ZION NATIONAL PARC, LE BIJOU DE L’UTAH.

C’est à partir de la ville de Saint George que nous nous rendons au Parc National de Zion. Il faut compter une heure de route pour rejoindre le Parc National. Juste avant nous avons visité un tout petit village abandonné « Graffon ». 

IMG_20200128_102624.jpg

IMG_20200128_101415.jpg

20200128_121813.jpg

 

ZION NATIONAL PARK. 

IMG_20200128_125151.jpg

IMG_20200128_113307.jpg

IMG_20200128_125630.jpg

 

Le parc national de Zion n’est autre que le tout premier parc national de l’Utah depuis 1919 ! Situé à l’extrémité sud-ouest de l’Utah, Zion est considéré comme l’un des plus beaux parcs des Etats-Unis. Il s’étend sur 60 000 ha en occupant partiellement trois comtés. C’est un parc naturel de première importance pour ses paysages et sa faune mais également pour les nombreux sites archéologiques qui y ont été mis à jour.

Dômes colorés, falaises et canyons font de ce parc un lieu riche en diversité géologique, mais également en faune et flore.  A mi chemin entre paysages désertiques et montagnes rocheuses, c’est un véritable incontournable lors de votre road trip américain.

Le parc peut se diviser en trois parties : Zion Canyon, au sud, Kolob Canyons, au nord, et Kolob Terrace au centre. L’altitude de l’ensemble varie entre 1 117 m (Coalpits Wash) et 2 659 m (Horse Ranch Mountain). Les imposantes formations rocheuses qu’on trouve alors portent des noms laissés par les mormons tels que les Tours de la Vierge, la Cour des Patriarches, le Grand Trône Blanc, l’Arrivée de l’Ange, le Temple de Sinawava ou encore le Dôme du Tabernacle.

carte-acces-zion

 

Nous passons l’entrée sans problème en montrant notre Pass Annuel, puis on récupère également la carte des trails auprès des rangers avant d’entrer dans le Parc. Par rapport à la periode où nous étions ( début février ), nous avons pu circuler dans le Parc sans obligation de prendre des navettes gratuites. Car très peu touristique en cette periode, nous avons pu profiter en voiture de tout ces paysages fabuleux. Mais qui dit basse saison, dit beaucoup de site parfois en rénovation ou fermé. Du coup, nous n’avons pas pu tout visiter ou admirer, mais en une journée nous n’avions pas l’ambition de tout voir non plus. 

 

PARTIE ZION CANYON. 

Il s’agit certainement du secteur le plus visité, et certainement le mieux aménagé pour les touristes. A savoir que la petite ville de Springdale est positionnée à l’entrée du parc et offre pas mal de commodités (restaus, hôtels, souvenirs). On y retrouve le Visitor Center principal et le Zion History Museum.

Pour explorer le canyon dans sa totalité, la route est donc fermée de mi-mars à novembre, et il faut prendre la navette gratuite, qui fait plusieurs arrêts entre le Visitor Center et Temple of Sinawava (comptez 45 min de trajet). Les départs de randonnées se font généralement depuis ces arrêts. C’est dans ce secteur qu’on y fait quelques randonnées emblématiques comme Angels Landing ou The Narrows.

IMG_20200128_135836.jpg

IMG_20200128_112642.jpg

THE NARROWS. 

IMG_20200128_115508.jpg

IMG_20200128_114504.jpg

IMG_20200128_114415-1.jpg

 

The Narrows, « passage étroit » est en fait une immense gorge située au fond de la vallée de Zion et creusée depuis des années par la Virgin River.
Ce qui fait l’originalité de cette randonnée, c’est que vous marchez la plupart du temps dans le lit de la rivière, au milieu des immenses parois rouges qui composent le paysage. Vous pouvez facilement marcher pendant des heures en remontant le courant de la Virgin River. Du coup, pensez à vous équiper avant d’entamer cette randonnée surtout si c’est la saison basse.

 

CANYON OVERLOOK TRAIL. 

