ZION NATIONAL PARC, LE BIJOU DE L’UTAH.

C’est à partir de la ville de Saint George que nous nous rendons au Parc National de Zion. Il faut compter une heure de route pour rejoindre le Parc National. Juste avant nous avons visité un tout petit village abandonné « Graffon ». 

IMG_20200128_102624.jpg

IMG_20200128_101415.jpg

20200128_121813.jpg

 

ZION NATIONAL PARK. 

IMG_20200128_125151.jpg

IMG_20200128_113307.jpg

IMG_20200128_125630.jpg

 

Le parc national de Zion n’est autre que le tout premier parc national de l’Utah depuis 1919 ! Situé à l’extrémité sud-ouest de l’Utah, Zion est considéré comme l’un des plus beaux parcs des Etats-Unis. Il s’étend sur 60 000 ha en occupant partiellement trois comtés. C’est un parc naturel de première importance pour ses paysages et sa faune mais également pour les nombreux sites archéologiques qui y ont été mis à jour.

Dômes colorés, falaises et canyons font de ce parc un lieu riche en diversité géologique, mais également en faune et flore.  A mi chemin entre paysages désertiques et montagnes rocheuses, c’est un véritable incontournable lors de votre road trip américain.

Le parc peut se diviser en trois parties : Zion Canyon, au sud, Kolob Canyons, au nord, et Kolob Terrace au centre. L’altitude de l’ensemble varie entre 1 117 m (Coalpits Wash) et 2 659 m (Horse Ranch Mountain). Les imposantes formations rocheuses qu’on trouve alors portent des noms laissés par les mormons tels que les Tours de la Vierge, la Cour des Patriarches, le Grand Trône Blanc, l’Arrivée de l’Ange, le Temple de Sinawava ou encore le Dôme du Tabernacle.

carte-acces-zion

 

Nous passons l’entrée sans problème en montrant notre Pass Annuel, puis on récupère également la carte des trails auprès des rangers avant d’entrer dans le Parc. Par rapport à la periode où nous étions ( début février ), nous avons pu circuler dans le Parc sans obligation de prendre des navettes gratuites. Car très peu touristique en cette periode, nous avons pu profiter en voiture de tout ces paysages fabuleux. Mais qui dit basse saison, dit beaucoup de site parfois en rénovation ou fermé. Du coup, nous n’avons pas pu tout visiter ou admirer, mais en une journée nous n’avions pas l’ambition de tout voir non plus. 

 

PARTIE ZION CANYON. 

Il s’agit certainement du secteur le plus visité, et certainement le mieux aménagé pour les touristes. A savoir que la petite ville de Springdale est positionnée à l’entrée du parc et offre pas mal de commodités (restaus, hôtels, souvenirs). On y retrouve le Visitor Center principal et le Zion History Museum.

Pour explorer le canyon dans sa totalité, la route est donc fermée de mi-mars à novembre, et il faut prendre la navette gratuite, qui fait plusieurs arrêts entre le Visitor Center et Temple of Sinawava (comptez 45 min de trajet). Les départs de randonnées se font généralement depuis ces arrêts. C’est dans ce secteur qu’on y fait quelques randonnées emblématiques comme Angels Landing ou The Narrows.

IMG_20200128_135836.jpg

IMG_20200128_112642.jpg

THE NARROWS. 

IMG_20200128_115508.jpg

IMG_20200128_114504.jpg

IMG_20200128_114415-1.jpg

 

The Narrows, « passage étroit » est en fait une immense gorge située au fond de la vallée de Zion et creusée depuis des années par la Virgin River.
Ce qui fait l’originalité de cette randonnée, c’est que vous marchez la plupart du temps dans le lit de la rivière, au milieu des immenses parois rouges qui composent le paysage. Vous pouvez facilement marcher pendant des heures en remontant le courant de la Virgin River. Du coup, pensez à vous équiper avant d’entamer cette randonnée surtout si c’est la saison basse.

 

CANYON OVERLOOK TRAIL. 

IMG_20200128_132300.jpg

IMG_20200128_133737.jpg

IMG_20200128_130139.jpg

 

Nous finissons notre découverte du Zion National Park avec une petite randonnée au coeur du Zion Canyon Overlook, offrant un point de vue saisissant sur le Zion Canyon. La balade démarre de l’autre côté de la route par rapport au Parking. Lorsque vous serez au point de vue panoramique, regardez bien l’immense falaise sur votre gauche : c’est dans cette falaise qu’est creusée l’incroyable tunnel que vous avez emprunté juste avant. Ce point de vue vaut vraiment le coup, puis la randonnée n’est pas longue, ni compliqué, juste comme de nombreux point de vue dans le Zion Park il y a certain passage qui peuvent s’avérer très étroits et assez vertigineux, faites tout de même attention !

