LAS VEGAS : LA OU TOUT EST DÉMULTIPLIÉ, ENTRE EXTRAVAGANCE, DÉRAISON ET MAGIE.

Première ville de notre roadtrip, de 8 jours, dans l’ouest américain : Las Vegas. Nous arrivons depuis New York à L’aéroport de Los Angeles, c’est dans l’avion, une fois atteri que nous avons appris la terrible nouvelle concernant Kobe Bryant et le crash de son hélicoptère. Mais c’est vrai que ce jour là, le ciel fut très brumeux, d’en haut pendant l’atterissage nous n’avons absolument rien vu de la ville de Los Angeles.

Une fois sorti de l’aéroport, nous nous dirigeons vers les navettes concernant les voitures de location. Nous avons loué notre voiture (S.U.V) chez la compagnie Alamo. Une fois les papiers de location effectués, nous voilà prêts à partir vers Las Vegas !!

Las Vegas est une destination unique en son genre. Aucune autre ville ne lui ressemble, et pourtant ce n’est pas faute de retrouver à Vegas plusieurs monuments emblématiques du monde entier : le Sphinx, la Tour Eiffel, le Grand Canal de Venise, les buildings de New York… Il y en a vraiment pour tout les goûts.

Avant d’être un véritable parc d’attractions à ciel ouvert, Las Vegas n’était autre de que des prairies inhabitées. Bandits, milliardaires, crimes… en quelques années, las Vegas a connu plusieurs vies.

IMG_20200202_104531

 

AU COMMENCEMENT DE VEGAS.

C’est dans le quartier de Downtown que Vegas va connaître ses premières fois : le premier hôtel y est apparu en 1906, la première licence de jeu de hasard accordée en 1932, le premier building siège du Fremont hôtel a poussé en 1956 et le premier casino de Las Vegas, le Golden Nugget, a investi le milieu de Fremont Street en 1946.

Au début du XXème siècle, il n’y avait clairement rien. Les premiers paléo-indiens qui se baladaient dans la vallée avaient rangé leur tipis il y a 10,000 ans environ. Officiellement fondée en 1905 avec l’apparition d’une voie ferrée, Las Vegas ne comptait même pas 1,000 âmes 5 ans après. La ville attire aujourd’hui 40 millions de visiteurs, et 600,000 personnes y ont élu domicile.

 

Nous arrivons en fin de journée dans cette mythique ville, nous déposons nos affaires dans l’hôtel puis allons arborer en voiture les rues de Las Vegas, et ces nombreux Outlet. Le soir, nous sommes à 25 minutes à pied de la célèbre rue où toutes les folies sont au rendez-vous : Le Strip. Sachez qu’il est presque impossible de se garer au niveau du Strip sans payer le parking d’un l’hôtel. Et en plus, si jamais vous séjournez dans un hôtel sur ou vers le Strip vous serez amené à payer une taxe supplémentaire si votre hôtel possède une salle de jeux.  

 

LA PLACE INCONTOURNABLE : LE STRIP.

IMG_20200201_193130

C’est la rue centrale où se trouvent les casinos, les hôtels et les lieux de divertissement. La nuit c’est un monde à part, les illuminations subliment la ville et nous trouvons vraiment l’ensemble d’un point de vue décoration et architecture très joli. Notamment quand les hôtels nous offrent des spectacles magnifiques : l’hôtel Bellagio et son spectacle des eaux et l’hôtel Mirage pour son spectacle de feu. 

IMG_20200201_200822

IMG_20200201_195731

IMG_20200201_194755

IMG_20200201_194001 (1)

IMG_20200201_193511

Toutefois, nous n’avons pas tellement aimé l’ambiance qui règne autour de cette ville où drogue, alcool parsèment les rues. C’est vraiment un sentiment bizarre des cris, des chants, de la joie, de l’extravagance, des casinos à outrance, à vrai dire les jeux d’argent ne font pas partir non plus de nos loisirs. Difficile pour nous de trouver notre place ou l’essence même de notre voyage. Mais on ne pouvait pas ne pas passer pas là.

Peut-on visiter les hôtels du Strip gratuitement ?

Tous les hôtels du strip de Las Vegas se visitent gratuitement. Chaque établissement va au-delà du simple hôtel en réalité : chacun d’eux possède son centre commercial, son casino, ses restaurants en tout genre, salon de massage etc. La plupart des voyageurs se promènent ainsi d’hôtels en hôtels.

 

ET A PART LE STRIP ?

Las Vegas est connu et reconnu pour ces nombreux spectacles et musées ou expositions temporaires. Je pense que même si on aime pas les jeux, il y a de quoi s’occuper à Vegas. Donc laissez-vous aller à vos envies, surtout qu’il est possible d’avoir accès à certaines d’entre-elles pour un prix raisonnable.

 

AUTOUR DE LAS VEGAS : LE RED ROCK CANYON. 

IMG_20200202_111022

IMG_20200202_115352.jpg

Vegas s’est vraiment implanté dans un décor assez majestueux. Le désert, les canyons, les Joshua tree…, toute une géologie incroyable arbore et berce cette ville démesurée. Le parc le plus proche pour se déconnecter un peu de cette folie est la zone de conversation nationale de Red Rock Canyon. On y découvre alors toute la diversité impressionnante du Mojave où nous avons la possibilité de rouler le long des 13 miles de laScenic drive ou bien encore de prendre l’un des sentiers de randonnée pour se rapprocher des emblématiques roches de grès rouge.

IMG_20200202_112725

IMG_20200202_114227.jpg

IMG_20200202_114223.jpg

IMG_20200202_112805.jpg

 

L’entrée est comprise dans le Pass America The Beautiful Pass. (80 $ dollars). Sans le pass, le prix d’entrée de Red rock canyon est de 7$ / véhicule. Néanmoins, étant tout proche de Vegas, il y a énormément de monde sur ce site.

 

road trip usa montage

 

Dans l’ensemble on ne pourrait pas réellement vous dire si nous avons aimé Vegas ou pas. C’est une sensation étrange. Un grand écart même. Nous avons été admiratifs et en même temps resté longtemps consternés. Un peu dégoûtée de voir  un tel contraste entre ces nombreuses personnes sans domicile et l’argent qui coule à flot dans les casinos. Toutefois, je pense qui faut vivre l’esprit Las Vegas au moins une fois dans sa vie pour justement voir et essayer de comprendre une telle démesure mais aussi pour y faire son propre avis.

WELCOME, NEW YORK. TOUT SAVOIR POUR RÉUSSIR SA VISITE DE CETTE VILLE ICONIQUE ET GRANDIOSE.

Ça y est l’aventure reprend, nous voilà à l’aéroport Charles-de-Gaulle, Paris, 18 heures prêts à embarquer dans quelques heures en direction de la ville iconique de New York. Nous arrivons à 20 heures à l’aéroport JFK à New-York. Afin de rejoindre notre Air b’n’b, nous décidons de prendre un Uber. Elle est pour nous la meilleure solution en terme de rapport prix/temps. (UBER partagé / 27 $ pour 2 personnes.)

Nous séjournons dans le quartier Glendale, non loin de Brooklyn. Chaque matin, nous avions à peu près 1 heure de transport pour accéder au centre de Manhattan. Et c’est à partir de ce célèbre quartier que notre exploration commença.

20200123_151935.jpg

IMG_20200123_091638.jpg

 

Bon, concernant le décalage horaire, qu’on se l’avoue cela a été très dur les premiers jours très souvent réveillés à 5/6 heures du matin.