IMG_20200128_132300.jpg

IMG_20200128_133737.jpg

IMG_20200128_130139.jpg

 

Nous finissons notre découverte du Zion National Park avec une petite randonnée au coeur du Zion Canyon Overlook, offrant un point de vue saisissant sur le Zion Canyon. La balade démarre de l’autre côté de la route par rapport au Parking. Lorsque vous serez au point de vue panoramique, regardez bien l’immense falaise sur votre gauche : c’est dans cette falaise qu’est creusée l’incroyable tunnel que vous avez emprunté juste avant. Ce point de vue vaut vraiment le coup, puis la randonnée n’est pas longue, ni compliqué, juste comme de nombreux point de vue dans le Zion Park il y a certain passage qui peuvent s’avérer très étroits et assez vertigineux, faites tout de même attention !

 

Notre journée dans le Zion National Park fut encore un enchantement unique, nous sommes vraiment étonné de tous les paysages que nous offrent l’Ouest américain ! Tous ces parc nationaux sont vraiment de petits bijoux naturels. Toutefois, je pense que si nous avions eu plus le temps et que nous étions pas dans la saison hivernale nous aurons pu encore plus profiter des randonnées que ce merveilleux parc a à offrir.

 

INFORMATION PRATIQUE.
COMMENT S’Y RENDRE ?

Le parc national de Zion est situé à 2h30 de route depuis Las Vegas, 1h20 depuis Bryce Canyon et 1h45 depuis Page.Il s’atteint en plusieurs accès : au nord à Kolob Canyons sur la route 15, au sud à Springdale par la 9, et à l’est par la Mount Carmel Highway.

 

QUEL TARIF ?

35$ par véhicule valable 7 jours. Le pass America the beautiful est accepté : pass annuel à 80$ par véhicule, valable pour tous les parcs nationaux des États-Unis. Pour rappel, ça vaut le coup de l’acheter dans le premier parc national où vous allez, si vous comptez voir au moins 3 parcs différents.

 

LIEN UTILE POUR LE PARC  :

• Outdoor project et Alltrails : la base lors de tout voyage dans l’ouest américain. Ces sites répertorient un bon nombre de randonnées, et sont parfaits pour repérer ce qu’il y a à faire et à voir dans un secteur.

 

 

 

 

BRYCE CANYON,AU CŒUR D’UN PAYSAGE ENNEIGE.

En fin de journée, juste après notre visite du Zion National Park, nous prenons la direction du Bryce Canyon, situé à deux heures de route du parc. Petit à petit, kilomètres après kilomètres, les paysages changent. Nous apercevons de la neige sur notre route ce qui rend le décor captivant. L’Utah est vraiment un état à part, un drôle d’espace où l’on finit par se demander quelles formes auront les formations géologiques des prochains parcs que l’on visitera. Et, le Bryce Canyon nous réserve bel et bien de superbes surprises.

IMG_20200128_153124.jpg

IMG_20200128_151557.jpg

Bryce Canyon National Park n’est pas tout à fait un canyon, c’est plutôt un gigantesque amphithéâtre naturel en forme de fer à cheval, créé par l’érosion de la partie est du plateau de Paunsaugunt. Au fil des âges, ces formations ont été sources de nombreuses croyances, notamment chez les indiens qui pensaient que ces formes étonnantes étaient des restes d’humains pétrifiés pour avoir mal agi.

Ses structures géologiques appelées « les hoodoos » sont extraordinaires. Ce chaos de blocs et d’aiguilles rocheuses délicatement dentelées, dominant les versants d’une vallée encaissée, est l’une des plus minutieuses sculptures géantes dont les artistes ne sont autres que le vent, la pluie et le gel. Le chef-d’oeuvre serait en quelque sorte inachevé si les caprices de la nature n’y avaient pas déposé, de-ci, de-là, des touches de couleurs comme du rose écarlate, d’orange, de blanc, de gris, de violet, de bleu, ou bien de vermeil… Une vrai palette artistique !

IMG_20200128_154453.jpg

IMG_20200128_154453.jpg

IMG_20200128_161000.jpg

IMG_20200128_155508.jpg

 

Le Rim Trail suit sur plusieurs dizaines de kilomètres le plateau déchiqueté qui borde le canyon. De nombreux stops en voiture sont possible tout autour, offrant des panoramas magnifiques sur le Bryce Canyon. Toutefois, en saison plus chaude, pensez à faire certaines randonnées que le site peut offrir, je pense que cela doit valoir vraiment le coup, car de plus près c’est toujours mieux pour bien admirer ces hoodoos, qui nous font penser aux cheminées de fées de la région de la Cappadoce en Turquie.

