère des Hiéronymites (Mosterio Dos Jeronimos) et l’église Santa Maria, le monument des découvertes et la rose des vents, la tour de Bélem et son jardin sur la place Império. Du quartier de Bélem vous aurez la vue sur le Tage et le Cristo Rei, réplique baroque du fameux Christ Redempteur de Rio de Janeiro, offrant une vue époustouflante sur toute la capitale, et bien évidemment sur le petit San Francisco : le pont du 25 avril reliant Lisbonne à Almada.

jjjjj

 

COMMENT SE DEPLACER A LISBONNE ? 

Avec le « pass 24h – Ticket 1 jour CARRIS/METRO » coûtant 6,40 €/pers, vous permet d’avoir un accès illimité durant 24h, aux transports en commun, à savoir tous les métros, les bus, tramways, l’Elevador de Santa Justa, les funiculaires (Bica, Lavra, Gloria) et même le tramway pour vous rendre jusqu’à Belém.

Ce pass est avantageux, si vous souhaitez utiliser plusieurs fois les transports en commun dans une même journée (plus de 4 ou 5 fois en moyenne). Ce pass est valable 24h, à partir de la première validation.

Toutefois, pour 60 min sur le réseau Metro/Carris incluant métro, bus, tramways, funiculaires, ascenseur, le prix de base est de 1,50 €.

 

LE PETIT ATOUT DE LA VILLE ? … PASTEL DE NATA. 

S’il y a une chose auquel on échappe pas lors d’un voyage à Lisbonne, c’est bien les pâtisseries portugaises : Pastel de Nata.
Pour la petite histoire, on utilisait jadis du blanc d’œuf pour amidonner l’habit des sœurs et pour faire du vin. L’excès de jaunes d’œufs a donné l’idée de Pastel de Nata. Très semblable au flan pâtissier, ce dessert crémeux est meilleur chaud, saupoudré de cannelle. On en trouve dans toutes les pâtisseries de la ville.

 

 

Lisbonne c’est la destination idéale lorsqu’on veut s’évader quelques jours de la France. Pleine de charme, elle est tout simplement irrésistible !