 

COMMENT RÉUSSIR SA PREMIÈRE VISITE DANS CETTE IMMENSE VILLE ? 

  • AVOIR DU TEMPS ! Je pense que 5 jours c’est bien pour visiter New York et explorer ces nombreux quartiers emblématiques. Nous nous sommes restés 4 jours et nous n’avons pas pu tout voir, sans compter que nous avons eu un jour de pluie.
  • DÉCALAGE HORAIRE ? – 6h
  • CONCERNANT LA MONNAIE ? Dollars américain (USD$) taux de change : 1€ = 1,13 USD
  • VISA :  il vous faut obligatoirement l’ESTA pour prendre l’avion pour les Etats-Unis, faites votre demande en ligne quelques jours avant votre départ, il est valable 2 ans et coûte 14$ en ligne.
  • LES TRANSPORTS EN COMMUN : Le métro dessert toute la ville. Si vous restez 1 semaine à New York même 3 jours, on vous conseille d’acheter absolument une MetroCard illimitée à votre arrivée dans une borne dans n’importe quelle station: 32$+1$/par personne.
  • TEL / WIFI : La meilleure option est avec le forfait Free (19,9€/mois) et RED by SFR (15€/mois), les Etats Unis sont inclus avec 25Go/15Go d’internet et appels gratuits vers la France.
  • ELECTRICITÉ : Prises électriques de type A, deux fiches plates, prévoir un adaptateur et une multiprise.
  • CHOISIR UN CITY PASS. On a opté pour l’option City Pass NY 6 attractions inclues. Tarif : 240 euros pour deux personnes. 
  • CONCERNANT LES HÉBERGEMENTS ? Pour les petits budgets nous vous conseillons de regarder les Air Bnb, dans les quartiers extérieurs de Manhattan. Généralement il possède un coin cuisine où vous pouvez économisez de l’argent en vous faisant à manger.  Toutefois, faites bien attention aux air bnb que vous prenez pensez à regarder les avis, car nous avons eu une petite mésaventure avec un Air bnb non déclaré.

Pour faire vos courses, direction Stop & Shop. C’est un grand supermarché comme  on connaît tous.

 

  • Pour rejoindre l’aéroport JFK pour notre vol NY-LA. Nous nous sommes débrouillés sans prendre de taxi ou d’Uber en utilisant notre Pass métro afin de le rentabiliser encore plus. Et cela a été plutôt facile. Depuis le Financial District nous avons pris la ligne 4 jusqu’à New Lots. Puis pris le Bus n°15 en direction du terminal 5 de JFK. 

 

 

nyc

 

 

L’EMBLÉMATIQUE MANHATTAN.

  • MIDTOWN et TIME SQUARE. 

IMG_20200122_093103.jpg

IMG_20200122_095143.jpg

Quand on visite Manhattan on ne sait par quoi commencer, et c’est tout naturellement que nous nous dirigeons vers Time Square.  Sûrement un des endroits les plus visités au monde, en soit c’est un emblématique d’un passage par New York mais qu’on se l’accorde au final ce n’est ni plus ni moins que des écrans géants en masse avec des boutiques par centaines et des milliers de touristes… Puis après avoir fait Tokyo, New York paraît un peu « Has-Been » au niveau de la modernité. Toutefois, je pense qui faut vivre Time Square deux fois, le jour et la nuit. La nuit reste mon moment préféré pour s’imprégner de cette ambiance grande ville illuminé et effervescente.

IMG_20200124_171133.jpg

IMG_20200124_171637

IMG_20200124_170941

Puis nous déambulons malgré le froid glacial à travers Midtown à la découverte de nombreuses avenues toutes plus iconiques les unes que les autres, et en observant tout autant de nombreuses cathédrales super jolies.

20200122_195926.jpg

IMG_20200122_092801.jpg

20200123_161450.jpg

IMG_20200122_134946.jpg

IMG_20200122_112128.jpg

 

 

  • LES VIEWPOINTS : EMPIRE STATE BUILDING ET ROCKFELLER CENTER.

Après, nous décidons d’aller à l’Empire State Building, un des buildings les plus mythique de New York. Sa construction a commencé le 17 mars 1930, sous la direction des architectes Shreve, Lamb & Harmon Associates. A raison de 4 étages et demi par semaine, la construction de l’ESB s’est achevée en 1931 et l’inauguration a eu lieu le 1er mai 1931, par le President Hoover depuis Washington DC. Sa hauteur est de 381 mètres (448,7m avec l’antenne) et il compte 102 étages.

IMG_20200122_114235.jpg

Il a été le plus grand immeuble de New York (position qu’il a retrouvé suite aux attentats du 11 septembre 2001) et a été, pendant des décennies, le plus haut immeuble du monde. Aujourd’hui, il est donc second derrière le One World Observatory.

IMG_20200122_120252.jpg

IMG_20200122_120439.jpg

IMG_20200122_121926.jpg

IMG_20200122_200949.jpg

IMG_20200122_200303.jpg

 

Avec le City Pass nous pouvions monter tout en haut (une fois en journée, et une fois le soir à partir de 20 heures). Et, il vous donne aussi accès à l’autre point de vue indispensable de Manhattan: le Rockfeller Center.

IMG_20200124_123911.jpg

20200122_182800.jpg

La vue est incroyable, indescriptible ! On se rend vraiment compte de la superficie de New York depuis ces hauteurs. Et, depuis le Rockfeller Center vous avez la vue de ESB en prime.  

IMG_20200124_121211.jpg

IMG_20200124_121134

IMG_20200124_121442

IMG_20200124_121003

 

  • BALADE A CENTRAL PARK. 

IMG_20200124_133405.jpg

Central Park est juste l’immense poumon de la ville, un grand havre de paix où le chant des oiseaux nous transportent loin de l’effervescence de la ville. Nous déambulons tranquillement, paisiblement, je pense que c’est la première fois depuis notre séjour à New York que nous nous sentons aussi zen loin du dynamisme des visites de la ville.

IMG_20200124_134211.jpg

IMG_20200124_131527.jpg

IMG_20200124_134043.jpg

IMG_20200124_134001.jpg

IMG_20200124_131308.jpg

Vous pouvez y consacrer quelques heures, ou une journée au rythme de vos envies. Ce lieu est juste superbe entre nature, animaux et activités en tout genre ! Petit plus pour ces nombreux écureuils trop craquants.

 

  • LES MUSÉES. 

Et oui New York c’est aussi ces nombreux musées tous hyper intéressants. Avec le City Pass nous avons visités le Musée d’Histoire Naturelle, le MET est lui aussi inclus dans le Pass, tout comme le musée de la marine, ou Guggenheim.  Nous avons également visité le musée et mémorial du 11 septembre. Une visite remplie d’émotion, chargée d’histoire et de souvenirs. Il est vraiment indispensable !

IMG_20200122_164752.jpg

IMG_20200122_155808.jpg

IMG_20200122_163958.jpg

 

Etant passionnée d’art, le MOMA était pour moi une évidence. C’est un des plus grands musée d’art au monde avec de nombreux tableaux connus et reconnus (Van Gogh, KHALO, Picasso, Mondrian, Cezanne….). Pour couronner le tout nous l’avons visité gratuitement. Il faut savoir que tous les vendredis soir la marque Uniqlo offrent des billets gratuitement de 18h à 21 heures. Inutile de venir en avance faire la queue car dès l’ouverture des portes, la queue défile à une vitesse très très rapide.