Nous sommes descendus au Bryce Point, puis remontés vers le Sunrise Point. Vous retrouverez ci-dessous une carte afin de visiter ce fabuleux site.

 

carte bryce

etape 3

 

INFORMATION PRATIQUE :

  • Comment s’y rendre depuis Zion National Park ? En seulement deux heures avec la route UT12.
  • Comment s’y rendre depuis Page ( Arizona )? Comptez 3h30 de route pour rejoindre Bryce Canyon.
  • Un visitor center se trouve à l’entrée du parc, juste après le péage. Notez que de fin Mai à fin Septembre, il existe des navettes gratuites reliant le Ruby’s Inn à Bryce Point. Fréquence de passages toutes les 10-15 minutes.  Les navettes commencent à fonctionner à 8 h. Les horaires du dernier autobus varient en fonction de la saison : 18h en basse saison et  19h en haute saison.

 

navette

 

  • Le Pass America the beautiful est accepté. Sinon 25 $ par voiture ou 12 $ pour piéton (valable 7 jours). 
  • Le site suivant vous informe des différentes randonnées que vous pouvez faire .

 

 

Malgré le froid glacial en fin de journée, nous avons adoré ce lieu, oui je sais nous nous répétons beaucoup, mais les paysages dans l’Ouest américain sont vraiment à couper le souffle. Et, là encore, nous tombons sur des formations géologiques complètement différentes de tout ce que nous avons pu voir, et la neige en prime, incroyable !

 

 

HORSESHOE BEND, L’ENVOÛTEMENT IMMÉDIAT.

Nous voilà à Page, ville dans la région de l’Arizona. Tout juste après notre petit déjeuner nous prenons la voiture en route pour l’Horseshoe Bend. Oui vous aussi vous allez un peu trébucher le nom de ce lieu ! Je pense que c’est à peine maintenant que j’arrive enfin à le prononcer sans me tromper. Mais Horseshoe Bend, qu’est ce que c’est ? A part ces photos mythiques que nous connaissons tous. 

IMG_20200129_092407

Commençons par un bref historique de la région. Les premiers peuples sédentaires à s’installer sur ce territoire étaient les amérindiens Fremont et Anasazi (jusqu’au XIVe siècle environ), à qui succèdent les Paiutes, puis les Navajos et les Hopis (vers 1850).

À partir du XVIe siècle, les colons espagnols puis le gouvernement mènent des expéditions dans la région, avant l’arrivée des pionniers lors de la ruée vers l’or. Dès le début du XXe siècle, la région se développe et est de plus en plus fréquentée par les touristes. Mais le paysage exceptionnel de Horseshoe Bend n’attire pas seulement les touristes, mais aussi les cinéastes ! On peut notamment voir son décor dans le film La Planète des Singes (1968) de Franklin James Schaffner.

Horseshoe Bend, c’est en fait un méandre du fleuve le Colorado et a pour forme la courbe d’un fer de cheval d’où son nom en anglais. Mais c’est surtout un lieu magnifique à observer. Les canyons sont saisissants, et le bleu du Colorado contraste subtilement ce décor fantastique. Je pense que nous aurions pu rester des heures et des heures à observer ce lieu. Littéralement conquis !

IMG_20200129_093310

IMG_20200129_093303

IMG_20200129_093115

IMG_20200129_091650

etape 3

 

INFORMATIONS PRATIQUES. 

De Page, il vous suffira donc de suivre la direction Sud sur l’US 89, de tourner à droite près de 2,5 kilomètres après le croisement entre l’US 89 et l’AZ 98, puis de suivre les panneaux qui indiquent le sentier menant à Horseshoe Bend. Facile, non ?

Le site est payant, il coûte 10 $ par véhicule, et même si vous possédez le Pass, America the beautiful. Vous avez un parking qui va être votre point de départ pour se rendre au site. Le chemin n’est pas si long, je dirais environ 15 mins à pied.

Sur place, prévoyez une heure pour faire la randonnée et vous imprégner de l’atmosphère du lieu. Notez cependant que le parking ouvre ses portes à 5h du matin et ferme à 20h, le soir.