 

Notre journée dans le Zion National Park fut encore un enchantement unique, nous sommes vraiment étonné de tous les paysages que nous offrent l’Ouest américain ! Tous ces parc nationaux sont vraiment de petits bijoux naturels. Toutefois, je pense que si nous avions eu plus le temps et que nous étions pas dans la saison hivernale nous aurons pu encore plus profiter des randonnées que ce merveilleux parc a à offrir.

 

INFORMATION PRATIQUE.
COMMENT S’Y RENDRE ?

Le parc national de Zion est situé à 2h30 de route depuis Las Vegas, 1h20 depuis Bryce Canyon et 1h45 depuis Page.Il s’atteint en plusieurs accès : au nord à Kolob Canyons sur la route 15, au sud à Springdale par la 9, et à l’est par la Mount Carmel Highway.

 

QUEL TARIF ?

35$ par véhicule valable 7 jours. Le pass America the beautiful est accepté : pass annuel à 80$ par véhicule, valable pour tous les parcs nationaux des États-Unis. Pour rappel, ça vaut le coup de l’acheter dans le premier parc national où vous allez, si vous comptez voir au moins 3 parcs différents.

 

LIEN UTILE POUR LE PARC  :

• Outdoor project et Alltrails : la base lors de tout voyage dans l’ouest américain. Ces sites répertorient un bon nombre de randonnées, et sont parfaits pour repérer ce qu’il y a à faire et à voir dans un secteur.

 

 

 

 

HORSESHOE BEND, L’ENVOÛTEMENT IMMÉDIAT.

Nous voilà à Page, ville dans la région de l’Arizona. Tout juste après notre petit déjeuner nous prenons la voiture en route pour l’Horseshoe Bend. Oui vous aussi vous allez un peu trébucher le nom de ce lieu ! Je pense que c’est à peine maintenant que j’arrive enfin à le prononcer sans me tromper. Mais Horseshoe Bend, qu’est ce que c’est ? A part ces photos mythiques que nous connaissons tous. 

IMG_20200129_092407

Commençons par un bref historique de la région. Les premiers peuples sédentaires à s’installer sur ce territoire étaient les amérindiens Fremont et Anasazi (jusqu’au XIVe siècle environ), à qui succèdent les Paiutes, puis les Navajos et les Hopis (vers 1850).

À partir du XVIe siècle, les colons espagnols puis le gouvernement mènent des expéditions dans la région, avant l’arrivée des pionniers lors de la ruée vers l’or. Dès le début du XXe siècle, la région se développe et est de plus en plus fréquentée par les touristes. Mais le paysage exceptionnel de Horseshoe Bend n’attire pas seulement les touristes, mais aussi les cinéastes ! On peut notamment voir son décor dans le film La Planète des Singes (1968) de Franklin James Schaffner.

Horseshoe Bend, c’est en fait un méandre du fleuve le Colorado et a pour forme la courbe d’un fer de cheval d’où son nom en anglais. Mais c’est surtout un lieu magnifique à observer. Les canyons sont saisissants, et le bleu du Colorado contraste subtilement ce décor fantastique. Je pense que nous aurions pu rester des heures et des heures à observer ce lieu. Littéralement conquis !

IMG_20200129_093310

IMG_20200129_093303

IMG_20200129_093115

IMG_20200129_091650

etape 3

 

INFORMATIONS PRATIQUES. 

De Page, il vous suffira donc de suivre la direction Sud sur l’US 89, de tourner à droite près de 2,5 kilomètres après le croisement entre l’US 89 et l’AZ 98, puis de suivre les panneaux qui indiquent le sentier menant à Horseshoe Bend. Facile, non ?

Le site est payant, il coûte 10 $ par véhicule, et même si vous possédez le Pass, America the beautiful. Vous avez un parking qui va être votre point de départ pour se rendre au site. Le chemin n’est pas si long, je dirais environ 15 mins à pied.

Sur place, prévoyez une heure pour faire la randonnée et vous imprégner de l’atmosphère du lieu. Notez cependant que le parking ouvre ses portes à 5h du matin et ferme à 20h, le soir.

Depuis 2010, Horseshoe Bend ne cesse d’attirer de plus en plus de visiteurs, amenant les autorités à aménager le site afin de les accueillir dans les meilleures conditions (abris pour se protéger du soleil, places de parking supplémentaires, barrières de sécurité…). L’aspect de Horseshoe Bend n’est donc plus aussi brut qu’avant, mais la bonne nouvelle est que le site est désormais accessible aux personnes à mobilité réduite.