IMG_20200124_183305.jpg

20200124_175456.jpg

IMG_20200124_180530.jpg

IMG_20200124_182042.jpg

IMG_20200124_175932.jpg

IMG_20200124_182617.jpg

 

  • LA PETITE TOUCHE CONTEMPORAINE : THE VESSEL.

IMG_20200124_145940

Le Vessel est une oeuvre architecturale très contemporaine caractérisé comme le nouveau symbole du quartier Hudson Yards. Inauguré en 2019, cette structure est faite d’escaliers reliés par des plateformes, tout cela suggérant la composition d’un navire.

Ce bâtiment futuriste fabriqué en acier, est devenu l’une des principales attractions de Hudson Yards, le grand projet d’aménagement urbain et moderne de l’ouest de Manhattan. Cet édifice se trouve au bout du parc surélevé High Line et a été conçu par l’architecte anglais Thomas Heatherwick.

IMG_20200124_145335

IMG_20200124_145445.jpg

IMG_20200124_145819.jpg

IMG_20200124_143905.jpg

 

La visite de ce monument est gratuite, il suffit juste de se rendre sur le site du Vessel et de choisir un créneau horaire pour le visiter.

 

 

CÔTÉ BROOKLYN. 

20200123_162136(0).jpg

Pour notre deuxième journée, nous nous rendons du côté de Brooklyn afin de découvrir le fameux Manhattan Bridge et Brooklyn Bridge. Le quartier DUMBO est tout autant touristique toutefois il offre de nombreux panoramas très intéressant, notamment celui du Manhattan Bridge dont la photographie devient de plus en plus prisée de tous.  J’ai adoré ce quartier c’est tellement l’idée que l’on se fait de Brooklyn, de l’architecture, des briques, des petites boutiques.

IMG_20200123_101539.jpg

 

Puis quant au Brooklyn Bridge, c’est l’un des plus anciens de New York traversant l’East River pour relier les arrondissements de Manhattan et de Brooklyn. Long de 1 825 mètres et haut de 84 mètres, ce pont a coûté plus de 15 millions de dollars de l’époque, estimant en plus que 27 personnes ont perdu la vie pendant les travaux, qui ont duré 14 ans. Son architecte, John Augustus Roebling étant mort des suites d’un accident sur le chantier, quelques jours seulement après le début de la construction, c’est son fils, Washington Roebling, puis sa belle-fille, Emily Warren Roebling, qui menèrent le projet à son terme. Le pont de Brooklyn est ouvert à la circulation le .

IMG_20200123_103640.jpg

IMG_20200123_103809.jpg

IMG_20200123_103550.jpg

IMG_20200123_104034.jpg

 

 

LADY LIBERTY.

IMG_20200123_122113.jpg

Classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco en 1984, la statue de la liberté est l’un des monuments phares de NYC, voir même de l’Amérique du Nord. Cette sculpture monumentale, érigée sur Liberty Island. Cette statues a été offerte par la France pour les Etats-Unis afin de célébrer le centenaire de la déclaration d’Indépendance. Son nom officiel est « La liberté éclairant le monde.. « , elle symbolise essentiellement l’espoir, l’immigration et bien évidemment la liberté.

IMG_20200123_124140.jpg

IMG_20200123_121437.jpg

IMG_20200123_121906.jpg

IMG_20200123_125103.jpg

 

A ses pieds nous pouvons retrouver des chaînes brisées symbolisant l’abolition de l’esclavage. Puis, les 7 branches de sa couronnne correspondent au 7 mers et continents de la planête.

 

-> COMMENT LA VISITER ?

Avec le Pass City NYC, vous avez accès à Liberty Island en prenant un Ferry dans le quartier Financial District, Battery Park. Attendez-vous à un long control de sécurité très pointilleux. La balade en bâteau est super intéréssante elle offre de nombreux points de vues sur Manhattan et sur la statue de la liberté. Petit conseil, évitez de manger sur le bâteau de nombreuses mouettes vous attendent !

Si vous ne possédez aucun Pass, le tarif à Lady Liberty est de :

  • 18,50 $ : incluant la traversée + montée au piédestal.
  • 21,50 $ : incluant la traversée + montée à la couronne.

 

Liberty Island et Ellis Island sont ouvertes au public tous les jours de 9h30 à 17h à l’exception du 25 décembre. Le guichet ouvre à 8h30 et les ferries partent toutes les 30/45 minutes (le premier part de Battery Park à 9h).

 

-> Comment rejoindre Battery Park ? 

  • En Métro : La ligne 1 (rouge) terminus South Ferry. // Les lignes 4 et 5 (vert)  arrêt Bowling Green.
  • En Bus : M5 / M20 / M15 arrêt South Ferry.

 

 

 

New York est une destination mythique, une ville immense composée par de longues avenues sans fin, des buildings à en perdre la tête et un joli patrimoine culturel. Cela n’est pas évident de tout voir lorsqu’on visite New York, du coup essayez de préparer en amont les points d’intérêts que vous voulez absolument voir sans pour autant charger vos journées. Laissez-vous le temps de ressentir l’ambiance New yorkaise, et l’effervescence puissante qui domine la ville. D’un point de vue plus personnel, New york nous a enchanté certes, mais les inégalités sociales se font beaucoup ressentir et lorsqu’on voyage on ne peut pas fermer les yeux sur un tel contraste qui chamboule vraiment le coeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CORDOUE, ENTRE HISTOIRE ET ÉMERVEILLEMENT.

Capitale de province de plus de 325 000 habitants, elle s’élève à 124 m d’altitude. Bien que Cordoue soit aujourd’hui la moins importante des trois premières grandes villes andalouses, talonnée par Grenade et devancée par Málaga et Séville, elle fut, pendant les trois siècles qui ont précédé la Reconquête, la capitale de l’Espagne musulmane et l’une des villes-phares de l’Islam.

Néanmoins, les Romains, déjà, avaient confirmé sa puissance en faisant d’elle une métropole adoptée ensuite par les Wisigoths. Sénèque et Lucain, puis Averroès, Maïmonide et bien d’autres, mathématiciens, métaphysiciens, théologiens, penseurs ou poètes, sont nés dans cette cité captivante sur la rive droite du Guadalquivir. Cordoue fut le centre intellectuel et mystique du monde musulman. Si son rayonnement n’est plus le même aujourd’hui, elle reste cependant un centre de recherche philosophique encore très vivant.

Et pour découvrir le véritable enchantement de cette ville, il convient de se perdre dans ses vieux quartiers. Merveilleusement conservés, regroupés autour de la mosquée, ils abondent en patios fleuris et en venelles évoquant un autre monde. Les principaux points d’intérêt de Cordoue, cité inscrite au Patrimoine de l’humanité, se concentrent autour de la mosquée, dans le quartier de la Judería, un ensemble de petites ruelles aux maisons blanches et fleuries qui composaient l’ancien quartier juif de la ville.

 

Cordoue est ce genre de ville où rien que de l’apercevoir la magie opère, elle fut également notre dernière étape de notre roadtrip en Andalousie, et pas des moindres. C’est donc avec émotion et empressement que nous découvrons cette nouvelle ville.

IMG_20191014_114312.jpg

IMG_20191014_113839.jpg

IMG_20191014_113418.jpg

IMG_20191014_112931.jpg

IMG_20191014_113011.jpg

 

 

LA MOSQUÉE-CATHÉDRALE. 