Depuis 2010, Horseshoe Bend ne cesse d’attirer de plus en plus de visiteurs, amenant les autorités à aménager le site afin de les accueillir dans les meilleures conditions (abris pour se protéger du soleil, places de parking supplémentaires, barrières de sécurité…). L’aspect de Horseshoe Bend n’est donc plus aussi brut qu’avant, mais la bonne nouvelle est que le site est désormais accessible aux personnes à mobilité réduite.

 

 

CAP VERS PETRA, ON THE ROAD !

Fini la visite de Jerash, direction maintenant Petra où une longue après-midi de route nous attends, mais cela ne fait rien nous adorons ça ! Flâner le long des routes à la découverte de paysages sauvages.

IMG_20190921_141246.jpg

IMG_20190921_144629.jpg

Nous reprenons la route direction la mer morte (dead sea), ce lac très salé que la Jordanie partage avec l’Israël et la Palestine. Mais avant, petite halte à Qasr al-‘Abd, un petit palais perdu dans la campagne. Comment vous dire que nous étions seuls !

IMG_20190921_143515.jpg

IMG_20190921_143549.jpg

IMG_20190921_143817.jpg

IMG_20190921_143736.jpg

La structure du palais se déploie sur deux niveaux et était dotée de citernes qui conservaient l’eau de pluie. On remarquera la taille impressionnante des blocs de pierres avec lesquels l’édifice est construit (certains pèsent plus de 20 tonnes). Ce dernier était cependant fragile car un tremblement de terre en 362 après J.-C. l’endommagea gravement. Une équipe d’archéologues français le restaura pendant trois ans pour reconstruire partiellement ce  » puzzle géant « . La partie septentrionale possède un portique à deux colonnes ornées de frises représentant des animaux, principalement des lions et des aigles. Ces sculptures témoignent de l’influence de l’art hellénistique et perse dans l’architecture de l’époque.

 

IMG_20190921_144635.jpg

IMG_20190921_150928.jpg

Une fois cette petite visite accordée, nous reprenons la route ! La Jordanie c’est vraiment désertique et aride, on se penserait dans des canyons de l’Ouest Américain. Sur la route, nous avons rencontré à plusieurs reprises la police jordanienne mais si vous êtes en règle tout se passera comme il faut. Ils sont super accueillant. Encore quelques km de fait, et nous pouvons apercevoir la mer morte. Un paysage fabuleux par ce contraste de bleue, de blanc (sel) et de terre.

IMG_20190921_153425.jpg

IMG_20190921_165113.jpg

IMG_20190921_154221.jpg

IMG_20190921_144644.jpg

 

IMG_20190921_174742.jpg

IMG_20190921_174722.jpg

IMG_20190921_175130.jpg

IMG_20190921_175338.jpg

IMG_20190921_183358.jpg

Puis, c’est avec un fabuleux coucher de soleil que nous reprenons cette merveilleuse route au coeur de canyons à en perdre la vue en direction de Petra. De tous les roadtrips en voiture que nous avons pu faire cette route là restera une des plus magiques.

 

 

 

CAPPADOCE : GÖREME OU LA MAGIE DE LA TURQUIE.

La Cappadoce est une région semi-aride du centre de la Turquie. Des petites rivières encaissées ont creusé leur lit dans le sol tendre du plateau, des aiguilles de pierres (appelées aussi cheminées de fée) se dressent un peu partout. Et c’est ce qui fait le charme inconditionnel de la région !

IMG_20190903_181323.jpg

 

Nous sommes arrivés depuis Ankara, la capitale de la Turquie, et nous avons passé deux jours à Göreme, et nous avons voulu nous faire plaisir en prenant une nuit dans un hôtel troglodyte. Ce fut une expérience magique et unique que nous recommandons à tout le monde.

 

PARTONS EXPLORER.

Nous sommes partis la journée visiter ces canyons arides, nous avons adoré car nous étions seuls (peut être à cause de la chaleur ) au milieu de ce paysage fantastique. Nous avons même exploré certaines grottes où d’anciennes peinture étaient encore présentes. J’adore vivre ce genre de moment hors du temps !