IMG_20191014_123412.jpg

IMG_20191014_113912.jpg

 

Ce double monument (mosquée et cathédrale) témoigne des efforts, heureusement non couronnés de succès, que le royaume chrétien délivré des Maures déploya pour éradiquer toute trace d’influence musulmane. L’emplacement du monument ne fut pas choisi au hasard. Il fut d’abord occupé par un temple romain dédié à Janus, puis les Wisigoths y dressèrent leur propre temple (quelques restes subsistent).

La mosquée, quant à elle, fut construite en trois phases entre le milieu du VIIIsiècle et le début du XIsiècle. Considérée comme l’un des monuments religieux les plus grandioses du monde arabe, elle dominait un ensemble où les mosquées se comptaient par dizaines.

En 1236, après la conquête de la ville et la fuite des musulmans en Afrique du Nord, Ferdinand III le Saint ordonna sa transformation en église. On ferma les 19 portes qui donnaient sur la cour (sauf la porte des Palmes). Des chapelles furent aménagées autour du monument et l’on transforma le minaret en clocher. Puis en 1523, l’évêque Alonso Maurique décida d’en faire une vaste cathédrale au cœur des colonnes d’origine. La mairie s’opposa au projet, mais Charles Quint donna son accord. Le résultat au final est juste magnifique : la solennelle cathédrale, dont les 19 nefs soutenues par des arcs à double volée reposent sur plus de 800 colonnes, s’adapte aux subtilités de la fresque orientale.

IMG_20191014_115539.jpg

IMG_20191014_115240.jpg

IMG_20191014_115837.jpg

IMG_20191014_115723.jpg

IMG_20191014_115759.jpg

IMG_20191014_120811.jpg

IMG_20191014_120823.jpg

IMG_20191014_120951.jpg

IMG_20191014_121049.jpg

IMG_20191014_121342.jpg

Classée monument national en 1882, elle a été inscrite au patrimoine de l’Unesco en 1984 et depuis élevée au rang de bien de valeur universelle exceptionnelle en juin 2014, en raison de l’utilisation religieuse continue de l’édifice qui explique en grande partie sa préservation.

En toute honnêteté, vous ne devez pas passer à côté de ce somptueux monument chargé d’histoire et de prouesses architecturales. L’entrée à la mosquée-cathédrale coûte 10 euros par personne.

 

Sur le retour vers la voiture nous nous arrêtons dans un petit bistrot pour savourer une paella tant attendu lors de notre séjour en Andalousie.

IMG_20191014_133404.jpg

 

 

Certes la Mosquée-Cathédrale est l’élément majeur et indétrônable de Cordoue, toutefois prenez le temps d’arpenter les diverses ruelles qui s’offriront à vous. Cordoue est une étape indispensable à la découverte du patrimoine si riche de l’Andalousie, elle permet vraiment de se rendre compte de l’histoire torturée et conquérante entre chrétiens et musulmans. Un passé riche, prenant et fascinant.

 

SEVILLE, L’INDÉTRÔNABLE.

Séville est une des villes qui me faisais le plus rêvée en Andalousie, c’est donc avec excitation et impatience que j’attendais de la découvrir. Nous avons consacré une journée entière à la visite de celle-ci autant vous dire que nos jambes ne se sont pas reposées du tout, mais bon passons cela est pour la bonne cause, puis rien de mieux que de découvrir une ville si ce n’est qu’à pied.

Nous garons la voiture  au niveau de la station de métro Ciudad Expo, où 8 arrêts après nous descendons au niveau du centre-ville de Séville. Nous voilà enfin prêts à partir à la découverte de la plus célèbre ville d’Andalousie au rythme des ruelles et des sites culturels incontournables.

IMG_20191013_104727.jpg

IMG_20191013_105459.jpg

IMG_20191013_151619.jpg

IMG_20191013_110013.jpg

 

Nous commençons la visite par marcher jusqu’au Real Alcazar, le célèbre palais où 3 heures de queue nous attendaient, sous la chaleur, et la foule omniprésente. Je pense que les garçons sur le moment ont du me « détester » mais on ne pouvait visiter Séville sans son majestueux palais.

 

AU COEUR DU REAL ALCAZAR. 

IMG_20191013_142837.jpg

IMG_20191013_142638.jpg

IMG_20191013_142731.jpg

 

Déclarée patrimoine de l’humanité par l’Unesco, l’Alcazar de Séville constitue l’un des monuments les plus emblématiques de la ville, du pays et de la culture méditerranéenne. Celui-ci témoigne, entre ses murs et ses jardins, de l’évolution historique de la ville pendant le dernier millénaire, en réunissant des styles allant de l’époque arabe jusqu’au XIXe siècle, en passant par le Mudéjar du bas Moyen-âge, la Renaissance ou le Baroque. Il a été déclaré Patrimoine Mondial par l’Unesco en 1987, en reconnaissance de l’héritage de cultures et de civilisations qui subsiste encore dans cet ensemble harmonieux où tout est à sa juste mesure.

  • Le palais de Pierre le Cruel, l’un des édifices les plus importants de l’Alcázar, fut restauré par Charles Quint et Philippe IV. On découvrira surtout à l’extérieur le ravissant patio de las Doncellas (cour des Demoiselles d’honneur) réalisé par les meilleurs artisans de Grenade, un rectangle harmonieux encadré d’une double rangée de colonnes de marbre. Les demoiselles, princesses du sang, se tenaient à l’étage pour suivre les cérémonies qui avaient lieu dans la cour. On ne manquera pas aussi le salón de Embajadores et son dôme en bois de cèdre gravé et doré du XVe siècle. Si les travaux furent d’abord exécutés par des artisans maures qui apportèrent toute la fantaisie mudéjare, notamment dans des décors d’azulejos somptueux, les réalisations suivantes empruntent plutôt à l’Europe et à la Flandre .

IMG_20191013_143739.jpg

IMG_20191013_143819.jpg

IMG_20191013_144228.jpg

 

  • Les jardins de l’Alcazar sont magnifiques, d’influence arabe, ils ont ensuite été réformés en style Renaissance et romantique. Jets d’eau, fontaines, bassins, sculptures, buissons, arbustes et terrasses plantées de cyprès et de lauriers alternent dans un éblouissement de chaque instant. Les Andalous puis les paysagistes venus d’Afrique du Nord ont porté l’art à des sommets inégalés, afin de satisfaire le goût et les sens des califes. Un lieu idéal pour les siestes des chaudes journées d’été. D’autant plus qu’une cafétéria vous permettra de faire des pauses de temps en temps dans un lieu idyllique.

IMG_20191013_142959.jpg

IMG_20191013_143339.jpg

IMG_20191013_145626.jpg

IMG_20191013_142601.jpg

IMG_20191013_150357.jpg

IMG_20191013_144833.jpg
jhdr

 

  • Divers patios forment aussi des étapes clés de la visite. Le Patio de las Doncellas, les demoiselles, dont la décoration a été réalisée par les plus grands artistes de Grenade ; celui des muñecas, poupées, qui doit son nom aux visages qui décorent l’un de ses arcs et était l’endroit réservé aux domestiques qui travaillaient dans le palais ; celui de la Montería, de la chasse, ancien lieu de réunion de la cour royale avant de devenir lieu de rassemblement pour les chasses. Ou encore celui del Yeso, du plâtre, un jardin orné de superbes massifs de fleurs et de ruisseaux qui a conservé des éléments caractéristiques de l’alcazar de la dynastie almohade du XIIe siècle.

IMG_20191013_144503.jpg

IMG_20191013_145201.jpg

IMG_20191013_150921.jpg

 

 

J’ai adoré la visite de ce lieu magique, les influences musulmanes ont données des façades époustouflantes, dont mes yeux et mes pensées s’en souviennent encore. Tout au long de l’exploration, l’envoûtement opère, marcher au cœur du Real Alcazar c’est s’accorder un instant hors du temps.  L’entrée coûte 12,50 euros par personne.

 

LE CENTRE HISTORIQUE.

IMG_20191013_135100.jpg

IMG_20191013_151936.jpg

IMG_20191013_153430.jpg

IMG_20191013_154311.jpg

 

C’est évidemment un des passages obligé de la ville qu’on le veuille ou non, là où se concentrent la plupart des hauts lieux touristiques, des restaurants, des bars et des boutiques ! Le quartier Santa Cruz, particulièrement, est parfait pour flâner au hasard, en profitant du charme de tous ses recoins secrets. N’oubliez pas par exemple de passer par le Patio de Banderas, une place publique remplie d’orangers, légèrement à part du reste des ruelles et directement accolée à l’enceinte de l’Alcazár.

Les places principales regorgent de grands bâtiments historiques richement décorés; il n’est pas rare d’y entendre des musiciens qui jouent de la musique flamenco, comme sur la Plaza de San Francisco.

 

LA PLAZA DE ESPANA.

Ensuite, la visite se poursuit du côté de la célèbre place d’Espagne aussi mythique soit-elle, elle est juste merveilleuse. Cette étendue majestueuse, qui ressemble davantage à un monument qu’à une place de ville, a été construit pour l’exposition hispano-américaine de 1929. Nous avons adoré cette place, et la grandeur des espaces verts clôture ce lieu à la fois relaxant, familiale et romantique.

IMG_20191013_160353.jpg

IMG_20191013_161454.jpg

IMG_20191013_160333.jpg

IMG_20191013_160156.jpg

 

Séville est à la fois conquérante, passionnante et inspirante. Elle regorge de patrimoine culturelle, d’une douceur de vivre exquise et demeure autant pétillante que chaleureuse. Elle vous fera chavirer j’en suis certaine. Alors sans plus attendre, allez-y !

 

CADIX, LE TEMPS D’UNE APRES-MIDI.

Si sa création n’est pas le fait d’Hercule comme le prétend la légende, Cadix date néanmoins de l’an 1100 av. J.-C : en ce temps-là, les Phéniciens fondèrent une colonie appelée Gadir. La ville fut ensuite romaine comme en attestent les vestiges d’un théâtre romain, puis musulmane. Plus tard encore, elle sera l’objet des convoitises des Français et des Anglais. De son port s’élança, vers une cuisante défaite, la flotte franco-espagnole qui fut coulée à Trafalgar. En découvrant la ville pour la première fois, on est saisi par son site privilégié, ceinturé de fortifications et relié au continent par une mince bande de terre dans l’océan.

Parfois injustement délaissée au profit de Séville, cette ville légère, joyeuse et un rien italienne mérite vraiment une visite en tout simplicité. Le centre historique est vraiment tout petit, voir attachant et se pratique très bien à pied. La ville moderne est, elle, sans intérêts. Cependant, vous pouvez profiter des plages si la durée de votre séjour vous le permet.

IMG_20191012_123814.jpg

IMG_20191012_134933.jpg

IMG_20191012_134124.jpg

IMG_20191012_135532.jpg

IMG_20191012_124532.jpg

IMG_20191012_124340.jpg

IMG_20191012_133731.jpg

IMG_20191012_133738.jpg

 

Nous ne dirons pas que Cadix est une étape primordiale lors de votre roadtrip en Andalousie, mais néanmoins si jamais vous pouvez vous y arrêter alors faites-le. On ne peut le nier que l’architecture à Cadix est vraiment séduisante. Puis, c’est l’endroit idéal pour se poser le temps d’un verre ou la dégustation d’une paëlla, why not ?!

 

Le soir nous reprenons la voiture en direction de Séville, ville tant attendu de notre petit trip au cœur d’une région fantastique et surprenante.

 

 

RONDA, NOTRE COUP DE CŒUR ANDALOUSE.

Nous arrivons à Ronda en fin d’après-midi, et que dire, un splendide village perché et blanchi à la chaux, situé seulement à 1h30 de Malaga. C’est vraiment lorsque nous déambulons dans le centre ville que nous nous rendons compte de son côté vraiment séduisant et chaleureux. Ronda est une ville bâtie sur un plateau, le long d’une gorge de plus de 100 mètres de haut que forme la rivière Guadalevin. Elle fut l’un des derniers bastions mauresques durant la reconquête. Les chrétiens ne s’en emparèrent qu’en 1485.

IMG_20191011_173839.jpg

IMG_20191011_180208.jpg

IMG_20191011_175618.jpg

 

Cette ville de plus de 34 000 habitants, dont les origines remontent à la préhistoire, fut un important centre commercial sous les Romains, puis la capitale d’un petit émirat arabe dont elle conserve le tracé urbain. A 50 km de la Costa del Sol, Ronda conserve un centre historique charmant parsemé de palais et de lieux de culte, dont l’église de Santa María, mélangeant différents styles : empreintes arabes, touches gothiques et belles finitions Renaissance.

Ce sont sans doute les bandoleros, bandits, qui ont le plus concouru à donner une image légendaire à la ville et à sa région. Sans oublier tout de même que Ronda possède les arènes les plus anciennes et les plus élégantes d’Espagne, où naquit, entre les XVIIet XIXsiècles, l’école tauromachique à pied, stricte et classique, de Pedro Romero.

C’est donc tout naturellement que nous nous dirigeons vers El Puente Nuevo. Ce magnifique pont est vertigineux et captivant. Il a été construit au XVIIIe siècle permettant de relier les deux parties de la ville séparées par le Tajo, nom donné au ravin. Il offre une vue d’une part sur la vieille ville, centre historique, appelée la Ciudad et d’autre part sur le Mercadillo, partie plus récente où habitent la plupart des habitants. On pourra admirer el Puente Nuevo depuis plusieurs points de vue tout autour où nous vous conseillons vraiment de vous promener à travers les petites randonnées car la vue de l’autre côté offre une dimension sensationnelle.

IMG_20191011_175915.jpg

IMG_20191011_175404.jpg

IMG_20191011_175939.jpg

IMG_20191011_175840.jpg

IMG_20191011_180957.jpg

img_20191011_180931

IMG_20191011_175745.jpg

 

C’est vrai que l’exploration de Ronda fut un peu courte, chose que nous pouvons regretter totalement. Nous vous conseillons donc de passer au moins une journée entière à découvrir cette magnifique ville à la fois romantique et irréelle. Coup de coeur garanti !

 

AMSTERDAM, LA SULFUREUSE.

7h00 du matin, l’air glacial, les yeux à peine ouverts de notre énième trajet en bus de nuits depuis notre retour en Europe, nous voilà sur le seuil des Pays-Bas dans la sulfureuse et capitale Amsterdam. Impossible de ne pas succomber au charme de cette capitale posée sur les flots, enchevêtrement de grands canaux aux eaux changeantes, comme autant de veines qui affluent vers son coeur.

Dans la Venise du Nord, le temps varie aussi vite que les teintes de l’Amstel, le ciel pur succède à la brume, la tempête arrive sans mot dire. Ville capricieuse et contrastée, à la fois moderne et classique, sage et délurée, conservatrice et innovante, elle saura captiver tout voyageurs qui se donne la peine de vraiment la découvrir, au-delà des clichés et poncifs.