IMG_20190903_160849.jpg

IMG_20190903_145824.jpg

IMG_20190903_145657.jpg

L’érosion a créé des merveilles.  Plusieurs habitations troglodytes sont creusées dans ce décor : il s’agit principalement de centres monastiques. La Cappadoce s’est avérée être un véritable berceau pour le Christianisme, les religieux ont pu échapper aux persécutions en se cachant dans ces montagnes. Les églises rupestres sont étonnantes, et même si on n’est pas forcément croyant, les fresques sont fascinantes et bien conservées.

IMG_20190903_172934.jpg

IMG_20190903_151055.jpg

IMG_20190903_152142.jpg

IMG_20190903_152145.jpg

 

Nous sommes allés jusqu’à Uchisar et son château surplombant la vallée de Göreme. Même si le château est payant (en plus de votre pass musée Turquie) il vaut vraiment le coup rien que pour le panorama qu’il offre.

IMG_20190903_164329.jpg

IMG_20190903_172519.jpg

 

Notre randonnée aura durée 4/5 heures, et je pense que c’est un des moments que j’ai le plus préféré en Turquie. Alors, faites comme nous partez à l’aventure loin des excursions touristiques.

 

LE LEVER DE SOLEIL.

IMG_20190904_055207.jpg

IMG_20190904_071115_235.jpg

IMG_20190904_073623_301.jpg

IMG_20190904_062837.jpg

IMG_20190904_061430.jpg

IMG_20190904_061709.jpg

20190904_061145

Je pense que c’est l’attraction phare de la Cappadoce. Son fameux lever de soleil accompagné de plusieurs montgolfières. Un spectacle grandiose, entre les couleurs du ciel magique et cet instant hors du temps très solennel. Bien sur, vous ne serez pas seul, cependant, il y a de nombreux endroits où apercevoir le soleil levant.

 

 

LE OPEN AIR MUSEUM.

IMG_20190904_114925.jpg

IMG_20190904_121036.jpg

IMG_20190904_125723.jpg

 

Tout juste après avoir pris le petit déjeuner très copieux de l’hôtel, nous sommes allés à pied à l’open air Museum, comptez 20 minutes à pied depuis le centre du village.

Un site extrêmement touristique, mais intéressant ! Cela permet de visiter facilement des églises, sans spécialement randonner pour y accéder : un grand nombre y est concentré dans ce lieu. On peut deviner les utilités de chaque pièce où vivaient les moines, de la salle de repas à la cuisine, et bien sûr, les églises rupestres. De nombreuses fresques retracent des épisodes bibliques, certaines sont très bien conservées, teintées d’une couleur bleu flamboyant grâce au Lapis Lazuli.

Ce site est gratuit si vous possédez le Museum Pass Turquie, sinon 30tl l’entrée puis 10 tl si vous voulez voir certaines églises, dont l’église sombre.

IMG_20190904_124904.jpg

 

 

CONCERNANT LE VOL EN MONTGOLFIÈRE :

C’est l’activité numéro une de la région, et par rapport à notre budget nous avons décidé de ne pas le faire, puis à vrai dire nous préférons regarder le spectacle d’en bas plutôt que dans le ciel. Cela est plus magique et sobre.

Il y a des dizaines de sociétés qui proposent ce service et les tarifs sont plus ou moins les mêmes car ils sont réglementés par l’Etat. Comptez environ 60 € par personne si vous choisissez de partir en groupe (16 personnes divisées en 4 compartiments dans les grands paniers) ou 800 € pour privatiser le ballon. Si vous passez par votre hôtel pour réserver un vol, ils prendront une commissions en supplément.

 

COMMENT SE RENDRE EN CAPPADOCE ?

Le réseau de bus est étonnamment très bien développé en Turquie. Des bus arrivent directement à Göreme depuis pas mal d’endroits notamment des bus de nuit qui font la liaison entre Istanbul et la Cappadoce. Au moment d’acheter votre billet, pensez bien à demander l’endroit exact d’arrivée. Certains bus arrivent à Göreme même (au centre du village), mais beaucoup de bus arrivent à Nevsehir aussi (c’est quand même écrit Cappadoce sur le billet). Arriver à Nevsehir n’est pas dramatique en soi, c’est ce que nous avons fait depuis Ankara, mais sachez simplement que depuis la station de bus il faut ensuite prendre un minibus pour le centre de Nevsehir, puis un autre minibus en direction de Göreme. Les chauffeurs ou les turcs vous indiqueront le chemin.