Nous déambulons instinctivement dans la ville, passant à droite à gauche des canaux sans but précis juste en nous imprégnant totalement de l’esprit Amsterdam.  Même si le temps n’était pas au rendez-vous, j’ai adoré cette ville à la fois turbulente avec son quartier rouge mais tellement charmante avec ces ruelles et bâtisses.

IMG_20191006_080302.jpg

IMG_20191006_082206.jpg

IMG_20191006_081043.jpg

IMG_20191006_084826.jpg

IMG_20191006_084739.jpg

IMG_20191006_082533.jpg

IMG_20191006_090148.jpg

IMG_20191006_081911.jpg

IMG_20191006_090022.jpg

IMG_20191006_081502.jpg

IMG_20191006_093537.jpg

IMG_20191006_090540.jpg

IMG_20191006_092912.jpg

IMG_20191006_091934.jpg

 

Amsterdam est une ville à découvrir le jour et à redécouvrir la nuit, ce genre de ville qui chamboule les mœurs mais aussi le cœur.

Nous retournons à la gare centrale, récupérer nos affaires dans les consignes puis prendre le métro afin de récupérer notre bus pour nous rendre à Bruxelles. A ce moment là nous sommes un peu nostalgique de nous dire que notre voyage de plus de un an se termine dans peu de temps.

 

HAMBOURG, PETITE JOURNÉE ALLEMANDE.

Hambourg fut juste un arrêt dans notre trajet Copenhague-Amsterdam, car nous voulions couper en deux ce trajet là. Puis, je vous l’avoue l’hôtel de ville m’a séduit et cela dès la première photo aperçu sur internet. Du coup raison de plus de nous arrêter dans cette ville allemande.

Deuxième plus grande ville d’Allemagne, troisième port d’Europe, Hambourg la prospère est tout à la fois une métropole vibrante et l’un des 16 Länder qui composent la République fédérale allemande. Son prestigieux passé se lit à mesure que l’on parcourt la ville, mosaïque d’architecture bourgeoise Belle Époque et d’urbanisme propre aux zones portuaires industrielles, s’épanouissant depuis son centre historique animé. Ses dimensions de métropole et son train de vie plutôt provincial la rendent très attachante.

D’ailleurs elle a été classée meilleure ville où faire la fête selon une étude très sérieuse de Hostelworld. Pas étonnant, car les habitants sont connus pour être très accueillants, le système des transports en commun se veut efficace et le coût de la vie y est moins cher en ce qui concerne les sorties nocturnes.

Je pense que c’est pour cela qu’Hambourg nous a donné une petite mauvaise image dès notre arrivée en gare et je comprends mieux alors ce titre de ville festive, allemands alcoolisés dans les rues, et beaucoup beaucoup de personnes vivant en marge de la société. Outre ce premier abord un peu triste nous commençons par nous rendre en direction de l‘hôtel de ville, juste après avoir laissé nos bagages dans une consigne d’un hôtel de la ville.

 

L’HÔTEL DE VILLE, LE « RATHAUS ». 

IMG_20191005_135219.jpg

L’Hôtel de Ville, est sans aucun doute l’un des bâtiments les plus pompeux et majestueux de la ville, mais ce n’est pas le plus ancien. L’édifice vient « seulement » de souffler ses 120 bougies et c’est en réalité le 6ème siège de la plus haute autorité hambourgeoise dans l’histoire de la Ville. Il doit sa construction – entre 1886 et 1897 – à la destruction -volontaire – de l’ancienne mairie en 1842. Dans la nuit du 6 mai 1842, un incendie se déclare dans la partie la plus ancienne de Hambourg et menace de ravager toute la ville. En faisant exploser le « Altes Rathaus », situé près de Trostbrücke (à l’emplacement de ce qui est aujourd’hui la Patriotische Gesellschaft), les autorités espèrent stopper l’incendie…ce sera peine perdue ! Pendant près d’un demi siècle, les Hambourgeois devront se passer d’Hôtel de Ville: les sénateurs refusent plan après plan et ce n’est finalement qu’ à l’initiative de Martin Haller, fils de sénateur hambourgeois et architecte, qu’un projet, réalisé en collaboration avec plusieurs confrères hambourgeois, est accepté et que la première pierre est enfin posée en 1886. La construction elle-même prend du retard, entre les grèves d’ouvriers réclamant de meilleurs salaires ou encore l’épidémie de choléra ne faisant pas halte devant le chantier…

Le mardi 26 octobre 1897, c’est jour de fête; les Hambourgeois prennent enfin possession du Rathaus. Le coût final est de 11 millions de Goldmark, soit environ 80 millions d’Euros.

IMG_20191005_135709.jpg

IMG_20191005_140027.jpg

IMG_20191005_140023.jpg

 

 

Après avoir admiré passionnément l’hôtel de ville nous décidons de nous promener en direction du stade de Sankt Pauli où en passant nous nous arrêtons devant une vieille église détruite par la guerre : St Nicolas.

IMG_20191005_141744.jpg

IMG_20191005_141414.jpg

IMG_20191005_141851.jpg

 

Le quartier de Sankt Pauli est connu du monde entier pour son esprit jeune et rock ! Mais aussi, pour la tolérance que prône haut et fort le célèbre club de foot Sankt Pauli. Respect à eux !

IMG_20191005_150648.jpg

 

Puis nous déambulons dans la ville au rythme de son audace architecturale ! Hambourg est un joyeux mariage entre les façades datant du XIXe siècle d’inspiration néo-gothique et les nouveaux bâtiments d’un style beaucoup plus moderne. Ce qui nous conduira à travers les canaux qui englobent la ville.

IMG_20191005_155440.jpg

IMG_20191005_153917.jpg

IMG_20191005_155627.jpg

 

Hambourg est une petite destination, le temps d’une journée certes, mais nous l’avons trouvé très agréable même si ces attraits touristiques ne sont pas virulent.

COPENHAGUE, L’IMPERTURBABLE.

Capitale du Danemark, Copenhague est à la pointe du design et des nouvelles technologies. Cette ville scandinave où il fait bon vivre mêle à la perfection modernité, simplicité et originalité ; affirmant son identité avec fierté à travers un passé viking et des sagas nordiques. Notre visite s’est déroulé sur deux jours, où nous avons abordé cette visite suivant les différents quartiers à explorer. Nous arrivons à Copenhague depuis Stockholm via un bus de nuit avec la compagnie flixibus. 

Mais avant nous décidons pour ces deux jours de laisser nos affaires en cabine et juste récupérer un petit sac avec le minimum vital car nous dormons chez un hôte airbnb et l’heure à laquelle nous pouvons nous rendre était bien plus tard dans la journée.

 

QUARTIER INDRE BY.

IMG_20191003_105614.jpg

IMG_20191003_105625.jpg

IMG_20191003_112223.jpg

IMG_20191003_113027.jpg

IMG_20191003_110723.jpg

 

C’est l’un des quartiers les plus originaux, agréables et verts de Copenhague avec plus plusieurs parties distinctes : Résidentiel au sud, puis anciennement portuaire et industriel au nord. Et au milieu coule une rivière ou plus précisément des canaux  traversant et ceinturant le célèbre port Nyhavn. 

IMG_20191004_131629.jpg

IMG_20191004_133945.jpg

IMG_20191003_121536.jpg

IMG_20191003_122352.jpg

IMG_20191003_121858.jpg

IMG_20191003_121324.jpg

 

Nous trouvons que ce quartier donne un petit aperçu de ce que peut être Amsterdam, en beaucoup plus coloré, c’est une certitude.  Par contre, nous n’avons pas voulu faire le Parc Tivoli car pour nous, cela été hors-budget. C’est un parc d’attraction de plus de 170 ans.

 

 

QUARTIER CHRISTIANVAHN.

IMG_20191003_113046.jpg

IMG_20191004_130222.jpg

IMG_20191004_125348.jpg

IMG_20191004_125059.jpg

 

Je pense que c’est le quartier le plus insolite et underground que nous avons pu faire jusqu’à présent avec Christiana. Un lieu et un univers hors-normes assez anarchiste où pratiquement aucune lois règnent. Nous avons quand même été choqué de voir des parents emmenés leurs enfants sur ce lieu, je trouve que le contexte est pas trop propice pour des enfants ( vente de drogues, squat… ) Hormis, cette petite parenthèse, j’ai adoré cet endroit peu commun et rempli de street-art.

IMG_20191004_124207.jpg

IMG_20191004_124102.jpg

IMG_20191004_123926.jpg

 

Nous avons aussi admirer l’ Église de Notre-Sauveur, une des plus belle églises de Copenhague avec une vue incroyable sur la ville depuis son insolite tour en spirale. (bien sur la vue est payante).

IMG_20191003_113424.jpg

IMG_20191003_113629.jpg

 

 

QUARTIER OSTERBRO.

IMG_20191003_125945.jpg

IMG_20191003_131832.jpg

IMG_20191003_131453.jpg

IMG_20191003_131942.jpg

IMG_20191003_130127.jpg

 

Après la visite de Christiana, direction les remparts du Kastellet. Un parc arboré qui peut à la fois vous permettre de vous détendre ou à la fois vous promenez tranquillement le temps d’un instant. Nous avons adoré les moulins présents. Un charme fou ! Puis juste après en route pour admirer la fameuse petite sirène de Copenhague. Bon qu’on se l’avoue on la pensait vraiment plus grande. Et le meilleur moyen de la rencontrer est de se balader le long des quais Kobenhavns Havn. 

IMG_20191003_135150.jpg

 

 

 

Cph_districts

 

Puis après nous profitions de la fin de la journée en arpentant diverses rues avant de rentrer dans notre airbnb.

IMG_20191003_141557.jpg

IMG_20191003_110415.jpg

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES. 

– MONNAIE.

Il s’agit de la couronne danoise. 1 euro = 7,47 DKK.

– TRANSFERT AEROPORT-CENTRE VILLE.

je vous recommande de prendre le métro car c’est le plus rapide et le moins cher. Environ 10€ le ticket (pour un taxi comptez environ 70€).

– SE DÉPLACER.
  • La tarification en métro dépend du nombre de zones traversées.
  • Le City pass est valable 24 h ou 72 heures. La Copenhague Card (de 24 à 120 heures) est valable pour tous les moyens de transport, toutes zones confondues. Elle donne également l’accès gratuit à de nombreuses attractions et musées ainsi qu’à des réductions dans certains restaurants.
  • Vous pouvez acheter une carte anonyme à créditer : La Rejsekort. Vous devrez ensuite la valider à chaque entrée et sortie de transport. 2 inconvénients : La carte est payante (80 DKK) et un minimum de 50 DKK doit être crédité pour utiliser les transports. Bref, pratique si vous comptez revenir à Copenhague, mais pas forcément économique dans le cas contraire.
  • L’application Mobilbilletter Hovedstaden permet d’acheter les tickets en ligne.

 

 

Copenhague est une ville agréable et super jolie, avec beaucoup de facettes différentes. Néanmoins, c’est une des villes les plus chers d’Europe, du coup vous devez impérativement prévoir un budget conséquent pour visiter cette ville. Mais, Copenhague vous séduira entre tranquillité et émerveillement.

 

 

 

 

 

 

STOCKHOLM, LA RAYONNANTE.

Stockholm est une capitale étrange, complexe, et pourtant fabuleusement attirante. Cette ville est un archipel de quatorze îles, mais les cinq quartiers incontournables sont concentrés, s’agissant de Gamla Stan, l’île de SkeppsholmenNorrmalmÖstermalmDjürgarden et Södermalm.

La Suède est l’un des états-membres de l’Union Européenne, mais n’est pas dans la zone euro donc à savoir avant de partie que la monnaie suédoise est la couronne, et le taux actuel de change est de 10 couronne (SEK) pour 1 euro.

Nous avons découvert Stockholm et ses charmes à pied, même si il sera parfois nécessaire de prendre les transports pour aller d’un point à un autre. A noter que pour un voyage de plus de trois jours, le plus économique sera d’acheter une carte magnétique rechargeable, la Turistkort SL. Elle est disponible aux guichets de certaines stations de métro, mais aussi dans les points de vente Pressbyrån.

 

GAMLA STAN.

IMG_20191001_145202.jpg

IMG_20191001_145405.jpg

Nous avons démarré notre découverte de Stockholm en 4 jours par Gamla Stan. C’est le vieux Stockholm, le quartier le plus ancien, mais aussi le plus touristique. Un conseil,  éloignez-vous des rues bondées, des boutiques de souvenirs et des circuits de visites tracés, et découvrez les placettes, les ruelles calmes et leurs façades orangées. Mais, nous ne doutons pas que Gamla Stan restera votre quartier préféré après la visite de cette jolie capitale nordique.

Nous arrivons sur Stortorget, la Grand-Place cernées de belles maisons colorées datant du XVIIe et XVIIIe siècle. On y observe également un musée dédié aux lauréats du prix Nobel. Non loin de là nous retrouvons le Château royal. Avec ses 600 pièces, c’est l’un des plus grand château au monde. La relève de la garde royale se déroule tous les jours dans la cour. Nous n’y assisterons pas non plus, préférant explorer chaque recoin de cette vieille ville.

IMG_20191001_145708.jpg

IMG_20191001_145819.jpg

IMG_20191001_144850.jpg

IMG_20191001_144258.jpg

IMG_20191001_145219.jpg

IMG_20191001_161053.jpg

IMG_20191001_144838.jpg

IMG_20191001_161928.jpg

IMG_20191001_160812.jpg

 

 

Ne manquez surtout pas Mårten Trotzigs Gränd, la ruelle la plus étroite de la ville. Elle ne mesure que 90 cm et compte 36 marches. Il n’est pas facile de s’y croiser ! C’est le lieu le plus insolite de Stockholm.

IMG_20191001_150239.jpg

IMG_20191001_150252.jpg

IMG_20191001_154700.jpg

 

 

 

CÔTE HORNSTULL.

De l’autre côté de la rive, nous explorons le quartier d’Hornstull, très calme et paisible, offrant un jolie point de vue sur Gamla Stan.

IMG_20191001_152029.jpg

IMG_20191001_152140-1.jpg

IMG_20191001_151425.jpg

IMG_20191001_152449.jpg

 

NORRMALM, LE STOCKHOLM MODERNE.

Après avoir fait le tour du vieux Stockholm, nous sommes allés explorer Norrmalm.  Nous logeons vraiment juste à côté de la grande artère principale, dans une auberge de jeunesse. A l’inverse de Gamla Stan, ce quartier est l’une des facettes modernes de la capitale. Il est l’un des hauts lieux du shopping de la ville, avec une artère piétonne très longue (Drottninggatan), plusieurs centres commerciaux et de nombreuses enseignes de décoration et prêt-à-porter. Puis, après nous sommes descendus du côté de Helgeandsholmen, un petit îlot juste en face de Gamla Stan. 

IMG_20191001_160655.jpg

IMG_20191002_101844.jpg

IMG_20191001_142042.jpg

IMG_20191001_144210.jpg

IMG_20191001_161103.jpg

 

 

 

 

L’ÎLE ALBERGET.

IMG_20191002_113527.jpg

IMG_20191002_113106.jpg

L’île d’Alberget est une extension de balade intéressante surtout après avoir arpenté les boulevards bruyants de Norrmalm. Cette petite île est un havre de tranquillité et de verdure. Et ça, cela fait du bien ! Malheureusement pour nous, la pluie fut au rendez vous cette journée-là à Stockholm du coup nos visites furent écourtées parfois par ce temps très capricieux. Du coup,  nous rentrons le longs des quais de Strandvägen, sur le quartier d’Östermalm.

IMG_20191002_112432.jpg

IMG_20191002_104218.jpg

IMG_20191002_103408.jpg

IMG_20191002_104911.jpg

 

CARTE QUARTIER TOURISTIQUE A VOIR / CARTE DES MÉTROS.

carte etsok

stockholm-map-metro-1

INFORMATIONS PRATIQUES.

– COMBIEN DE JOURS POUR VISITER STOCKHOLM ?

Au minimum 3 jours.

– TRAJET AEROPORT-CENTRE VILLE ?

L’aéroport d’Arlanda est très bien desservi par l’Arlanda Express. Une sorte de TGV très scandinave, avec du bois et du Wifi (fonctionne pour de vrai), qui file à 200 km/h pour rejoindre le centre-ville de Stockholm en 20 min. Son prix : entre 270 SEK et 300 SEK par trajet selon la saison. Départ toutes les 15 minutes.

Sinon, la solution petit budget, ce sont les autobus de la compagnie Flygbussarna (12€ par adulte) avec un temps de trajet de 45 mn environ. Départ toutes les 10 mn de 5h à 1h du matin.

 

Stockholm est une très jolie capitale, qui en fait rêver plus d’un. Je dirai que 3 jours suffisent à bien arpenter les rues et les différents quartiers de la ville. Toutefois, Stockholm fait parti de ces villes très très chère surtout quand on voyage en tant que backpackers, néanmoins je sais qu’un jour j’y retournerai afin de visiter les nombreux musées d’art et de design que j’ai pu rater.

 

 

 

TALLINN, L’ENJÔLEUSE.

Je pense que Tallinn est la plus jolie capitale des pays Baltes. Après c’est sur qu’enchaîner les capitales Baltes en trois jours donne un peu ce sentiment de déjà vu, mais nous pouvons vous le garantir que chaque capitale possède son charme authentique et unique.

IMG_20190929_111721.jpg

 

CÔTE VANALINN.

IMG_20190929_105855.jpg

Lors d’un voyage à Tallinn, la visite de la magnifique vieille ville qui a conservé tout son charme médiéval s’impose d’elle-même. Celle-ci est en effet toujours entourée de remparts comprenant de nombreuses tours dont l’origine remonte au XIIIe siècle. Tout le centre historique est d’ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. La vielle ville est tout simplement à couper le souffle, les anciennes maisons hanséatiques (de commerçants) sont de toutes les couleurs et magnifiques, une petite pause photographique exquise.

IMG_20190929_105618.jpg

IMG_20190929_104039.jpg

IMG_20190929_110501.jpg

IMG_20190929_110319.jpg

IMG_20190929_102005.jpg

IMG_20190929_105914.jpg

 

Au cœur de cette vieille ville, on trouve Toompea, une colline calcaire qui surplombe le reste de la cité de 20 à 30 mètres. Il ne faut pas hésiter à grimper ces quelques mètres afin de jouir de magnifiques points de vue sur les toits rouges et les nombreuses cheminées de la vieille ville et le quartier moderne. On peut aussi observer sur cette colline l’église orthodoxe Alexandre Nevsky et ses coupoles noires. Puis profitez-en pour visiter juste à côté la forteresse. 

IMG_20190929_102432.jpg

IMG_20190929_102331.jpg

IMG_20190929_102543.jpg

IMG_20190929_102745.jpg

IMG_20190929_105210.jpg

IMG_20190929_105119.jpg

IMG_20190929_103817.jpg

 

Tallinn est saisissante, charmeuse d’autant plus avec ses couleurs automnales malgré le ciel gris qui domine notre séjour dans les pays Baltes. Elle est très agréable le temps d’un week-end, et permet vraiment de se hisser à l’époque médiévale par ces vestiges restants. Certains restaurants vous proposent mêmes des repas de l’époque.

Notre séjour dans les trois pays Baltes touche à sa fin, nous prenons le vol dès demain en direction de Stockholm !

 

RIGA, L’ÉTINCELANTE.

Riga est la capitale de la Lettonie (la plus grande des Etats Baltes) et d’après de nombreux voyageurs la plus intéressante. Elle est attractive tant pour les jeunes pour sa vie branchée que pour les touristes. Nous nous y sommes rendus depuis Vilnius, capitale du pays voisin. Les bus en Europe sont très confortables, les boissons chaudes sont gratuites ainsi que le Wifi. Le trajet entre Vilnius et Riga dure environ 4 heures.

IMG_20190928_093906.jpg

 

VISITE DE LA VIEILLE VILLE.

IMG_20190928_090828.jpg

La vieille ville est préservée de la circulation et possède une architecture riche entre Art nouveau, demeures médiévales et églises gothiques. Et tout comme Vilnius, la tranquillité est au rendez-vous. C’est d’ailleurs ce mixe entre bâtiments médiévaux et Art Nouveau qui lui a valu une place dans la liste des sites au patrimoine mondial de l’Unesco.

IMG_20190928_094845.jpg

IMG_20190928_102557.jpg

IMG_20190928_094455.jpg

Lorsque vous effectuez une visite de la vieille ville de Riga, les maisons de style hanséatique sont partout et rappellent la vocation commerciale de la vieille ville. En effet, au Moyen Âge, Riga appartenait à la fameuse ligue hanséatique (réseau commercial des villes portuaires de la Baltique qui s’étendait de Londres à Novgorod en Russie).  Les maisons hanséatiques sont reconnaissables par leur façade haute et étroite. Le rez-de-chaussée était réservé à l’accueil des clients, l’étage aux pièces d’habitations et le grenier était utilisé pour entreposer les marchandises hissées grâce à un système de poulies dont on peut encore deviner la présence de nos jours sur certaines maisons.

 

IMG_20190928_101805.jpg

IMG_20190928_091808.jpg

IMG_20190928_091954.jpg

Sur la place de la mairie de Riga, le bâtiment le plus intéressant est la maison des têtes Noires (qui fait contraste avec le musée de l’occupation de style soviétique situé juste à côté). Cette maison fut bâtie au XIVe siècles pour accueillir l’association des marchands de la ligue hanséatique de Riga. Très conservateur, on vous l’accorde.

IMG_20190928_094648.jpg

IMG_20190928_092709.jpg

IMG_20190928_093810.jpg
jhdr

IMG_20190928_094247.jpg

IMG_20190928_103508.jpg

IMG_20190928_104051.jpg

 

Il n’y a pas spécialement une liste de choses à voir absolument à Riga, mais le simple fait de déambuler paisiblement dans la ville fait de Riga une jolie destination à explorer dans l’Europe de l’Est.